Edito des Commo : Un retour de bâton et l'offensive de Pékin sur le minerai de fer

25/06/2021 | 17:24

La première moitié de l'année a été riche en rebondissement pour les marchés des matières premières. Le bois de construction est certainement le cas le plus intéressant. Son cours, qui a doublé en quelques mois, revient désormais sur son niveau de fin 2020. Cette forte volatilité a au moins le mérite d'illustrer le côté transitoire de l'inflation, un qualificatif martelé par la Fed pour justifier sa politique monétaire. Ou alors elle sera bien plus durable, à l'image de la robustesse du prix du minerai de fer, qui ne cesse de grimper malgré les multiples restrictions imposées par Pékin pour stopper son rallye.

Retour de bâton. Le cours du bois de construction, dont on a beaucoup parlé ces derniers mois en raison de la flambée de son prix, revient sur ses niveaux de début d’année. Le marché se détend à mesure que l’offre s’améliore. Même si la demande reste robuste aux Etats-Unis, à l’image de la stabilisation des mises en chantier sur des niveaux importants, les acteurs de la filière maximisent leur taux d’utilisation des capacités de production afin de profiter de cette envolée des prix. Dit autrement, les scieries tournent à plein régime, permettant à l’offre de progressivement s’ajuster à la demande.

Les principaux acteurs de la filière se sont mis en ordre de bataille ; citons par exemple West Fraser Timber, Louisiana-Pacific Corporation, UFP Industries, Canfor Corporation, pour les plus grandes capitalisations d'Amérique du Nord. 

Les prix du bois de charpente se détendent en conséquence. Après avoir atteint des sommets à plus de 1600 USD les mille pieds-planches début mai, les contrats à terme se négocient aujourd’hui 50% plus bas autour de 840 USD.

Variation du bois de construction en 2021 - source : Zonebourse

Pékin passe à l’offensive. Après avoir interdit l’accès aux marchés des matières premières aux particuliers, les régulateurs chinois sont passés à la vitesse supérieure afin de limiter la flambée des prix des métaux et les paris spéculatifs qui vont avec. Des séries de mesures ont été prises – enquêtes sur des spéculations malveillantes sur les marchés comptants, ventes de stocks stratégiques afin d’éviter des situations de pénurie et autres restrictions commerciales pour limiter l’inflation des prix.

Ces interventions s’appliquent au marché du minerai de fer, un input clé dans la fabrication d’acier, dont le cours ne cesse de progresser depuis avril 2020. Ces annonces ont pour le moment un effet limité sur les prix, qui évoluent toujours à des niveaux élevés, au-dessus de 200 USD la tonne métrique. Rappelons que ces prix élevés sont une aubaine pour les poids lourds de l'aval de la filière, notamment Vale, Rio Tinto et BHP Group

Prix du minerai de fer en données journalières - source : Bloomberg
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Mat. Premières"
22/09
21/09
10/09
03/09
27/08