La Cour suprême du Nigeria autorise Shell à faire appel de l'ordonnance retenant la vente d'actifs

03/12/2022 | 08:48

Vendredi, la Cour suprême du Nigeria a permis à l'unité locale de Shell Plc de faire appel d'une décision ordonnant à la société de payer une compensation de 1,8 milliard de dollars pour un déversement présumé, dans un conflit qui a retardé la vente par la société de ses actifs terrestres.

Shell a déclaré en juin qu'elle mettrait en pause la cession d'actifs locaux jusqu'à ce que le tribunal se prononce sur l'appel interjeté par sa filiale Shell Petroleum Development Company of Nigeria Ltd (SPDC) et son partenaire NNPC Ltd contre un jugement d'un tribunal inférieur.

Vendredi, la Cour suprême a déclaré qu'elle était compétente en la matière et qu'elle entendrait l'affaire sur le fond. La cour n'a pas immédiatement fixé de date pour l'audience.

"Nous croyons au bien-fondé de notre affaire et sommes encouragés par le fait que la Cour suprême du Nigeria entende cette affaire. Nous attendons avec impatience l'audience de notre appel principal", a déclaré un porte-parole de la SPDC.

L'affaire a commencé par un jugement de la Haute Cour fédérale en novembre 2020 qui a ordonné à Shell de payer 800 milliards de nairas (1,8 milliard de dollars) aux communautés d'Egbalor Ebubu dans l'État de Rivers, qui ont accusé la société d'un déversement de pétrole qui a endommagé des cours d'eau et des fermes.

En mars, la Cour d'appel a confirmé le jugement et ordonné à Shell de déposer l'argent sur un compte contrôlé par le tribunal.

Shell nie avoir causé le déversement.

© Zonebourse avec Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
11:20
11:12
11:01
11:00
10:59