L'Europe en baisse avant la Fed, sauf le CAC, grâce à LVMH et Unibail

27/01/2021 | 10:38

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé en début de séance mercredi, la prudence s'imposant avant les annonces de la Réserve fédérale et une nouvelle série de résultats de sociétés.

À Paris, l'indice CAC 40 surperforme les autres indices européens et gagne 0,24% à 5.536,97 points vers 09h10 GMT à la faveur des résultats bien accueillis de LVMH et de la progression de la foncière Unibail-Rodamco-Westfield.

À Francfort, le Dax perd 0,3% et à Londres, le FTSE recule de 0,19%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,18%, le FTSEurofirst 300 de 0,25% et le Stoxx 600 de 0,04%.

La Réserve fédérale, qui annoncera à 19h00 GMT les conclusions de sa première réunion de politique monétaire de l'année, ne devrait rien annoncer de nouveau mais les marchés attendent ses commentaires sur la conjoncture économique et l'inflation.

"Quoi qu'il en soit, il n'est pas sûr que le répit que voudrait s'accorder la Fed plaise aux investisseurs qui, rappelons-le, veulent plus, beaucoup plus face aux 16 millions d'Américains qui vivent actuellement grâce aux allocations chômage, et une deuxième vague du COVID-19 qui restreint toujours nettement l'économie", commente John Plassard chez Mirabaud.

En Europe, avec le durcissement des mesures de confinement, le moral des ménages en Allemagne a reculé pour un quatrième mois consécutif à l'approche de février, son indice calculé par l'institut GfK ressortant à -15,6 contre -7,5 en janvier et -7,9 pour le consensus, et en France, l'indice Insee a également baissé plus que prévu.

Le coronavirus reste la préoccupation première des investisseurs mais la séance est aussi animée par de multiples publications de résultats. Les investisseurs suivront entre autres ceux de Boeing avant l'ouverture de Wall Street et surtout ceux de Tesla, Apple et Facebook après la clôture américaine.

VALEURS

Dans l'immédiat, c'est LVMH qui anime la cote parisienne. Le géant mondial du luxe gagne 1,20% au lendemain de la publication de résultats annuels marqués par la solidité de sa division mode et maroquinerie. Dans son sillage, le concurrent Kering prend 1,54%.

La plus progression du CAC 40 revient toutefois à Unibail-Rodamco-Westfield (+10,17%) tandis que du coté du SBF 120, son rival Klépierre avance de 13,04%, profitant encore de l'éloignement d'un reconfinement en France dans l'immédiat.

Thales gagne 2,48% grâce au relèvement de conseil d'Exane BNP Paribas à "surperformance", Sartorius grimpe de 6,59% après des résultats annuels préliminaires en hausse et EDF perd 2,05% après avoir annoncé un nouveau retard et un surcoût du projet Hinkley Point C.

Le secteur des ressources de base accuse la plus forte baisse, son indice Stoxx reculant de 1,16%. Rio Tinto, BHP, ArcelorMittal et Glencore cèdent de 1,12% à 2,20%.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains évoluent en légère baisse, hormis pour le Nasdaq, signalé en hausse de 0,5% dans la foulée des résultats de Microsoft.

Mardi, la Bourse de New York a fini en légère baisse après avoir ouvert en hausse, les investisseurs digérant un lot de résultats d'entreprises et se montrant attentistes avant les annonces de la Fed. [.NFR]

L'indice Dow Jones a perdu 0,07% à 30.937,04 points. Le S&P-500 a reculé de 0,15% à 3.849,62 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,07% à 13.626,07 points.

Le S&P-500 et le Nasdaq avaient battu des records en début de séance avant que la tendance ne s'inverse.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,31%, soutenue par le relèvement de la prévision économique mondiale du Fonds monétaire international (FMI) qui alimente l'optimisme sur les publications de résultats d'entreprises.

Les Bourses de Chine continentale ont clôturé en légère hausse grâce à l'annonce d'une croissance des bénéfices des entreprises industrielles pour un huitième mois en décembre. Mais les inquiétudes relatives à un éventuel resserrement de la politique monétaire du pays ont toutefois freiné les gains.

Le CSI 300 des grandes capitalisations a avancé de 0,27%.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans est stable, à -0,527%, tout comd le dix ans américain, à 1,0432% avant les décisions de la Fed.

Le dollar, lui, avance de 0,15% environ face à un panier de devises de référence alors que l'euro recule sous 1,215.

"Alors que la Fed a répété ces derniers mois que la balance des risques était toujours à la baisse, nous pourrions entendre aujourd'hui une position plus neutre", a déclaré John Velis, stratégiste macro et changes chez BNY Mellon.

"Cela serait perçu comme un virage légèrement "faucon" de la Fed mais nous pensons que son président, Jerome Powell, fera clairement savoir que ni une hausse de taux, ni une diminution de son programme de rachats obligataires ne sont à l'étude".

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont en hausse après l'annonce d'une baisse inattendue de 5,3 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière et du plus faible nombre de nouveaux cas de contamination par le COVID-19 en plus de deux semaines en Chine, ce qui renforce l'espoir d'une reprise de la demande.

Le baril de Brent gagne 0,66% à 56,28 dollars et celui de brut américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,63% à 52,94.

(édité par Patrick Vignal)

par Laetitia Volga

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
11:35
09:44
09:31
08:43
06:08