La baleine du Nasdaq ?

07/09/2020 | 09:02

On sait désormais à peu près pourquoi les valeurs technologiques ont connu un tel engouement cet été, et l'explication n'est pas totalement rassurante. La semaine démarre sur ces révélations dans une ambiance un peu particulière puisque les marchés américains seront fermés pour la fête du travail. Place donc à la "baleine" SoftBank.

Nous sommes probablement à un moment charnière de l'année pour les marchés actions, avec les révélations du Financial Times sur l'incroyable montage réalisé par SoftBank, qui a manifestement dopé les valeurs technologiques cet été. Depuis le début du mois d'août, des rumeurs de "grosse main" circulaient sur le marché. La semaine dernière, des financiers commençaient à évoquer le nom de la société d'investissement japonaise. Je vous recommande chaudement de regarder cette vidéo Zonebourse tournée hier soir par Xavier Delmas pour expliquer le dispositif, qui vous donnera toutes les clefs pour comprendre ce qui s'est passé.

Pour les anglo-saxons, l'auteur de ce type de prise de position massive et masquée a un nom : c'est une baleine ("a whale"). Ce gros acheteur "a fait un énorme splash sur le marché et l'odeur de l'avidité a attiré des milliers d'autres participants dans ce jeu dangereux", souligne un très bon connaisseur des marchés américains, qui compare cette tactique à celle du pêcheur qui jette de la viande à l'eau pour attirer les requins. L'originalité de la stratégie est qu'elle a fini par impliquer une grande partie du marché par le jeu des options et des couvertures.

La question qui se pose maintenant est de mesurer les conséquences du montage de SoftBank (qui paraît assez borderline, mais reste à savoir de quel côté de la frontière), ce qui ne sera pas une mince affaire. Dans les jours qui viennent, on peut estimer que la volatilité va s'accroître et que le ton va monter entre les partisans de la théorie de la bulle spéculative sur les valeurs technologiques et ceux qui pensent que ce sont de toute façon les gagnants de demain. Et au-delà, la révélation du pot-aux-roses va-t-elle faire corriger les marchés ? Corriger les valeurs technologiques et profiter au reste de la cote ? Ne rien faire du tout ? Ce matin, le CAC40 gagne 0,6% à 4995 points mais les futures du Nasdaq se replient. Le flou risque d'être favorisé par la fermeture de Wall Street pour un jour férié.

Pour terminer et comme chaque lundi, voici un aperçu de quelques informations du weekend à ne pas rater :

  • Les Etats-Unis et le Canada sont clos pour un jour férié.
  • L'Inde dépasse le Brésil pour devenir le second pays le plus touché par la Covid-19 derrière les Etats-Unis. Un point sur la pandémie ici.
  • Donald Trump empêtré dans ses prises de position à l'emporte-pièce sur l'armée américaine.
  • Boris Johnson serait prêt à passer à un "no deal" sur le Brexit sans accord d'ici le 15 octobre.
  • L'exécutif français veut reprendra la main sur la sécurité.
  • Deux soldats français tués au Mali samedi.

Les temps forts économiques du jour

La production industrielle allemande a été présentée à 8h00 : elle a progressé mais nettement moins que prévu. Ce matin, la Chine a annoncé un excédent commercial plus élevé que prévu, grâce à des exportations en dollars croissance de 9,5%.

