ENTRETIEN: "La croissance sera très forte pour le reste de 2020" - Pdt Solutions 30

11/09/2020 | 16:39

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Euronext a annoncé que le fournisseur de services d'assistance numérique Solutions 30 intégrera l'indice SBF 120 le 21 septembre. Cette consécration récompense un parcours boursier exceptionnel :+64% en un an, +513% en trois ans et... +1.966% en dix ans. Cette trajectoire reflète la capacité du groupe de droit luxembourgeois à additionner hyper-croissance et rentabilité élevée.

Créée en 2003, Solutions 30 est spécialiste de l'installation et de la maintenance d'infrastructures numériques à destination des secteurs des télécoms, de l'informatique, de l'énergie, de la distribution et de la sécurité. Le groupe emploie 6.300 personnes dans neuf pays d'Europe.

Entre 2007 et 2019, le chiffre d'affaires de Solutions 30 a en moyenne progressé d'environ 30% par an, atteignant 682,2 millions d'euros. L'an passé, sa marge d'excédent brut d'exploitation s'est renforcée de 1,1 point de pourcentage, à 13,4%. Dans un entretien accordé à l'agence Agefi-Dow Jones, Gianbeppi Fortis, le président du directoire et cofondateur, détaille l'impact de la crise sanitaire sur les activités du groupe et les opportunités qu'elle apporte.

Agefi--Dow Jones: L'entrée de Solutions 30 au SBF 120 renforcera sa visibilité auprès des investisseurs, attentifs à l'impact économique de la crise sanitaire. Quelle est son incidence sur votre activité et vos perspectives ?

Gianbeppi Fortis: Lorsque la crise du coronavirus a surgi en mars en Europe, notre activité a logiquement marqué le pas. Mais le marché a vite redémarré, tiré par les besoins des télétravailleurs en infrastructures et services de télécommunications. Nous avons assurément touché un point bas en matière de volumes au cours de la première quinzaine du mois d'avril. Ensuite, les mois de juin et de juillet ont vu notre chiffre d'affaires inscrire un nouveau record en rythme mensuel. Soutenues par le lancement du plan de relance du gouvernement français, nos activités dans les télécoms et l'énergie resteront très dynamiques et je suis persuadé que la croissance sera très forte pour le reste de l'année. L'objectif des analystes portant sur un chiffre d'affaires de 780 millions d'euros en 2020, me paraît raisonnable. Au final, compte tenu de ce choc, notre marché adressable s'est élargi en Europe. Nos projections initiales d'activité sur dix ans ont le potentiel pour se matérialiser encore plus rapidement, étant donné l'explosion des besoins de connectivité des populations.

Agefi--Dow Jones: La crise constitue-t-elle un frein ou une opportunité pour les acquisitions ? Quelles sont vos priorités sectorielles et géographiques en la matière ?

Gianbeppi Fortis: Face à la crise sanitaire, Solutions 30 a redéfini ses priorités et mis sur pause ses projets de croissance externe. Nous relançons désormais cette stratégie et espérons réaliser des acquisitions d'ici à la fin 2020. Traditionnellement, nous rachetons des cibles nous permettant de pénétrer de nouveaux territoires ou de lancer de nouvelles offres dans les pays où nous sommes déjà implantés. Dans le contexte actuel, nous pourrions également réaliser des transactions de manière opportuniste. Les métiers qui nous intéressent particulièrement sont ceux des télécoms, car ils profitent du déploiement de la fibre et de la 5G dans de nombreux pays européens. Alors que nous envisageons de prendre position au Royaume-Uni d'ici au premier trimestre 2021, notre ambition à plus long terme serait de saisir des opportunités aux Etats-Unis ou en Chine.

Agefi--Dow Jones: Solutions 30 fait régulièrement l'objet de spéculations sur une opération de fusion ou d'acquisition. Un rapprochement a-t-il été étudié ? Seriez-vous ouvert à un mariage ?

Gianbeppi Fortis: Si une offre nous est présentée, qu'elle est attractive pour l'actionnaire et que le projet industriel associé est sérieux, nous pourrions l'accepter. Même si nous sommes de plus en plus visibles et que nous présentons un profil de croissance séduisant, nous n'avons jamais reçu une telle offre. Jusque-là, nous avons simplement eu quelques contacts préliminaires avec des groupes français et internationaux.

Agefi--Dow Jones: Des fonds spéculatifs ont ouvert des positions de vente à découvert portant jusqu'à quasiment 10% de votre capital l'an passé. A quel niveau se situent ces positions actuellement ?

Gianbeppi Fortis: Entre 2,5% et 3% de notre capital sont désormais vendus à découvert par des fonds d'investissement spéculatifs. Cette évolution récompense notamment le travail que nous avons effectué pour présenter nos comptes selon les normes IFRS et pour rejoindre le marché réglementé d'Euronext, Euronext Paris.

Agefi--Dow Jones: Quelles conditions fixez-vous au versement d'un premier dividende ? Le paiement d'un dividende est-il envisageable l'an prochain ?

Gianbeppi Fortis: Solutions 30 ne versera pas de dividende l'an prochain, au titre de l'exercice 2019. C'est une certitude. Avant de mettre en place une politique de redistribution, nous devons devenir l'acteur dominant dans tous les pays dans lequel le groupe est présent. C'est le cas en France et en Belgique, mais pas ailleurs, où nous devons donc investir massivement pour nous développer.

-Propos recueillis par Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: ECH

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:33
06:31
28/10
28/10
28/10