EN DIRECT DES MARCHES : Thales, Casino, Lagardère, EssilorLuxottica, Pernod, Boeing, Facebook...

Envoyer par e-mail
14/03/2019 | 07:48
L'actualité des sociétés est riche ce matin, en particulier en France où de nombreuses valeurs moyennes continuent à publier leurs résultats annuels, ainsi que quelques dossiers plus gros comme Lagardère et Casino. Les déboires se confirment pour Boeing tandis que la gestion du haut management est compliquée chez Renault et plus encore chez EssilorLuxottica.
L'épilogue. Thales a fixé au 28 mars la date de clôture de son OPA sur Gemalto. Mais l'acquéreur a dû renoncer à la condition suspensive relative à l'aval de l'antitrust russe, toujours muet. Toutes les autres autorités réglementaires ont autorisé la transaction. Mais que ce fut long. Pour rappel, l'OPA amicale est libellée à 51 EUR par action.
 
Casino réagit. Le distributeur, en marge de ses comptes annuels, a annoncé un vaste plan d'économies et de cessions, dans le cadre d'un plan à trois ans visant à donner plus de visibilité sur son activité et ses résultats. Casino vise à terme 500 millions d'euros de cash-flow libre annuel.
 
Vision brouillée. Les fortes tensions existant chez EssilorLuxottica au niveau du choix du haut management seront débattues lors d'un conseil d'administration programmé le 18 mars. Le principal actionnaire et président exécutif, Leonardo Del Vecchio, veut que son poulain Francesco Milleri ait davantage d'attributions, mais Essilor s'y oppose au motif que ce n'est pas prévu dans l'accord de fusion. Un énième bras de fer franco-italien en somme.
 
In vino veritas ? L'action Pernod Ricard a terminé en forte hausse hier, sur des rumeurs de mise en vente de sa division vins. C'est l'agence Bloomberg qui a propagé la nouvelle, sur la foi d'une source bien informée. Le périmètre représente environ 500 millions de dollars de revenus annuels. Ce n'est pas la première fois que cette rumeur circule. Mais hier, elle a permis de porter le titre sur son plus haut niveau historique. Cela n'empêche pas l'entreprise d'être sous la pression du fonds activiste Elliott, qui souhaite qu'elle fasse les efforts nécessaires pour hisser ses ratios au niveau de ceux de son rival Diageo.
 
Recentrage. Lagardère espère retirer 1 milliard d'euros de cessions destinées à recentrer le groupe sur l'édition et les boutiques d'aéroports. En revanche, il n'y aura pas de redistribution de cette manne aux actionnaires, a précisé Arnaud Lagardère, qui veut conserver des fonds pour développer l'entreprise.
 
Le grand ménage. La directrice déléguée à la présidence de Renault, Mouna Sepehri, proche de Carlos Ghosn, a été écartée du comité exécutif. Elle demeurera salariée de l'entreprise avec un rôle de conseillère spéciale du directeur général, Thierry Bolloré. Bruno Ancelin, le directeur produits et programmes, part à la retraite, tandis que Jean-Christophe Kugler, en charge des opérations de la région Europe, quitte l'entreprise.

100 000. Iliad annonce que la Freebox Delta a franchi le cap des 100 000 abonnés en moins de deux mois. L'opérateur se réjouit du démarrage de son offre haut de gamme, mais il est encore difficile à ce stade de déterminer son impact.
 
En bref en France. Sanofi émet 2 milliards d'euros d'obligations, Faurecia 500 millions. Bourbon, Boiron, NRJ Group, SRP, MG International, Abivax, Groupe Partouche, CrossJect, Altamir, SES-imagotag, Jacquet Metal, Drone Volt, Samse, ID Logistics, Videlio ont publié leurs comptes.
 
Le B737MAX dans la tourmente. Les Etats-Unis clouent à leur tour au sol le B737MAX de Boeing après que les premiers éléments de l'enquête sur le crash d'Ethiopian Airlines eurent révélé des similitudes avec celui de Lion Air, qui avait eu lieu cinq mois plus tôt. C'est un sacré coup dur pour l'avionneur qui va devoir réagir promptement pour reprendre les livraisons de son best-seller.
 
Mauvaise passe. Une panne mondiale affecte Facebook et ses services Instagram et WhatsApp depuis l'après-midi de mercredi, totale ou partielle selon les services et les régions. Des soucis perduraient tôt jeudi matin. Le géant américain ferait en parallèle l'objet de nouvelles enquêtes fédérales sur l'utilisation des données de ses utilisateurs, selon la presse américaine.
 
Traton attendra. Volkswagen a décalé la mise en bourse de sa filial poids-lourd, Traton, jusqu'à nouvel avis. Le constructeur estime que les conditions de marché actuel ne sont pas favorables.
 
L'affaire du talc. La justice californienne octroie 29 millions de dollars à une femme atteinte d'un cancer qui a utilisé du talc Johnson & Johnson. Le groupe va interjeter appel. Cette affaire a causé la mise sous "Chapter 11" de la filiale talc d'Imerys aux Etats-Unis, qui fournissait la matière première à J&J. L'entité était initialement défenderesse dans le dossier californien, mais elle a été retirée du dossier après sa mise sous protection.

Fin de l'embargo. Les douanes chinoises ont levé le blocage des importations de la Model 3 de Tesla, a déclaré à Reuters un porte-parole de cette administration. Le dispositif était en vigueur depuis la semaine dernière. Par ailleurs, Zachary Kirkhorn a été nommé directeur financier. 

GE sur le pontGeneral Electric présente ses perspectives de moyen terme aujourd'hui. La priorité est donnée au désendettement et à la réorganisation, ce qui impliquera de nouvelles cessions. Les objectifs 2019 sont inférieurs aux attentes. 

En bref ailleurs. Fiat Chrysler rappelle 965 000 véhicules aux États-Unis et au Canada à cause d'un problème d'émissions polluantes supérieures à la réglementation. Softbank négocierait un investissement d'un milliard de dollars dans la filiale de véhicules autonomes d'Uber, a appris le Wall Street Journal.
 
Ça publie. Assicurazioni Generali, Bolloré, Casino, Lufthansa, Econocom, Korian, Lanxess, Leonardo, Rallye, RTL, Stef, RWE, Tessenderlo en Europe. Oracle, Adobe, Broadcom et Charles Schwab aux Etats-Unis.
 
Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2019
Envoyer par e-mail