LDC confirme sa résistance

27/05/2021 | 17:21
(AOF) - LDC s'apprête à clôturer sur un gain de 2,4% à 101 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes des analystes et des perspectives encourageantes. Selon une source de marché , Oddo BHF a également relevé sa recommandation sur le volailler de Neutre à Achat et revu à la hausse son objectif de cours de 102 à 116 euros. De son côté, LCM Midcap Partners a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 124 euros.

Au titre de son exercice 2020/2021, clos fin mars, le champion français du poulet, propriétaire également du traiteur Marie, a réalisé un résultat net de 140,7 millions d'euros contre 143,7 millions au cours de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel courant atteint 194 millions (contre 184 millions attendus par  LCM Midcap Partners), en retrait de 3,7% (contre -5% à -10% visé par le groupe), impliquant une marge opérationnelle courante en baisse de 20 points de base à 4,4%. "Cette performance est finalement plutôt résiliente dans un contexte compliqué avec une baisse de l'activité en RHD (Restauration Hors Domicile) et à l'export", a indiqué LCM.

La baisse du résultat opérationnel courant la plus marquée est à l'international avec une baisse de 14% en raison de la pression sur les prix. Le pôle volaille France voit son résultat opérationnel courant reculer de 8% sous l'effet de la hausse des prix des matières premières et de la baisse d'activité en RHD.

Enfin, l'activité Traiteur affiche de très bons résultats avec un résultat opérationnel courant de 34 millions (contre 26 millions l'exercice précédent), soit une  marge opérationnelle courante de 5,2%, en hausse de 1,2 point.

Le chiffre d'affaires est quant à lui resté stable en données publiées, à 1,428 milliard d'euros, et en baisse de 1,4% en organique.

Le bureau d'études LCM constate que le groupe est resté logiquement prudent sur ses perspectives alors que l'inflation des matières premières se poursuit avec une hausse de plus de 20% depuis le début d'année, selon les chiffres ITAVI.

Pourtant, ajoute l'analyste, il s'est montré assez confiant pour passer les hausses de prix nécessaires pour compenser la hausse des prix des matières premières. Une première hausse de 6% a été obtenue et une nouvelle hausse de 3% pourrait prendre effet dans les semaines à venir. Le redressement de l'activité RHD et des prix à l'international devrait aussi jouer favorablement.

Le groupe intégrera également les activités Ronsard, qui devraient être dilutives à court terme mais dégager de fortes synergies notamment sur la reconquête des imports, souligne l’intermédiaire.

"Encore une fois, le groupe montre sa capacité à résister dans un contexte de hausse des matières premières", conclut LCM Midcap Partners.



© AOF 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
08:01
06:46
05:27
31/07
31/07