L'ombre d'un doute

15/06/2020 | 09:02

Après leur gros coup de mou de jeudi, la plupart des marchés financiers ont affiché un timide rebond vendredi, sans effacer, loin de là, leurs pertes hebdomadaires. La norme est devenue le déconfinement, à géométrie variable selon les pays. Mais l'épidémie reste présente un peu partout. Et continue de dominer les débats économiques et financiers.

Ces dernières semaines, l'hypothèse d'une seconde vague de contamination au Covid-19 avait du plomb dans l'aile. Ce scénario a pourtant fait son retour avec des signaux négatifs en provenance de certains états fédérés américains et une résurgence symbolique de l'épidémie sur un marché à Pékin, que l'on qualifiera de nouveau cluster, ou foyer d'infection pour éviter un l'anglicisme à la mode. Comme le soulignent plusieurs commentateurs depuis quelques jours, il serait plus adapté de parler d'une poursuite de la première vague, en particulier parce que certains pays qui ne figuraient pas sur nos radars occidentaux – trop loin, à la pharmacovigilance défaillante, etc. – affichent des décomptes alarmants.

Le Covid-19 est toujours là et frappe sévèrement les grandes économies émergentes. C'est sans doute l'une des thématiques économiques qui va arriver sur le devant de la scène dans les jours à venir, et qui pourrait devenir un facteur anxiogène supplémentaire. Hors Etats-Unis, ce sont le Brésil, l'Inde, la Russie, le Chili, le Pakistan et le Mexique qui affichent actuellement le nombre de nouveaux cas le plus important chaque jour. Pour les investisseurs, ce suivi ainsi que la forme de la reprise en cours sont les deux variables à surveiller, alors que les marchés financiers ont connu un réveil brutal après la douce euphorie des dernières semaines.

Comme chaque lundi, voici quelques informations à retenir du weekend :

  • Les autorités chinoises ont recensé 57 nouveaux cas de Covid-19, dont 36 liés à un marché de gros à Pékin, ce qui alimente les craintes d'une deuxième vague.
  • Emmanuel Macron annonce une accélération du déconfinement en France.
  • Les tensions raciales sont toujours fortes aux États-Unis.
  • Les championnats de football ont repris au cours du week-end dans plusieurs pays, dont l'Italie et l'Espagne, avec des matchs à huis clos.

Et pour finir, une information plus locale : ce matin, c'est jour de reprise "au bureau" pour les collaborateurs de Zonebourse qui étaient toujours en télétravail, après trois mois à distance presque jour pour jour. On a du mal à croire que l'été arrive la semaine prochaine, avec cette brume qui s'accroche au lac d'Annecy. Il paraît qu'il y aura des croissants (ndlr : ils sont arrivés).

Le CAC40 chutait de 2,6% à 4710 points à l'ouverture. Le début de semaine des places asiatiques est négatif lui aussi, avec une forte accélération baissière en fin de parcours.

Les temps forts économiques du jour

La balance commerciale européenne (11h00) et l'indice manufacturier Empire State américain (14h30) sont au programme aujourd'hui. Plus tôt ce matin, les ventes de détail chinoises ont légèrement déçu, tandis que la production industrielle a rebondi moins fort que prévu. Mais les deux indicateurs sont en croissance malgré tout.

L'euro a reculé à 1,1264 USD au cours du weekend. L'once d'or est ferme à 1728 USD, tandis que le pétrole reflue, à 38 USD le baril de Brent et à 35,20 USD le baril de WTI. Le rendement de la dette américaine atteint 0,66% sur 10 ans. Le Bitcoin perd de l'altitude à 9168 USD.