Il faut 1,18352 USD pour 1 EUR ce matin. L'once d'or s'échange 1935 USD. Le pétrole se reprend après une fin de semaine compliquée, à 42,25 USD le baril de Brent et à 39,31 USD le baril de WTI. La dette américaine voit son rendement remonter à 0,72% sur 10 ans. Le Bitcoin recule assez nettement à 10 187 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • AB Volvo : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 185 SEK.
  • Aker Biomarine : SpareBank démarre le suivi à l'achat en visant 150 NOK.
  • Barry Callebaut : Credit Suisse relève son objectif de cours de 2500 à 2225 CHF.
  • Continental : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 80 EUR
  • Faurecia : AlphaValue passe d'accumuler à alléger avec un objectif de cours réduit de 43,80 à 36,20 EUR.
  • Informa : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 429 GBp.
  • Mapfre : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 1,90 EUR.
  • Nacon : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 7 à 7,50 EUR.
  • Nokian Renkaat : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 23 EUR.
  • Scor : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 30 EUR.
  • Swiss Life : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 350 CHF.
  • Tecan : Credit Suisse relève son objectif de cours de 425 à 465 CHF.
  • Wizz Air : Peel Hunt démarre le suivi à la vente en visant 3000 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Le patron de Sanofi France voit le vaccin codéveloppé avec GSK à moins de 10 EUR en cas d'approbation. BNP Paribas va doubler ses investissements en fonds propres "dans les entreprises de taille moyenne, de 2 à 4 Mds€", a indiqué son directeur général Jean-Laurent Bonnafé, dans une interview au JDD. Le directeur général de Suez affirme dans Le Figaro que son groupe n'a pas besoin de se marier, après l'offre de rachat de Veolia. Olivier Andriès, qui succèdera en 2021 à Philippe Petitcolin à la tête de Safran, nommé directeur et membre du comité exécutif. Nicolas Maure devient le "monsieur redressement" de Renault, avec le titre de vice-président exécutif, chief turnaround officier. Par ailleurs, les Renault de Formule 1 s'appelleront l'an prochain Alpine et le bleu-blanc-rouge. H2O (Natixis) en dit plus sur les "poches" d'actifs non-liquides de ses fonds, liées au Groupe Tennor. Worldline s'offre GoPay, leader du paiement en République Tchèque. Le match de football France-Suède diffusé par M6 Métropole Télévision samedi a été suivi par 5 millions de téléspectateurs. Amundi prend 25% de Montpensier Finance. Solocal attribuera une action gratuite par action existante à ses actionnaires justifiant d'une inscription en compte au 7 septembre, avec détachement du droit non négociable le 8 septembre. HSW relève de 0,85 à 1,04 EUR son prix d'OPA sur Horizontal Software. Econocom négocie la reprise de l'activité de remorquage Les Abeilles auprès de Bourbon. Le groupe Circus a été débouté de l'action en référé qu'il avait intentée contre Framéliris, portant sur les titres que cette dernière détient dans Société Française de Casinos. Drone Volt signe un financement dilutif de 10,2 M€ sous forme d'OCA. Auplata reprend son activité à la mine de Dieu-Merci. L'Olympique Lyonnais vend Fernando Marçal à Wolverhampton pour 2 M€. AB Science présentera les résultats de son étude de phase IIb/III AB07002 dans les formes progressives de la sclérose en plaques à la 8ème réunion conjointe ACTRIMS-ECTRIMS. Les actionnaires d'Antevenio valident le rapprochement avec Rebold. ABC Arbitrage, Wavestone, Scientific Brain Training, Nanobiotix et Agta Record ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Etsy, Teradyne et Catalent font leur entrée dans le S&P500, mais pas Tesla, qui était pressentie pour intégrer l'indice. Ageas a repoussé une offre de rachat de BE Group. Le Pentagone réaffirme son choix de Microsoft pour son mégacontrat de "cloud", contesté par Amazon.com. La FDA homologue le Gavreto de Roche dans le cancer du poumon. Le Trésor italien se donne jusqu'à la fin de l'année pour céder ses parts dans Banca Monte dei Paschi di Siena. Amazon.com interdit les ventes de semences internationales aux Etats-Unis après l'affaire des "graines chinoises". Costa Croisières (Carnival) a repris la mer dimanche. L'enquête sur les filatures du Crédit Suisse montre que deux autres responsables, en plus de ceux déjà connus, ont fait l'objet d'une surveillance.

Ça publie. Dechra Pharmaceutical, Compagnie du Bois Sauvage, Delta Plus, Burkhalter, Figeac Aero

 Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
09:03
28/10
28/10
28/10
27/10