La Chine veut réduire le nombre d'IVG n'ayant pas de "motifs médicaux"

27/09/2021 | 06:20

PEKIN, 27 septembre (Reuters) - La Chine entend réduire le nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) réalisées "sans motifs médicaux", a indiqué le gouvernement dans une nouvelle directive publiée lundi, une mesure dont l'objectif annoncé est d'améliorer la santé procréatrice des femmes.

Pékin avait déjà mis en place des restrictions destinées à empêcher les IVG réalisées par mécontentement à l'égard du sexe du foetus, tandis que les autorités sanitaires avaient prévenu en 2018 que recourir à l'avortement pour mettre fin à une grossesse non-désirée était néfaste pour les femmes et pouvait rendre stérile.

Le déclin de la natalité en Chine est considéré par les groupes de réflexion et par les chercheurs comme un défi sociétal majeur pour les décennies à venir.

Après avoir cherché pendant des années à limiter la croissance de la population, le pouvoir chinois a promis de nouvelles politiques destinées à encourager les couples à avoir davantage d'enfants. En juin dernier, Pékin a annoncé qu'il autoriserait les couples à avoir trois enfants, contre deux jusque-là. (Reportage Roxanne Liu et David Stanway; version française Jean Terzian)

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
02:49
02:48
02:47
00:07
15/10