Good cop, bad cop

14/01/2022 | 09:03

Séance boursière difficile hier aux Etats-Unis, où Wall Street a gommé le rebond du début de la semaine via une nouvelle purge des valeurs technologiques. Après avoir fait trois pas en avant, le Nasdaq a fait un grand pas en arrière. Les marchés ont l'air un peu déboussolés par la perspective d'un retour à un cycle de politique monétaire plus austère… tout en rêvant que tout cela soit réversible. Quelques éclairages à ce propos.

Les investisseurs sont toujours partagés entre la peur de rater le train en marche, le "fear of missing out" ou "FOMO" pour les intimes, et la crainte d'être embarqués dans une année boursière compliquée. La conséquence, c'est une volatilité accrue, visible dans le retour de l'indice VIX au-dessus des 20 points pour la première fois depuis le mois dernier. Le marqueur de ce tiraillement s'appelle le Nasdaq, qui a lourdement rechuté hier de 2,57% en effaçant au passage les trois séances de rebond du début de la semaine. Curieusement, des aristocrates de la technologie se font faits dézinguer, comme Microsoft et ses -4,2%, au même titre que les habituels dossiers aux valorisations stratosphériques, de DocuSign à Mercadolibre en passant par JD.com. On pourrait aussi utiliser comme référentiel le fonds Ark Innovation de Cathie Wood, qui vient de rendre quasiment 9% en deux séances, pour passer sous la barre des 80 USD la part, soit une baisse de 50% depuis les sommets de février 2021.

Le déterminant principal de la météo boursière reste la capacité de la banque centrale américaine à combattre l'inflation sans faire dérailler l'économie. Depuis le début de l'année – en fait depuis la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed le 5 janvier - on a l'impression que le marché y croit un jour sur deux, ou quelque chose comme ça. S'il fallait résumer le sentiment dominant, ce serait "les hausses de taux et l'arrêt des mesures de soutien économique sont nécessaires mais de toute façon si quelque chose se passe mal la Fed fera machine arrière et ressortira le canon à dollars". C'est peut-être vrai, mais pas forcément rassurant du point de vue des déséquilibres économiques.

En attendant, les marchés continuent à fonctionner à l'émotion. Je ne sais pas si Jerome Powell et sa future numéro deux Lael Brainard se sont partagés les rôles du bon flic et du méchant flic, mais ça y ressemble fort. Mardi le premier avait livré un discours un peu moins offensif que prévu au sénat américain. Bilan : +1,4% pour le Nasdaq. Hier, la seconde a utilisé un vocabulaire plus sévère sur la politique monétaire. Bilan : -2,57% pour le Nasdaq. Le fait est que l'inflation ne pourra être combattue que par des mesures monétaires classiques et que cela nécessite quelques ajustements stratégiques pour les investisseurs, sauf à se projeter sur le long terme.

La macroéconomie va céder un peu de son hégémonie médiatique aux sociétés cotées aujourd'hui, avec une première série de publication de résultats du quatrième trimestre. Comme le veut la tradition, ce sont les financières américaines qui vont essuyer les plâtres à la mi-journée, et non des moindres puisque les comptes trimestriels de JPMorgan Chase, Wells Fargo, BlackRock et Citigroup sont attendus. Le secteur ne devrait réserver que des bonnes surprises, compte tenu du contexte actuel. En Europe, les publications de résultats de grandes entreprises ne débuteront que la semaine prochaine.

En France, on risque de reparler d'Electricité de France, de ses déboires de production nucléaire et du plafonnement de la hausse des prix de l'électricité décidé par le gouvernement. Dans un tel contexte, la question de l'utilité d'une cotation en bourse va revenir sur le tapis.

Les places boursières européennes vont baisser ce matin à l'ouverture, en réaction au recul marqué enregistré à Wall Street hier. L'Asie termine la semaine dans le rouge pour les mêmes raisons. Le CAC40 perdait 0,96% à 7132 points peu après les premiers échanges.

Les temps forts économiques du jour

Aux Etats-Unis, deux statistiques de décembre sont à suivre, les ventes de détail (14h30) et la production industrielle (15h15). Les stocks d'entreprises de novembre et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan suivront à 16h00. Ce matin, la Chine a annoncé des chiffres décevants au niveau de ses importations et de ses exportations du mois de décembre, ce qui ne l'a pas empêché de signer un nouvel excédent record en 2021.

