Explicatif - Qu'est-ce qui est à l'ordre du jour (et hors de l'ordre du jour) de l'Assemblée de l'OMS ?

26/05/2022 | 13:26

Des centaines de ministres de la santé et de diplomates du monde entier se réunissent à Genève cette semaine pour la première assemblée en personne de l'Organisation mondiale de la santé depuis trois ans, alors que l'agence des Nations unies cherche à définir son futur rôle dans la politique de santé mondiale.

L'ordre du jour de l'Assemblée mondiale de la santé (AMS) est le plus chargé des 75 ans d'histoire de l'OMS et est considéré comme une occasion historique de tourner la page de la pandémie de COVID-19, qui a fait 15 millions de morts, et de se préparer à la prochaine épidémie mondiale. [L5N2X96B0]

Cependant, bon nombre des sujets les plus urgents, tels que les réformes des règles entourant les épidémies, seront reportés à plus tard ou discutés uniquement dans les couloirs.

Voici un résumé de ce qui sera et ne sera pas discuté :

À L'ORDRE DU JOUR....

COUP DE POUCE FINANCIER DE L'OMS

Le mois dernier, les donateurs ont conclu un accord "décisif" visant à augmenter progressivement leurs contributions obligatoires au budget de l'OMS pour atteindre 50 % du budget en 2028-2029 ou 2030-31. En contrepartie, l'OMS a accepté d'étudier leurs propositions de réforme.

Actuellement, leurs cotisations obligatoires ne représentent qu'une fraction (16 %) du budget total de l'OMS, ce qui signifie qu'elle ne peut pas financer certains programmes puisque l'argent est réservé aux projets favoris des donateurs. L'assemblée a approuvé l'accord mardi.

RÉÉLECTION DE TEDROS

Le directeur général éthiopien de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a été réélu mardi à l'issue d'un vote à bulletin secret, après avoir surmonté les critiques de son propre gouvernement et une crise l'an dernier suite à des rapports d'abus sexuels contre le personnel de l'OMS au Congo.

Au cours de l'assemblée, Tedros devrait également renouveler les principaux objectifs du "triple milliard" de l'agence mondiale de la santé, qui visent à renforcer la couverture sanitaire universelle, à améliorer la santé et le bien-être et à mieux protéger les populations en cas d'urgence sanitaire.

UKRAINE

La Région Europe de l'OMS a adopté ce mois-ci une résolution contre la Russie et a demandé à Tedros de préparer un rapport sur l'urgence sanitaire en Ukraine.

Les membres ont préparé une résolution qui sera soumise au vote de l'assemblée jeudi, bien que les diplomates affirment qu'elle n'ira pas jusqu'à suspendre les droits de vote de la Russie, comme certains l'avaient initialement demandé. Moscou a préparé une résolution rivale.

REFORMES DU RSI

Les réformes des règles juridiquement contraignantes qui régissent les obligations des pays en cas d'urgence de santé publique, le Règlement sanitaire international (RSI), seront évoquées.

Toutefois, l'accent sera mis sur un effort mené par les États-Unis pour accélérer l'application des futures réformes de 24 mois à 12 mois, a déclaré le principal responsable juridique de l'OMS, Steve Solomon. L'Afrique a exprimé son opposition au plan.

OFF THE AGENDA....

ORIGINES DU COVID

L'OMS a chargé un groupe consultatif scientifique de sonder les origines du virus SRAS-CoV-2 après qu'une enquête préliminaire sur les premiers cas de COVID-19 en Chine l'année dernière ait laissé certaines questions sans réponse. Un porte-parole de l'OMS a déclaré que le rapport du panel était attendu prochainement mais qu'il ne serait pas publié dans le cadre de l'assemblée.

RÉFORME DES RÈGLES

La plupart des négociations sur la réforme du RSI auront lieu dans les deux années qui suivront l'assemblée, selon les diplomates.

Il s'agit notamment de points sensibles proposés par Washington comme le déploiement d'équipes d'experts sur les sites d'épidémies et un nouveau comité de conformité pour surveiller la mise en œuvre des règles, selon un document de l'OMS.

La Russie a également soumis des réformes, indiquent les diplomates.

TRAITÉ SUR LA PANDÉMIE

Le RSI est largement considéré comme insuffisant pour faire face à une pandémie mondiale et Tedros cherche à obtenir un nouveau traité sur la pandémie. Les propositions pour ce nouveau pacte pourraient inclure des règles sur le partage des vaccins et une proposition d'interdiction des marchés d'animaux sauvages.

Les négociations doivent se poursuivre en juin et un traité final, dont le statut juridique reste à déterminer, ne serait pas prêt avant 2024.

FONDS POUR LA PANDEMIE

Le G20 a convenu de créer un fonds mondial de plusieurs milliards de dollars pour la préparation aux pandémies qui sera mis en place en dehors de l'OMS, probablement à la Banque mondiale. Le rôle de l'OMS dans ce fonds est encore en cours de décision et il ne figure pas à l'ordre du jour de l'assemblée.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
02/07
02/07
02/07
02/07
02/07