Frappes aériennes contre la dernière enclave de l'EI dans l'Est syrien

Envoyer par e-mail
11/02/2019 | 18:13

PRES DE BAGHOUZ, Syrie, 11 février (Reuters) - Des avions de la coalition sous commandement américain ont mené lundi des frappes en Syrie contre le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) à l'est de l'Euphrate, en appui aux Forces démocratiques syriennes (FDS) qui veulent chasser les djihadistes de la région.

La milice arabo-kurde a lancé l'assaut samedi contre cette enclave située dans la province de Daïr az Zour, près de la frontière irakienne, dans laquelle se trouvent deux villages et, selon les estimations, entre 400 et 600 combattants djihadistes.

Après le passage des avions, des colonnes de fumée se sont élevées du secteur de Baghouz, a rapporté un témoin.

A bord d'une quinzaine de camions, des centaines de civils ont fui l'enclave lundi pour échapper aux combats et gagner le secteur tenu par les FDS. Certains ont déclaré qu'ils étaient irakiens.

Selon Mustafa Bali, qui dirige le service de presse des FDS, les djihadistes opposent une forte résistance et ont même tenté une contre-attaque dans la matinée.

"Il semble qu'il y ait encore beaucoup de civils à Baghouz, nous sommes donc obligés de prendre des précautions", a-t-il dit.

Avant de lancer leur offensive samedi, les FDS avaient indiqué que plus de 20.000 civils avaient quitté l'enclave en dix jours.

Un photographe indépendant italien, Gabriele Micalizzi, a été blessé lundi dans les combats, rapportent les médias italiens. Il serait grièvement touché mais sa vie ne serait pas en danger. Il a été évacué sur Bagdad puis sera rapatrié. (Rod Said avec Crispian Balmer à Rome; Guy Kerivel pour le service français)

© Thomson Reuters 2019
Envoyer par e-mail