La grand-messe des résultats repart de plus belle

18/10/2021 | 09:02

Les marchés occidentaux ont rebondi la semaine dernière, grâce à la force de traction des premiers résultats trimestriels des entreprises. Un appui bienvenu dans une atmosphère toujours alourdie par les indicateurs macroéconomiques en dent de scie et par l'emballement du prix de certains actifs, à commencer par ceux de l'énergie. La semaine démarre avec une série de statistiques chinoises et la flambée de l'équipe qui gagne en 2021, le couple pétrole / bitcoin.

Les choses sérieuses commencent véritablement cette semaine pour les publications d'entreprises. Vue de l'extérieur, la frénésie qui s'empare chaque trimestre des investisseurs face aux résultats annoncés par les entreprises a quelque chose de vaguement inquiétant pour leur santé mentale et la mienne par ricochet. Ces chiffres revêtent une importance considérable dans le grand meccano boursier, puisque ce sont eux qui permettent de valoriser une société et d'en jauger le potentiel. Et par conséquent de savoir si elle est susceptible de faire gagner de l'argent à un actionnaire. Les chiffres publiés sont comparés avec les anticipations des bureaux d'études, qui sont elles-mêmes fondées sur les projections des sociétés ajustées de la touche personnelle des analystes. Cette confrontation entre les chiffres réels et ceux qui sont attendus permet de déterminer si une saison des publications est de bonne qualité ou non. On compare les trajectoires de revenus et de résultats, les éléments du bilan ou la rémunération des actionnaires. Aux Etats-Unis où l'on va à l'essentiel plus facilement qu'ailleurs, c'est le bénéfice par action qui fait office d'indicateur-roi. En Europe, on se préoccupe un peu plus des lignes intermédiaires du compte de résultat.

Au milieu des milliers de résultats, ceux des figures de proue des marchés comptent bien sûr plus que les autres. Les comptes d'Apple sont censés mieux refléter les tendances que ceux de la boulangerie du coin. En tout cas sur les marchés financiers, parce qu'un boulanger est probablement confronté plus vite qu'une multinationale du numérique aux fluctuations économiques. Mais c'est un autre débat.

En tout cas les résultats trimestriels des entreprises ont toujours une grande importance pour les investisseurs. Et c'est sans doute encore plus vrai en ce mois d'octobre 2021, car ils constituent un ancrage important pour les marchés actions, qui sont un peu ébranlés par l'accumulation d'indicateurs macro-économiques inquiétants. Jusqu'ici, les premières annonces ont été plutôt bonnes et ne portaient généralement pas trop les stigmates de l'explosion des coûts de l'énergie, de la logistique et plus généralement des approvisionnements. Et quand les comptes sont dégradés par les pénuries actuelles, le marché a l'air de faire preuve d'une certaine mansuétude à l'égard des victimes. Le rythme et la variété sectorielle vont singulièrement accélérer cette semaine, avec des acteurs de la santé (Johnson & Johnson ou Roche), des produits de grande consommation (Procter & Gamble, Nestlé, Pernod Ricard), de la technologie (Netflix, Intel, ASML, PayPal), du luxe (Kering, L'Oréal), de l'industrie (Atlas Copco, Honeywell, Air Liquide) ou de la "technautomobile" (Tesla). Il s'agit bien sûr juste d'un éventail puisque quelques centaines d'entreprises de toutes les tailles communiqueront dans les jours qui viennent.

A l'étage "macro", c'est la Chine qui occupe encore largement le terrain pour débuter la semaine. Et si le Financial Times a révélé que Pékin a conduit un test de missile hypersonique en août, c'est bien le front économique qui intéresse les financiers. Le PIB du pays a progressé de 4,9% au cours du 3e trimestre, selon les statistiques officielles publiées ce matin, un peu moins que ce qui était attendu (5 à 5,2% selon les sondages). En réalité, ce n'est pas vraiment une surprise : les mois d'août et de septembre ont été compliqués à cause des restrictions énergétiques qui ont plombé la production et des répliques du séisme China Evergrande. Sur ce dossier, on notera que la banque centrale chinoise s'est montrée plutôt rassurante au cours du weekend, pour tenter de calmer un marché immobilier local qui bruisse de rumeurs. Mais sur ce sujet comme sur le reste, personne ne connaît les véritables intentions de Pékin. Pour terminer sur une note positive, on notera que les ventes de détail chinoises de septembre, publiées elles aussi ce matin, ont été plus solides que prévu.

Les résultats des entreprises auront donc une importance considérable sur le déroulé du dernier trimestre 2021. Historiquement, les fins d'années sont favorables aux marchés actions. Le CAC40 démarre la séance en baisse de 0,45% à 6697 points.

Les temps forts économiques du jour

La production industrielle américaine de septembre (15h15) et l'indice immobilier de la NAHB (16h00) occuperont l'après-midi. Ce matin, la Chine a fait état d'une croissance de son PIB de 4,9% au troisième trimestre (consensus 5%), mais de ventes de détail de septembre plus dynamiques que prévu (+4,4% vs. +3,5% anticipé).