L'euro se renforce à 1,14754 USD. L'once d'or se stabilise autour de 1826 USD. Le baril reste ferme à 84,38 USD le Brent et 81,85 USD le WTI. La dette américaine à 10 ans est rémunérée 1,72% (-2 points). Le bitcoin s'échange autour de 42 700 USD l'unité.

Les principaux changements de recommandations

  • Equinor : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 245 NOK.
  • Esker : Portzamparc reste à conserver avec un objectif relevé de 290 à 300 EUR.
  • Givaudan : Stifel relève son objectif de cours de 4000 à 4200 CHF.
  • Holcim : Davy passe de surperformance à neutre.
  • Interroll : Exane BNP Paribas démarre le suivi à neutre en visant 3900 CHF.
  • Jungheinrich : Exane BNP Paribas démarre le suivi à surperformance en visant 54 EUR.
  • Kion : Exane BNP Paribas reprend le suivi à surperformance en visant 126 EUR.
  • MorphoSys : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 50 EUR.
  • Novartis : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 93 CHF.
  • Philips : HSBC passe de conserver à acheter en visant 38 EUR.
  • Safran : Berenberg reste acheteur avec un objectif abaissé de 150 à 140 EUR.
  • Shop Apotheke : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif réduit de 140 à 125 EUR.
  • Software AG : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 39 EUR.
  • Stabilus : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 78 à 84 EUR.
  • Swedish Orphan Biovitrum : SEB Equities passe de conserver à acheter en visant 240 SEK.
  • Thermador : Portzamparc passe de conserver à renforcer en visant 104 EUR.
  • VAT Group : Credit Suisse relève son objectif de cours de 270 à 321 CHF.
  • Vitesco : Morgan Stanley démarre le suivi à souspondérer en visant 40 EUR.
  • Zalando : DZ Bank passe de conserver à acheter en visant 80 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Michelin poursuit le développement de WISAMO en partenariat avec la Compagnie Maritime Nantaise.
  • Thales innove avec la première plateforme de travail collaboratif française, certifiée "Diffusion Restreinte".
  • Electricité de France réduit considérablement ses prévisions de production nucléaire en 2022 et analyse l'impact sur ses objectifs des contrôles effectués sur son parc nucléaire. Le gouvernement a décidé de plafonner à 4% la hause des tarifs réglementés de l'électricité.
  • Pas de troisième mandat pour le PDG de KLM (Air France-KLM) Pieter Elbers, "débarqué" par Ben Smith.
  • Wendel émet 300 M€ d'obligations.
  • Rémy Cointreau annule des actions autodétenues représentant 1,45% du capital.
  • Eurazeo acquiert Ikaros Solar.
  • Adthink, rebaptisé NFTY, signe un contrat de financement dilutif de 3 M€ sous forme d'OCAA.
  • Obiz entre en négociation exclusive en vue de l’acquisition d’Adelya, éditeur de solutions de fidélisation et d’animation clientèle leader des technologies NFC.
  • Les réserves certifiées de La Française de l'Energie sont en hausse.
  • Thermador, Lucibel, Integragen, Theranexus, Safe, Mauna Kea et Esker ont publié leurs comptes ou annoncé des prévisions.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Alphabet, Meta Platforms, Twitter et Reddit seront entendus dans l'enquête sur les émeutes du 6 janvier 2020 à la Maison Blanche.
  • SAP a publié ses prévisions et ses résultats.
  • Tesla repousse la production initiale du Cybertruck à début 2023.
  • Porsche (Volkswagen) va investir plus d'un milliard d'euros dans les sources d'énergie durables.
  • Royal Dutch Shell va céder la raffinerie de Deer Park à Pemex la semaine prochaine.
  • Delta Air Lines gagne de l'argent au T4 2021 mais prévoit d'en perdre au T1 2022.
  • Hitachi confirme la vente de la moitié de ses parts dans sa filiale construction.
  • Microsoft rejoint une nouvelle coalition pour l'adoption de l'intelligence artificielle dans le secteur de la santé.
  • Sonova acquiert l'américain Alpaca Audiology pour 285 MCHF.
  • Monster Beverage rachète CANarchy pour 330 M$.
  • Partners Group dépasse les attentes 2021.
  • TechnipFMC signe un contrat avec Equinor.
  • Wisekey lance deux satellites de connectivité IoT lors d'une mission SpaceX.
  • L'IPO de LG Energy devrait avoir lieu en haut de fourchette.
  • Principales publications de résultats : JPMorgan Chase, Wells Fargo, BlackRock, Citigroup, Experian

Lectures

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
27/05
26/05
25/05
24/05
23/05