Espagne-Sanchez ne veut pas d'élections législatives anticipées

Envoyer par e-mail
18/06/2018 | 23:12

MADRID, 18 juin (Reuters) - Le nouveau président du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a déclaré lundi souhaiter que les prochaines législatives aient bien lieu en 2020, au terme de l'actuelle législature.

Sanchez, qui a fait chuter fin mai son prédécesseur conservateur Mariano Rajoy au moyen d'une motion de censure, contrôle moins d'un quart des sièges au parlement au parlement et l'on s'attendait généralement, jusqu'à présent, à ce qu'il convoque des élections anticipées dans les mois à venir.

"Mon ambition est d'aller jusqu'au terme du mandat et d'organiser les prochaines élections en 2020", a dit Pedro Sanchez à la chaîne publique TVE, dans sa première interview depuis son investiture.

De la nomination d'un gouvernement majoritairement composé de femmes à l'accueil réservé aux migrants de l'Aquarius dont l'Italie ne voulait pas, ou encore à l'alignement des pensions de retraite sur l'inflation, Pedro Sanchez a pris des mesures fortes visant à asseoir son autorité et à séduire les électeurs de gauche.

Il a annoncé en outre lundi qu'il allait rapidement rencontrer le président, indépendantiste, de la Généralité de Catalogne. (Julien Toyer Eric Faye pour le service français)

© Thomson Reuters 2018
Envoyer par e-mail