Invesco dément les allégations selon lesquelles elle aurait tenté de nuire aux intérêts des actionnaires de Zee.

13/10/2021 | 21:35
Invesco a démenti mercredi les allégations de la société indienne Zee selon lesquelles la société d'investissement américaine aurait proposé une fusion avec un autre groupe qui aurait nui aux intérêts des actionnaires avant de s'opposer à l'accord potentiel du groupe de télévision avec le groupe japonais Sony.

Mardi, Zee a déclaré que l'opposition d'Invesco, qui détient environ 18 % de Zee Entertainment par le biais de deux fonds, au projet de fusion Zee-Sony était hypocrite car elle tentait de combiner l'entreprise de médias avec "certaines entités détenues par un grand groupe indien" dans des conditions similaires à celles de l'accord avec Sony.

Révélant pour la première fois l'identité du groupe, à savoir Reliance Industries, Invesco a déclaré que les négociations de fusion se déroulaient entre la société dirigée par Mukesh Ambani et la famille du PDG de Zee, Punit Goenka. Le rôle d'Invesco était de "contribuer à faciliter cette transaction potentielle et rien de plus", a-t-il ajouté. (Reportage d'Abhirup Roy, édition de Raju Gopalakrishnan)

© Zonebourse avec Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
22:00
20:41
20:18
20:18
20:17