La Bourse de Francfort retombe à son plus bas depuis mars (Dax:-2,19%)

Envoyer par e-mail
14/08/2019 | 18:01

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a fini mercredi en forte baisse, le Dax perdant 2,19% dans un marché qui a encaissé l'annonce d'un léger fléchissement de la croissance allemande, éprouvée par la guerre commerciale sans fin entre Washington et Pékin.

L'indice vedette a perdu 257,4 points sur la séance pour finir à 11.492,66 points, soit son plus bas niveau depuis mars. Le MDax des valeurs moyennes a, de son côté, cédé 2,39%, à 24.660,51 points.

La veille, le Dax était remonté, saluant un discours apaisant de Washington envers Pékin. Mais il apparaît désormais que "les conséquences actuelles du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine ont clairement touché les entreprises exportatrices allemandes", note l'analyste Andreas Lipkow, chez Comdirect.

L'économie allemande a, de fait, marqué le pas au deuxième trimestre, le PIB reculant de 0,1% par rapport au dernier trimestre, à cause des tensions commerciales internationales, ce qui ravive les craintes de récession.

Le résultat opérationnel cumulé des valeurs du Dax entre avril et juin a, quant à lui, globalement chuté de 30% sur un an, à 24,5 milliards d'euros, selon une étude d'Ernst & Young publiée mercredi. Le recul est surtout marqué dans l'industrie, avec la chimie et l'automobile, à l'exception notable de Volkswagen.

RWE (+0,63% à 25,54 euros): le premier énergéticien allemand a annoncé une hausse de son bénéfice opérationnel ajusté (EBITA) de 37% sur un an, à 1,13 milliard d'euros, porté par une hausse des tarifs et de la production dans l'éolien et confirmé la hausse de ses prévisions annuelles, annoncée fin juillet.

THYSSENKRUPP (-4,16% à 9,62 euros): les investisseurs restent craintifs face aux difficultés du groupe dans l'acier et la branche composants automobiles. L'action, qui a perdu plus d'un tiers de sa valeur depuis janvier, devrait être rétrogradée du Dax lors de la révision de la composition de l'indice prévue fin août.

AXEL SPRINGER (-0,40% à 62,80 euros sur le Mdax): le groupe allemand des médias a confirmé son dernier avertissement sur résultats, après un recul au dernier trimestre des recettes dans les petites annonces en ligne, délaissées en ces temps de morosité macro-économique.

afp/rp

© AWP 2019
Envoyer par e-mail