GB-Truss admet qu'elle aurait dû mieux préparer le terrain budgétaire

02/10/2022 | 10:47

LONDRES, 2 octobre (Reuters) - La Première ministre britannique, Liz Truss, a déclaré dimanche qu'elle aurait dû faire davantage pour "préparer le terrain" avant de dévoiler son projet budgétaire afin de limiter les réactions des marchés financiers, dominées par la chute de la livre sterling et du marché obligataire.

Au premier jour de la conférence annuelle du Parti conservateur, dont elle est issue, Liz Truss, nommée à la tête du gouvernement il y a moins d'un mois, s'est efforcée de rassurer l'opinion publique sur l'aide que leur apportera le gouvernement durant un hiver qui s'annonce difficile.

Mais elle n'a en rien remis en cause le "plan de croissance" présenté le 23 septembre, très critiqué par les économistes comme par les investisseurs pour son manque de précision sur le financement des allègements fiscaux et des dépenses nouvelles qu'il prévoit.

"Je comprends leurs inquiétudes à propos de ce qu'il s'est passé cette semaine", a-t-elle déclaré à la BBC.

"J'assume le plan que nous avons annoncé et j'assume le fait de l'avoir annoncé vite parce que nous devions agir, mais j'admets que nous aurions dû mieux préparer le terrain", a-t-elle ajouté.

Elle a aussi reconnu qu'elle n'avait pas informé à l'avance l'ensemble du gouvernement de son intention de supprimer le taux marginal de l'impôt sur le revenu, expliquant qu'il s'agissait d'une décision de son ministre des finances, Kwasi Kwarteng.

"Quand on élabore le budget, on l'élabore de manière très confidentielle", a-t-elle dit. (Reportage Elizabeth Piper et Andrew MacAskill, version française Marc Angrand)

© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
30/11
30/11
30/11
30/11
30/11