Des marchés en panne de carburant

13/09/2021 | 09:10

La fin de l'été est compliquée pour les marchés actions, qui peinent à trouver l'énergie nécessaire pour améliorer des gains déjà copieux en 2021. Plusieurs indices stagnent autour d'une hausse de 20%, à l'image du S&P500, du Nasdaq ou même du CAC40. Je me souviens d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître qui aurait trouvé ce genre de progression à deux chiffres parfaitement satisfaisant. Mais à l'heure de la fuite en avant permanente et des hausses d'actifs à trois chiffres, cet enchaînement de cinq séances de baisse à Wall Street est presque aussi incongru qu'un multimilliardaire sans vaisseau spatial.

Actuellement, les investisseurs se demandent si le cycle économique haussier sans fin qu'ils envisageaient est susceptible d'être contrarié par la somme des petits signaux qui clignotent à l'orange. Je n'ai toujours pas de meilleure description que celle que j'ai utilisée la semaine dernière en la chipant à un économiste, qui expliquait que des nuages se sont amoncelés à l'horizon, mais qu'ils ne se sont pas encore agrégés. Se dissiperont-ils ou deviendront-ils plus menaçants ? C'est la question de la fin de l'année, avec laquelle doivent jongler les banques centrales pour imprimer le juste tempo économique et monétaire.

La prochaine date clef sur l'agenda est celle du 22 septembre, lorsque la Fed fera le point sur son programme de rachat d'actifs, probablement pour annoncer que l'enveloppe en sera réduite à partir du mois de novembre. Les investisseurs semblent avoir bien intégré ce calendrier. D'ailleurs l'annonce relativement proche en provenance de la BCE la semaine dernière n'a bouleversé personne. Pour patienter jusqu'au 22, plusieurs indicateurs mensuels sont à surveiller cette semaine. Trois aux Etats-Unis, l'inflation (mardi), la production industrielle (mercredi) et les ventes de détail (jeudi). Et deux en Chine, la production industrielle et les ventes de détail (mercredi). Les économistes pensent qu'ils seront médiocres, mais cela ne signifie pas pour autant que l'impact sur les marchés sera négatif : les investisseurs pourraient juger que de telles données permettraient de calmer les pressions inflationnistes, voire de pousser les banques centrales à continuer à soutenir l'activité. La psychologie de marché dans toute sa splendeur.

Quelques événements du weekend qu'il ne fallait pas rater :

  • Aux Etats-Unis, les parlementaires démocrates envisagent de proposer une augmentation de l'impôt sur les plus-values à 25%, moins importante que celle souhaitée par le président Biden, et un taux d'imposition des sociétés de 26,5%.
  • En Chine, les autorités poursuivent leur croisade en promettant de mettre de l'ordre dans le secteur des véhicules électriques, trop embouteillé à leur goût, et en scindant les activités de crédit d'Alipay.
  • Chine toujours, où Blackstone renonce à racheter un groupe immobilier chinois, signe que la politique de Pékin provoque une levée de boucliers. La prime de risque des marchés chinois est en train de s'ancrer dans le paysage, comme l'illustre l'article inaugural de notre dernière recrue.
  • Ursula Von der Leyen prononce aujourd'hui à Strasbourg son discours sur l'Etat de l'Union européenne.
  • Le gouvernement britannique fait volte-face et renonce au passeport vaccinal, estimant que la vaccination est suffisamment élevée pour empêcher le retour de la crise sanitaire.
  • Paradoxalement alors qu'on évoque un ralentissement des perspectives de croissance, l'aluminium et le cuivre flambent.

Le CAC40 évolue en hausse de 0,5% non loin des 6700 points peu après l'ouverture. En Asie, la première séance de la semaine se solde par une séance stable au Japon, légèrement haussière en Australie et baissière en Chine.

Les temps forts économiques du jour

Il n'y a pas d'indicateurs majeurs programmés aujourd'hui.