Les principaux changements de recommandations

 

  • BNP Paribas : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 37,20 EUR.
  • Bpost : Jefferies passe de sousperformance à conserver avec un objectif de cours réduit de 7,50 à six euros.
  • Brunello Cucinelli : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 27,10 EUR.
  • Compagnie financière Richemont : Bernstein reste à surperformance avec un objectif de cours réduit de 75 à 70 CHF.
  • Deutsche Telekom : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 12 à 17,70 EUR.
  • Diageo : Credit Suisse passe de surperformance à neutre en visant 2900 GBp.
  • Equinor : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 140 NOK.
  • Finnair : HSBC passe de neutre à alléger en visant 0,65 EUR.
  • Flutter : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 9500 à 14 350 GBp.
  • Fortum : Bernstein démarre le suivi à sousperformance en visant 13,50 EUR.
  • GVC : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 710 à 1210 GBp.
  • Heineken : Credit Suisse passe de neutre à surperformance en visant 96 EUR.
  • Hermès international : Bernstein reste à surperformance avec un objectif de cours relevé de 630 à 760 EUR.
  • Idorsia : Deutsche Bank reprend le suivi à l'achat en visant 38 CHF.
  • ISS : Goldman Sachs passe de neutre à acheter en visant 180 DKK.
  • Kering : Bernstein reste à performance de marché avec un objectif de cours relevé de 440 à 550 EUR.
  • Knorr-Bremse : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours ajusté de 84 à 85 EUR.
  • LVMH : Bernstein reste à surperformance avec un objectif de cours relevé de 360 à 450 EUR.
  • Moncler : Bernstein reste à surperformance avec un objectif de cours relevé de 34 à 40 EUR.
  • Novartis : Citigroup passe de neutre à achat en visant 103 CHF.
  • Playtech : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 240 à 425 GBp.
  • Société Générale : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 17,70 EUR.
  • Sodexo : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 61 EUR.
  • The Swatch Group : Bernstein reste à performance de marché avec un objectif de cours réduit de 205 à 190 CHF.
  • TUI : Oddo BHF passe de neutre à alléger en visant 341,16 GBp.
  • Valeo : BofA ML passe de sousperformance à acheter en visant 27 EUR.
  • William Hill : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 170 à 305 GBp.
  • Wizz Air : HSBC passe de neutre à achat en visant 3600 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Peugeot a cédé à la pression du gouvernement en renonçant à faire venir en France certains de ses ouvriers polonais pour renforcer les équipes de son usine d'Hordain, dans le Nord. Orange reste ambitieux en Afrique et se donne quelques mois de réflexion, a déclaré son PDG, Stéphane Richard, aux Echos. Verallia prévoit de supprimer 130 emplois en France dans six usines, dont 80 à Cognac, pour s'adapter à une demande en baisse. Une OPA simplifiée à 0,85 EUR se dessine sur Horizontal SoftwareNextedia retenu pour un site internet du ministère de la culture. Batavia Biosciences et Valneva collaborent pour accélérer le développement d'un vaccin inactivé peu coûteux contre la polio. La cotation des actions Solocal est suspendue. Neurones annule des actions. Blue Solutions concrétise son contrat avec Daimler. Séché Environnement rejoint l'alliance act4nature international pour la préservation de la biodiversité. Nouveau tirage sur les obligations convertibles Atlas chez NoxxonPixium Vision lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant maximum de 7,8 M€. ADLPartnerDalet et ABC Arbitrage ont communiqué sur leurs assemblées générales. Media 6 et Orege ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Pour la première fois depuis le 30 mars, EasyJet remet ses appareils en fonctionnement sur un nombre réduit de rotations. CNBC a appris qu'AT&T songe à céder la division jeux vidéo de Warner Bros pour 4 Mds$, avec des manifestations d'intérêts de Take-TwoElectronic Arts et Activision BlizzardCineworld renonce à racheter Cineplex. Tyler TechnologiesTeledyne et Bio-Rad vont entrer dans le S&P500. La justice autorise Hertz à lancer une augmentation de capital malgré la procédure de faillite en cours. Commerzbank repousse l'appel de Cerberus à être représenté au conseil d'administration. AstraZeneca fournira à l'Europe 400 millions de doses de son futur vaccin. Tencent a pris une participation de 1,6% dans Warner Music. LumX veut lever des fonds. Unilever va injecter 1 Md€ sur 10 ans dans un fonds d'investissement dédié au changement climatique. La banque centrale chinoise a donné son feu vert à American Express pour lancer un réseau de compensation de cartes bancaires en Chine.

Lectures :

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
16/07
01/07
16/06
15/06
12/06