La Chine réapprend à compter

13/02/2020 | 09:05

Pendant que la Chine cherche à démontrer avec une grande maladresse que le coronavirus Covid-19 est sous contrôle, les places financières affichent un curieux détachement et détournent le regard en profitant d'une avalanche de publications de résultats de très grandes entreprises. Une pensée particulière ce matin pour nos amis québécois, qui sont en train de perdre le contrôle de leur ex-fleuron Bombardier, probablement vendu à la découpe.

Vous avez peut-être vu circuler dernièrement sur les réseaux sociaux des calculs de coin de table démontrant par une règle de trois que le nombre d'infection au coronavirus en Chine était nécessairement plus élevé que ce qui était annoncé. Il suffisait de croiser le nombre de décès comptabilisés dans le pays et celui enregistré hors de Chine par rapport au nombre d'infections recensées dans les deux zones. La réalité a donné raison aux apprentis-mathématiciens et coûté sa tête au chef du parti communiste de la province d'Hubei. Sous couvert d'un changement de méthode de décompte, Pékin a accru à près de 60 000 sa liste de personnes contaminées et à 1 355 son décompte des décès. Soit 14 840 et 242 de plus respectivement que la veille, les chiffres les plus élevés depuis le début de l'épidémie.

Evidemment, cette aggravation de la situation interpelle, même si 99,9% des cas mortels ont été enregistrés à l'intérieur des frontières et que les deux décès intervenus hors du pays concernent des ressortissants chinois. L'économie locale risque d'être paralysée encore un moment, entraînant des conséquences négatives sur la chaîne logistique de plusieurs industries et, probablement, sur les résultats de nombreuses entreprises. On devrait voir fleurir, au moment des publications des comptes du 1er trimestre 2020, des objectifs "hors effet du coronavirus" par centaines.

Les marchés financiers, qui me paraissent toujours un brin trop euphoriques, n'ont pas perdu leur sang-froid à ces annonces, même s'ils ont commencé à rougir. Les baisses sont contenues en Chine, au Japon ou à Hong Kong ce matin. Le CAC40 perdait 0,5% à 6075 points peu après l'ouverture. L'attention des investisseurs sera momentanément détournée par une belle brochette de résultats, en particulier ceux d'Airbus, de Nestlé, d'Orange, de Barclays ou de Linde, pour ne citer qu'elles.

Les temps forts économiques du jour

La journée sera marquée par les chiffres définitifs de l'inflation allemande (8h00) et les dernières prévisions économiques de l'Union européenne (11h00). Aux Etats-Unis, l'inflation et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) concentreront l'attention.

L'euro poursuit sa glissade à 1,0868 USD. L'once d'or remonte au-dessus de 1573 USD. Après un vigoureux rebond, le Brent repart en baisse à 55,80 USD et le WTI recule à 51,31 USD. Le T-Bond 10 ans affiche un rendement en baisse de 1,599%. Le Bitcoin est ferme à 10 408 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Amundi : Deutsche Bank reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 70 à 75 EUR. Barclays revalorise de 64 à 70 EUR. Morgan Stanley revalorise de 85,30 à 88,20 EUR.
  • Beazley : Jefferies passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours ajusté de 616 à 611 GBp.
  • Capelli : GreenSome Finance reste acheteur avec un objectif de cours réduit de 45 à 42,50 EUR.
  • DWS : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 33 à 36 EUR.
  • EDP Renovaveis : Commerzbank passe de conserver à acheter en visant 15 EUR.
  • Elekta : ABG passe d'acheter à conserver en visant 125 SEK.
  • Evolution Gaming : Pareto passe de conserver à acheter en visant 440 SEK.
  • GTT : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 119 EUR.
  • Heineken : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé 208 à 118 EUR.
  • Kardex : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 144 à 167 CHF.
  • Kering : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 623 à 630 EUR.
  • Lectra : Société Générale passe d'acheter à conserver malgré un objectif de cours ajusté de 22 à 23 EUR.
  • Logitech : UBS passe de neutre à vendre avec un objectif de cours réduit de 47 à 37 CHF.
  • Redrow : Liberum reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 850 à 920 GBp.
  • Storebrand : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 73,10 NOK.
  • Umicore : Liberum reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 44 à 52 EUR.
  • X-Fab : Deutsche Bank passe d'acheter à conserver malgré un objectif de cours porté de 5 à 6 EUR. HSBC passe d'acheter à conserver malgré un objectif de cours ajusté de 5,5 à 6 EUR.

L’actualité des sociétés

Le Handelsblatt est persuadé qu'Alstom va racheter Bombardier Transport pour 7 Mds€, après avoir échoué à se marier avec la division transports de Siemens à cause de l'antitrust européen. Airbus et le Gouvernement du Québec récupèrent les parts de Bombardier dans le programme A220, qui pourrait enregistrer un nouveau client puisque des rumeurs laissent entendre que Green Africa négocie une centaine d'appareils. Pernod Ricard a été contraint de revoir en baisse ses prévisions, à cause des incertitudes géopolitiques et de l'impact attendu du coronavirus. Isabelle Kocher partirait d'Engie avec 18 à 24 mois de salaire, soit 3 à 4 M€, selon Libération. Unibail-Rodamco-Westfield va céder cinq centres commerciaux français à une coentreprise Crédit Agricole Assurances / La Française. Dassault Aviation, Airbus, Thales, Safran et leurs partenaires lancent des démonstrateurs dans le cadre du programme SCAF. Euronext s'intéresserait à Borsa Italiana si la société était à vendre, selon son PDG. Capgemini s'offre Purpose. Schneider Electric rachète l'allemand RIB Software pour 1,4 Md€ (29 EUR l'action). La Française des Jeux nomme un censeur. Lafuma reçoit une offre d'achat pour Oxbow. OSE Immuno collabore avec MabSilico. Nouvelle gouvernance chez Makheia. Unibail-Rodamco-Westfield, Ipsen, Française des Jeux, Euronext, Imerys, Mercialys, Capelli, WeAccess, Cogelec, Pixium Vision, Tikehau, Kerlink, Poxel ont publié leurs comptes.

T-Mobile US chercherait à renégocier les termes de son rachat de Sprint, juste après avoir reçu le feu vert pour mener l'opération à son terme. Nissan pourrait revoir ses objectifs pour l'exercice qui se clôturera fin mars, après une nette détérioration de ses résultats sur le dernier trimestre, selon Yomiuri. WhatsApp revendique 2 milliards d'utilisateurs, ce qui en fait le second réseau social du monde derrière sa maison-mère Facebook (2,5 milliards). Le régulateur australien a autorisé le rapprochement entre Vodafone Hutchison Australia et TPG. Cisco fait mieux que prévu mais entrevoit une poursuite de la baisse de ses revenus. Altice USA baisse post-clôture après des chiffres décevants. Tesla rappelle 15.000 Model X en Amérique du Nord à cause d'un défaut supposé d'un composant du système de direction assistée, tandis que Ford Motor rappelle 230 000 véhicules nord-américains pour un problème d'amortisseurs. Alimentation Couche-Tard a soumis une offre améliorée à 35,25 AUD par action à Caltex Australia. Le PDG de MGM, Jim Murren, va passer la main.

Ça publie. Alibaba Group, Nestlé, PepsiCo, NVidia, Airbus, Linde, Zurich Insurance, Pernod Ricard, Orange, Crédit Suisse, Vivendi, KBC Group, Legrand, DSM, Capgemini

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
16:54
16:51
15:20
15:07
14:01