L'euro a un peu faibli à 1,1805 USD, tandis que l'once d'or ne profite guère de la remontée de l'aversion au risque, à 1791 USD l'once. Le pétrole se calme après une remontée qui a ramené le WTI aux portes des 70 USD et le Brent autour de 73,16 USD. Sur le marché de la dette souveraine, le rendement de l'obligation américaine à 10 ans ressort à 1,33%, tandis que celui du Bund est stable à -0,33%. Le Bitcoin perd 3% et repasse sous les 45 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • 888 Holdings : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 470 à 600 GBp.
  • Aker Carbon Capture : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 23 NOK.
  • Allianz : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 254 EUR.
  • Assa Abloy : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 235 à 280 SEK.
  • Bachem : Credit Suisse relève son objectif de cours de 566 à 738 CHF.
  • Berkeley : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 6051 à 6182 GBp.
  • Cairn Energy : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 215 GBp.
  • EasyJet : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 930 à 720 GBp.
  • Gamma Communications : Jefferies passe de conserver à sousperformance en visant 1550 GBp.
  • Getlink : HSBC passe de conserver à acheter en visant 15,25 EUR.
  • MorphoSys : Goldman Sachs reprend le suivi à neutre en visant 42 EUR.
  • Neoen : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 39 EUR.
  • Polypeptide : Credit Suisse passe de surperformance à neutre en visant 138 CHF.
  • Samhällsbyggnadsbolaget : Kempen démarre le suivi à l'achat en visant 57 SEK.
  • Stillfront : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 65 SEK.
  • Verbund : AlphaValue reste à vendre avec un objectif relevé de 36,40 à 69,90 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Le PDG d'Orange Stéphane Richard, dont le mandat actuel prend fin en mai 2022, se dit favorable à la dissociation du rôle de président et de directeur général de l'opérateur, dans une interview au JDD.
  • ArcelorMittal annonce l'extension de ses mines de fer au Liberia.
  • La Grèce acquiert six Rafale supplémentaires auprès de Dassault Aviation.
  • Nexans va racheter le fabricant de câbles colombien Centelsa pour 225 M$.
  • Wendel annonce que Cromology a été victime d'une cyberattaque.
  • Valneva reçoit un avis de résiliation par le gouvernement britannique de son contrat de fourniture de vaccins contre la COVID-19, un coup dur pour la société.
  • Egide déploie une nouvelle ligne de galvanoplastie aux Etats-Unis.
  • CS Group et Envea ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Pékin va démanteler partiellement Alipay (filiale d'Ant Group, filiale d'Alibaba) et la forcer à loger ses données utilisateurs dans une coentreprise avec l'Etat, selon le Financial Times.
  • Francesco Gaetano Caltagirone et Leonardo Del Vecchio seraient favorables au remplacement de Philippe Donnet aux commandes d'Assicurazioni Generali.
  • Epic Games va faire appel de la décision d'une juge américaine, qui ne considère pas Apple comme un monopole, mais qui fait droit à certaines demandes du plaignant.
  • Pékin demande à Alibaba et Tencent de ne plus se bloquer mutuellement.
  • Le patron de Ryanair pense toujours qu'une consolidation est nécessaire dans le ciel européen, après l'offre repoussée de Wizz Air sur EasyJet.
  • Blackstone a abandonné un projet d'acquisition du promoteur immobilier chinois Soho China pour 3 Mds$.
  • Walt Disney va sortir le reste de ses films de 2021 dans les cinémas d'abord.
  • Taiwan Semiconductor va construire une nouvelle usine de puces de pointe à Taiwan.
  • Marks and Spencer envisage des restructurations en France.
  • Kansas City Southern adoube l'offre à 27 Mds$ de Canadian Pacific.
  • Le président d'ABB pronostique la réindustrialisation de l'Europe.
  • ViacomCBS réorganise les opérations de son unité de production cinématographique et télévisuelle Paramount Pictures.
  • Le régulateur australien bloque le partenariat entre Qantas et Japan Airlines.
  • General Motors estime que la pénurie de puces affectera 200 000 véhicules au second semestre.
  • Solon Bloomberg, Carlyle veut céder ou faire entrer en bourse Novolex, qui pourrait valoir 6 Mds$.
  • Amazon s'intéresserait aux droits de diffusion des matchs de la NFL "Sunday Ticket".
  • Stripe préparerait son entrée en bourse en 2022.
  • Principales publications de résultats. Oracle, Associated British Food, S4 Capital, Helvetia, Fraport, ITM Power, Séché, Sthree

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
15/10
14/10
13/10
12/10
11/10