La Chine gagne à l'OMC, mais l'Amérique s'en fiche

16/09/2020 | 09:04

Le rebond s'est poursuivi hier sur les marchés financiers, en particulier aux Etats-Unis où le Nasdaq a continué à gommer une partie de ses pertes récentes. Focus aujourd'hui sur la réunion de la Réserve Fédérale, qui rendra son verdict en soirée, après la clôture des places européennes. Ce matin, on parle d'OMC, de PCE Deflator et même du Tour de France.

Ça ne risque pas de changer la face du monde. Mais la décision des États-Unis de relever en 2018 leurs droits de douane sur les produits importés de Chine est contraire aux accords internationaux en vigueur, a tranché l'Organisation mondiale du commerce. Donald Trump doit bien se marrer. D'ailleurs, il s'est empressé de rappeler tout le bien qu'il pense de l'OMC dont il a re-re-re-promis de s'occuper personnellement. Non mais ! 

Cette annonce n'aura pas beaucoup d'impact sur les marchés financiers, qui ont appris à vivre avec les tensions sino-américaines. On a même l'impression que les investisseurs sont déjà préparés au découplage des économies chinoise et américaine voulu par la Maison Blanche. Découplage qui ne devait pas être un si mauvais plan puisque ces suiveurs d'Européens commencent à muscler leur jeu vis-à-vis de la Chine.

Aujourd'hui, tous les regards sont tournés vers Emmanuel Macron qui suivra l'étape du tour de France Grenoble / Méribel la conférence de presse du patron de la banque centrale américaine, Jerome Powell, après la décision de politique monétaire de l'institution à 20h00. L'ex-Nemesis du Président américain a plutôt bien géré 2020. La preuve ? Aucune trumpo-twitto-injure recensée depuis des mois.

Plus sérieusement, il sera sans doute beaucoup question d'inflation puisque la Fed a officialisé une politique qui consiste à considérer l'objectif de hausse des prix habituel de 2% non comme une cible à atteindre précisément mais comme un niveau moyen sur une période longue. Nous voilà bien avancé, mais qu'est-ce que ça veut dire ? Mettons que votre indicateur d'inflation préféré – en l'occurrence le "PCE Deflator" pour la Fed – a affiché une hausse moyenne annuelle de 1,5% entre 2010 et 2020. Cela signifie que votre banque centrale est susceptible de tolérer une moyenne de 2,5% sur la période suivante, avant de penser à relever les taux (voire même un peu plus en réalité). Donc a priori que les taux resteront à bas niveaux pour une période de temps étendue. Donc qu'un accès facile à l'argent est presque garanti. Donc que les marchés financiers continueront à être favorisés. Donc… OK j'arrête. Rendez-vous donc ce soir pour des explications plus convaincantes que les miennes.

Dans le reste de l'actualité, Doctor Donald Trump a déclaré s'attendre à la disponibilité d'un vaccin sous trois à quatre semaines. Yoshihide Suga, retenez ce nom puisque c'est celui du nouveau Premier ministre japonais, fraîchement adoubé par la chambre basse du parlement. Les indicateurs avancés étaient en position attentiste ce matin, après de nouveaux gains hier et avant le solide programme macroéconomique détaillé ci-dessous. Le CAC40 est stable à 5065 points à l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Inflation britannique (10h30) et balance commerciale européenne (11h00) permettront de patienter jusqu'à une grosse session américaine : ventes de détail, indice immobilier NAHB, stocks d'entreprises, stocks pétroliers mais surtout décision de la Fed sur ses taux à 20h00, puis discours de Jerome Powell.

