Hello, Goodbye

18/01/2021 | 09:03

Les Etats-Unis restent sur le devant de la scène. C'est la semaine de la passation de pouvoir entre Trump et Biden. Le premier va aussi faire face à une procédure de destitution a posteriori, pendant que le second va multiplier les annonces, et probablement enterrer certaines décisions de son prédécesseur. "Réparer le pays" demandera plus que des déclarations d'intentions. La semaine démarre par un jour férié outre-Atlantique, chargé en symboles puisqu'il honore un certain Martin Luther King. Pendant ce temps, la Chine nargue le reste du monde.

Après avoir trépigné d'impatience en attendant le plan de relance démocrate, les investisseurs jouent les enfants gâtés depuis la semaine dernière et la confirmation d'une enveloppe de soutien colossale de 1 900 milliards de dollars, qui s'accompagnera dans les jours et les semaines à venir d'autres engagements liés aux infrastructures et à l'environnement. De quoi expliquer la baisse hebdomadaire des principales places financières, à deux jours de l'investiture du nouveau président des Etats-Unis. Ne cherchez pas trop, c'est le principal événement de la semaine, avec son contexte explosif et son ambiance crépusculaire pour Donald Trump. Le président américain est probablement la principale victime politique de la pandémie de coronavirus dans le monde à ce stade, lui qui ne voulait pas croire à ses ravages. D'ailleurs, le cap des 400 000 morts aux Etats-Unis sera franchi aujourd'hui ou demain.

Pendant ce temps, la Chine vous salue bien, avec ses 2,3% de croissance en 2020. Le chiffre est tombé cette nuit. On savait déjà qu'il serait positif et que ce serait le seul des grandes économies mondiales. Il est même un peu plus élevé que prévu. Pour parler crument et sans arrière-pensée complotiste, le pays a donné naissance au coronavirus - merci les gars - puis a exporté tout le nécessaire pour s'en protéger. Une façon particulièrement cruelle de nous montrer à nous, économies occidentales avancées, qu'en dehors des couturières sexagénaires, nous n'avons plus les capacités industrielles pour faire face à ce type de problème. Il paraît que ça va changer. Je demande à voir.

Aujourd'hui, on célèbre Martin Luther King aux Etats-Unis. J'imagine qu'il n'est pas nécessaire de rappeler ce que symbolise le prix Nobel de la paix 1964 pour la société américaine dans le contexte actuel. Je découvre en plus en préparant ce papier qu'il est né à Atlanta, en Géorgie. Un clin d'œil supplémentaire de l'Histoire. La journée est fériée aux Etats-Unis en général et à Wall Street en particulier. Sur le reste de la semaine, les publications des résultats 2020 des entreprises vont se multiplier. Citons notamment Bank of America, Netflix, Rio Tinto et Goldman Sachs demain, puis The Procter & Gamble et ASML mercredi, avant jeudi Intel et International Business Machines. En France, Alstom, Virbac, Soitec, Seb et Rémy Cointreau seront au rendez-vous sur la semaine, pour ne citer que quelques dossiers. Il faudra attendre le mardi de la semaine suivante pour que LVMH essuie les plâtres du CAC40.

Comma chaque lundi, voici quelques informations qu'il ne fallait pas rater au cours du weekend :

  • Biden prévoit de prendre une "dizaine" de mesures lors de son investiture.
  • La procédure de destitution visant Donald Trump sera probablement examinée postérieurement à l'investiture de Joe Biden.
  • Le parti conservateur allemand CDU a élu samedi comme président le modéré Armin Laschet face au libéral Friedrich Merz, dans la continuité du centrisme d'Angela Merkel, qui réussit même le pari de sa succession.
  • L'Europe met en garde l'Iran sur la production d'uranium.
  • Dans le carnet des fusions-acquisitions, Carrefour et Alimentation Couche-Tard renoncent à se rapprocher à cause de l'opposition du gouvernement, tandis que Suez obtient des fonds Ardian et GIP une OPA à 18 EUR pour contrer l'appétit de Veolia, qui n'a pas l'intention de se laisser faire.

Quand un lundi est férié aux Etats-Unis, le début de semaine est souvent poussif en Europe. Le CAC40 perdait environ 0,5% à 5580 points peu après l'ouverture. Pour faire écho au titre, un lien pour démarrer la semaine du bon pied avec de forts jolis costumes.

Les temps forts économiques du jour

Aucun indicateurs majeur n'est programmé aujourd'hui en Europe et a fortiori aux Etats-Unis. En Chine, le PIB du T4 matérialise une croissance annuelle de 6,5%, là où les économistes anticipaient en moyenne 6,2%. Sur un an, l'économie chinoise a donc progressé de 2,3%.

