France-Des sans-papiers délogés du Panthéon

Envoyer par e-mail
12/07/2019 | 19:42

(Actualisé avec communiqué d'Edouard Philippe)

PARIS, 12 juillet (Reuters) - Les forces de l'ordre ont délogé vendredi du Panthéon, à Paris, plusieurs centaines de "gilets noirs" qui avaient fait irruption dans le monument pour réclamer la régularisation des travailleurs sans papiers.

Les manifestants, qui avaient déjà organisé une action à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, s'étaient introduits dans l'édifice peu après 13h00 à l'appel des collectif "Droits Devant!!" et "La Chapelle Debout".

"On vient sur la tombe de vos grands hommes pour dénoncer vos profanations, celles de mémoires de nos camarades, de nos pères et de nos mères, de nos frères et soeurs en Méditerranée, dans les rues de Paris, dans les foyers et les prisons", expliquent-ils dans un communiqué.

Situé dans le Ve arrondissement de Paris, le Panthéon abrite la crypte des "Grands Hommes" - Léon Gambetta, Alexandre Dumas, Victor Hugo ou encore Jean Jaurès.

Les quelque 200 à 300 "gilets noirs", en référence au mouvement social des "Gilets jaunes", demandaient à parler au Premier ministre Edouard Philippe pour faire valoir leurs revendications.

"Toutes les personnes qui se sont introduites dans le Panthéon ont été évacuées", a annoncé Edouard Philippe sur Twitter en fin de journée.

"La France est un Etat de droit, dans tout ce que cela implique : respect des règles qui s'appliquent au droit au séjour, respect des monuments publics et de la mémoire qu'ils représentent", a-t-il ajouté. (Forrest Crellin et Michel Rose, version française Sophie Louet)

© Thomson Reuters 2019
Envoyer par e-mail