L'euro est stable face au billet vert, à 1,18466 USD. L'once d'or s'échange toujours autour de 1960 USD. Le pétrole remonte, au-dessus des 41 USD pour le baril de Brent et tout près des 39 USD pour le baril WTI. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans stagne à 0,67%. Le Bitcoin est stable à 10 769 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Accor : J.P. Morgan réduit son objectif de cours de 28 à 22 EUR.
  • Ahold Delhaize : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 23 EUR.
  • BAE Systems : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 600 GBp.
  • BHP : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 2200 GBp.
  • Casino : J.P. Morgan passe de surperformance à neutre avec un objectif de cours réduit de 47 à 30 EUR.
  • H. Lundbeck : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 214 DKK.
  • Svenska Handelsbanken : Morgan Stanley passe de souspondérer à surpondérer en visant 101 SEK.
  • Puma : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 80 à 86 EUR.
  • Siegfried : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 520 à 557 CHF.
  • Unite : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 1070 GBp.
  • VAT Group : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 165 CHF.
  • William Hill : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 227 à 238 GBp.
  • Yara : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 345 NOK.

L’actualité des sociétés

En France

Engie réunit jeudi son conseil d'administration pour examiner le projet de rachat de ses parts dans Suez par Veolia et les alternatives possibles. Suez annonce ce matin en parallèle la signature d'une entrée en négociations exclusives pour un "partenariat stratégique" avec le groupe Schwarz, à qui le Français vend en parallèle ses activités de recyclage et valorisation dans quatre pays d’Europe continentale (Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne et Pologne) pour 1,1 Md€. Par ailleurs, le fonds Meridiam veut s'allier à la CNP Assurances pour racheter les actifs de Suez dans l'eau dans le cadre du projet de Veolia. S&P abaisse à "CC" la notation crédit d'Europcar. Fitch confirme le "AA-" de la Scor. Benoît Hennault remplace Alain Marion comme président du directoire d'Herige. Apax France X (Altamir) investit dans le Groupe Crystal. Don't Nod sortira Twin Mirror, son premier jeu autoédité, le 1er décembre. Europlasma et l'Université d'Hangzhou créent un centre de recherche pour le traitement des cendres volantes et le recyclage de l'aluminium. Eurobio Scientific obtient le marquage CE de son test PCR COVID EBX FluCoSyn. Néovacs lance la seconde campagne de recrutement de son fonds d'amorçage Covid-19. OncoDNA a déposé son projet d'OPA amicale sur Integragen à 2,20 EUR l'action, conformément à ce qui avait été annoncé plus tôt dans l'année. Rothschild, GL Events, Tessi, Poxel, Sodifrance, I.Ceram, SpineGuard, Easyvista, Implanet, Agripower, Fermentalg et Tivoly ont publié leurs comptes.

Dans le monde

The Kraft Heinz a vendu sa division fromagère nord-américaine au français Lactalis, pour 3,2 Mds$. Aux dernières rumeurs, Deutsche Lufthansa pourrait durcir son plan de restructuration, en supprimant 2000 emplois de plus que les 26 000 prévus et en réduisant sa flotte de 130 appareils au lieu des 100 évoqués jusqu'ici. Les informations du Wall Street Journal laissent penser que l'antitrust américain prépare un procès contre Facebook. Apple a présenté hier ses dernières offres (un forfait de services, une montre connectée avec de nouvelles fonctionnalités) en précisant que ses prochains iPhones auraient quelques semaines de retard. Oracle et ByteDance suspendus au verdict de la Maison Blanche sur le montage proposé pour assurer la survie de TikTok aux Etats-Unis. FedEx flambe après la clôture américaine (+8%) après la publication de ses résultats trimestriels. Microsoft a relevé de 10% son dividende trimestriel, après la publication de solides résultats. Snowflakes, en cours d'entrée en bourse aux Etats-Unis, devrait fixer le prix de son IPO à 120 USD, contre 100 à 110 USD précédemment estimé et même 78 et 85 USD dans le projet initial. Kohl's va supprimer 15% de ses fonctions support. Le département américain de la justice a ouvert une enquête sur les allégations de fraude visant NikolaJulius Bär pourrait payer plus de 10 MCHF dans l'affaire Fifa. Geberit lance un programme de rachat d'actions.

Ça publie. Inditex, Oak Street, SoftwareOne, Wendel, Virbac, Synergie, LNA Santé, Aubay, Inventiva

Lectures

Pour écouter la chronique :

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
21/09
21/09
18/09
18/09
18/09