L'Europe ouvre en baisse, résultats mitigés pour plusieurs sociétés

20/10/2022 | 10:34

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, la tendance étant une nouvelle fois affectée par la remontée des rendements obligataires dans un contexte d'anticipations de hausse du coût du crédit, tandis que les résultats mitigés publiés par plusieurs sociétés, sur fond de dégradation de la conjoncture économique, n'encouragent guère à la prise de risque.

À Paris, le CAC 40 perd 0,04% à 6.038,30 vers 08h25 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,06% et à Francfort, le Dax reflue de 0,68%.

L'indice EuroStoxx 50 recule de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,42% et le Stoxx 600 de 0,5%.

Les contrats à terme suggèrent également une nouvelle baisse des indices américains avec un repli de 0,25% pour le Dow Jones

, de 0,55% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,88% pour le Nasdaq .

Le Livre beige de la Fed, qui sert de base de travail au comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale américaine, a souligné mercredi que la croissance des prix demeurait élevée.

Les marchés monétaires prévoient un relèvement de 75 points de base des taux aux Etats-Unis le mois prochain et une augmentation de 50 ou de 75 points en décembre pour juguler une inflation persistante alors que parallèlement l'économie américaine s'affaiblit comme l'a montré mercredi la statistique des mises en chantier de logements pour le mois de septembre.

En zone euro, où une hausse de taux de trois quarts de point est également attendue le 27 octobre, les statistiques publiées jeudi montrent que les prix à la production en Allemagne ont progressé plus rapidement que prévu le mois dernier, avec une croissance de 45,8% sur un an.

Dans ce tableau médiocre des perspectives, le climat des affaires en France s'est toutefois stabilisé en octobre pour le deuxième mois consécutif, selon les enquêtes mensuelles de l'Insee publiées jeudi.

Côté résultats d'entreprises, si les publications de Hermès

(+0,38%) ont été bien accueillies, permettant au secteur du luxe de resister à la tendance baissière, l'avertissement de Nokia sur les incertitudes macroéconomiques et géopolitiques pèsent sur le compartiment télécoms.

L'équipementier télécoms finlandais et son concurrent suédois Ericsson plongent respectivement de 4,5% et 14,21% après avoir fait état chacun un résultat opérationnel trimestriel inférieur aux attentes en raison d'une hausse des coûts. Ils entraînent dans leur sillage le segment des semi-conducteurs avec BE Semiconductor , ASML Holding

et Infineon qui perdent de 0,73% à 1,72%.

Autre déception pour les investisseurs: Akzo Nobel recule de 2,98%, le fabricant néerlandais de peintures et de revêtements ayant suspendu jeudi sa prévision de bénéfice 2023 en raison, dit-il, de turbulences macroéconomiques qui affectent la confiance des consommateurs.

Pernod Ricard cède 1,22% malgré son optimisme pour l'exercice 2022-2023, les analystes de RBC soulignant dans une note que la croissance organique des ventes du groupe aux Etats-Unis suggère un ralentissement sur le marché américain. (Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)



© Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
08:09
07:55
07:54
07:51
07:51