L'euro a reculé à 1,2072 USD. L'once d'or refait une partie du chemin perdu en fin de semaine dernière, à 1827 USD. Le pétrole baisse, à 51,91 USD le WTI et à 54,56 USD le Brent. Le rendement du T-Bond est stable à 1,08% sur 10 ans. Le Bitcoin est en baisse à 35 160 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aena : HSBC passe de conserver à alléger en visant 125 EUR.
  • Altice Europe : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 5,35 EUR.
  • Beiersdorf : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 91 à 94 EUR.
  • Compagnie Financière Richemont : UBS passe de neutre à achat en visant 94,50 CHF.
  • Credito Valtellinese : Kepler Cheuvreux reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 9,40 à 9,80 EUR.
  • Deutsche Beteiligungs : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 40 à 43 EUR.
  • Essity : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 339 à 320 SEK.
  • Eurocommercial : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 13,20 EUR.
  • HeidelbergCement : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 78 à 79 EUR.
  • Hella : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 51 à 62 EUR.
  • Hiscox : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 1070 GBp.
  • Infineon : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 42,70 EUR.
  • Klépierre : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 18,60 EUR.
  • Land Securities : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 730 GBp.
  • LEG Immobilien : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 127 EUR.
  • Orpea : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 135 EUR.
  • Orsted : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 1100 DKK.
  • Safestore : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 850 GBp.
  • Siemens Energy : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 29 à 36 EUR.
  • Sdiptech : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 360 SEK.
  • SSE Plc : Jefferies reprend le suivi à l'achat en visant 1770 GBp.
  • Symrise : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 90 EUR.
  • The Swatch Group : Bernstein reste à performance de marché avec un objectif de cours relevé de 210 à 250 CHF.
  • Unibail-Rodamco-Westfield : Kempen passe d'acheter à neutre en visant 52 EUR.
  • Warehouses de Pauw : Kempen passe de neutre à acheter en visant 31 EUR.
  • Yara : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 380 NOK.

L’actualité des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Carrefour et Alimentation Couche-Tard renoncent à leur rapprochement, probablement à cause de l'opposition des autorités françaises, et envisagent des partenariats commerciaux.
  • La fusion entre Peugeot et Fiat Chrysler, devant amener à la création de Stellantis, a été scellée samedi.
  • Suez "obtient" une OPA amicale des fonds Ardian et GIP à 18 EUR (coupon attaché), mais Veolia refuse de céder ses 29,9% du capital et entend toujours racheter son rival.
  • Total prend 20% d'Adani Green Energy Limited (AGEL) et 50% de son portefeuille d'ENR auprès du groupe Adani en Inde, pour 2,5 Mds$.
  • Renault compte rembourser son PGE aussi vite que possible, déclare Jean-Dominique Senard sur France Inter.
  • Euronext nomme Delphine d'Amarzit (ex-Orange Bank) CEO d'Euronext Paris et membre du conseil de surveillance.
  • Les syndicats d'Electricité de France continuent à militer contre la scission du groupe, le projet Hercule. Par ailleurs, le groupe pourrait faire entrer en bourse sa filiale de recharge de véhicules électriques Pod Point, selon Sky News.
  • Henri Poupart-Lafarge (Alstom) va remplacer Jean-Bernard Lévy au conseil d'administration de la Société Générale.
  • Orion Animal Health et Vetoquinol étendent leur collaboration avec de nouveaux accords de distribution.
  • Valneva obtient un assouplissement des conditions de financement des accords signés avec les fonds OrbiMed et Deerfield Management.
  • GTT obtient de la justice coréenne une suspension des effets de la décision négative de l'antitrust la concernant, mais l'institution a fait appel.
  • Dassault Systèmes prend 15% d'AV Simulation (détenue par Sogeclair via Oktal) pour 10 M€.
  • Prodware recense ses succès commerciaux du T4.
  • Genkyotex obtient des résultats de phase I positifs sur le profil pharmacocinétique et de sécurité de setanaxib à hautes doses.
  • Electricité et Eaux de Madagascar fait le point sur sa situation.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Zurich Insurance se retirerait de Nord Stream 2, selon plusieurs sources.
  • Exxon Mobil chahuté en bourse vendredi après des rumeurs d'enquête concernant une surévaluation volontaire des actifs du groupe.
  • Bayer va évaluer la possibilité de mettre ses capacités de production au service de la production du vaccin expérimental Covid-19 de CureVac.
  • Pour sauver le programme de pipeline Keystone XL, TC Energy Corporation propose une stratégie zéro émission de carbone et s'engage à ce que le projet soit entièrement alimenté par des énergies renouvelables d'ici 2030.
  • Le britannique Deliveroo valorisé 7 Mds$ avant une possible introduction en bourse.
  • Akzo Nobel va racheter Tikkurila à 31,25 EUR l'action.
  • WhatsApp (Facebook) fait machine arrière sur les données personnelles après le tollé provoqué par ses nouvelles conditions.
  • L'avenir de l'usine Vale en Nouvelle-Calédonie toujours incertain.
  • L'héritier de Samsung Electronics condamné à deux ans et demi de prison pour corruption.
  • Le Vietnam accorde à Foxconn la licence pour construire une usine nécessitant un investissement de 270 M$.
  • Trimble remplace Concho Resources dans le S&P500.
  • Celyad présente une mise à jour des données de l'étude alloSHRINK de phase I pour CYAD-101.
  • Le groupe asiatique Grab, spécialiste de l'autopartage et de la livraison de repas, songe à une introduction en bourse aux États-Unis cette année, selon les informations obtenues par Reuters.
  • Dans un dernier sursaut, l'administration Trump adopte des mesures radicales pour empêcher Huawei d'accéder à certains composants, notamment des processeurs.

Ça publie aujourd'hui. Repsol, Spirent

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
01/03
26/02
25/02
25/02
24/02