L'euro a repiqué du nez à 1,15817 USD, comme l'once d'or, à 1767 USD. Le pétrole garde en revanche le vent en poupe, à 85,75 USD le baril de Brent et à 83,50 USD le baril WTI. Sur le marché de la dette souveraine, les rendements sont plutôt en hausse, avec des échéances sur 10 ans à 1,61% (+4 points) aux États-Unis et à -0,17% (inchangé) en Allemagne. Le bitcoin se rapproche de ses records en repassant la barre des 62 000 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations

  • Aixtron : Oddo BHF passe de surperformance à neutre.
  • Befesa : Goldman Sachs reprend le suivi à l'achat en visant 91 EUR.
  • Covestro : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 56 EUR.
  • Delta Plus : Midcap Partners reste à conserver avec un objectif réduit de 103 à 102 EUR.
  • Drax : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 660 GBp.
  • Elmos Semiconductor : Oddo BHF passe de surperformance à neutre.
  • Eurofins : Berenberg passe d'acheter à conserver en visant 105 EUR.
  • GlaxoSmithKline : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 1625 à 1540 GBp.
  • Melexis : Oddo BHF passe de neutre à surperformance.
  • Mycronic: Handelsbanken passe de vendre à conserver en visant 230 SEK.
  • Publicis : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 62 à 65 EUR.
  • Rational : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 1170 EUR.
  • Rieter : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 163 à 198 CHF.
  • SÜSS Microtec : Oddo BHF passe de neutre à sousperformance.
  • VAT Group : RBC reste à surperformance avec un objectif de cours relevé de 400 à 440 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Stellantis et LG Energy Solution créent une co-entreprise pour la production de batteries lithium-ion en Amérique du Nord.
  • La Société Générale s'attend à une croissance de ses résultats "plus modérée" en 2022, selon son directeur général Frédéric Oudéa.
  • Alstom fournira les nouveaux tramways de la ligne T1 en Île-de-France.
  • Valneva obtient des résultats de phase III positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001.
  • Ipsen obtient une licence exclusive sur un programme d’inhibiteur de la METTL3 en phase pré-clinique créé par Accent Therapeutics, pour un montant pouvant aller jusqu'à 446 M$ plus des redevances sur les ventes.
  • L'Olympique Lyonnais signe un partenariat avec de long terme avec Live Nation pour la programmation musicale de la future Arena de Lyon-Décines.
  • Les actionnaires de Delta Plus valident le transfert sur Euronext Growth.
  • BigBen finalise le rachat de Metronic.
  • Solutions 30 remporte 50 M€ de contrats outre-mer.
  • Rougier cède un actif au Gabon et redéploie ses activités.
  • Atari révise ses estimations de résultats 2020/2021.
  • Néovacs ajourne son AGE et se prononce contre la nomination du représentant d'Atlas.
  • Une présentation au congrès de l'American Neurological Association confirme le potentiel du nouvel anticorps anti-HERV-K de GeNeuro dans la sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot.
  • Antin Infrastructure devient actionnaire majoritaire d'Origis Energy, une plateforme d'énergie renouvelable américaine.
  • Cnova, Manutan, Predilife, Audiovalley, Lucibel et Les Toques Blanches du Monde ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Glencore et un consortium de banques ont entamé des pourparlers avec le Tchad sur la restructuration de la dette commerciale du pays, qui dépasse 1 Md$.
  • La vente du siège social de China Evergrande à Hong Kong pour 1,7 Md$ échoue car l'acheteur se retire, selon Reuters, mais des pourparlers sont en cours pour restructurer le groupe.
  • Le sud-coréen POSCO International a formulé une offre de rachat de 605,56 M$ (814,8 MAUD) pour Senex Energy, à 4,40 AUD l'action.
  • L'investisseur de "Big Short", Michael Burry, dit qu'il ne parie plus contre Tesla.
  • Philips revoit ses perspectives à la baisse en raison d'un rappel et d'une pénurie de pièces.
  • Facebook veut embaucher 10 000 personnes en Europe pour son "Métavers".
  • Sydney Airport va recommander l'offre de rachat du consortium SAA, valorisant l'opérateur 17,5 Mds$ (23,6 MdsAUD).
  • Banco de Sabadell va supprimer jusqu'à 1 605 emplois, selon un syndicat.
  • Atlantia va verser 3,4 Mds€ pour solder un contentieux contractuel qui l'oppose à l'Etat italien depuis l'effondrement en 2018 à Gênes du pont Morandi.
  • Roche obtient l'aval de la FDA pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules Tecentriq.
  • L'Italie devrait injecter plus de 5 Mds€ dans Banca Monte dei Paschi.
  • Umicore réduit ses prévisions à cause des pénuries.
  • National Express se voit accorder plus de temps pour faire une offre sur Stagecoach.
  • Aristocrat Leisure va racheter Playtech pour 2,1 Mds$.
  • Hertz veut faire son retour en bourse, via le Nasdaq.
  • Ineos veut investir plus de 2 Mds€ dans la production d'hydrogène vert.
  • Le PDG de Square, Jack Dorsey, cherche à construire un système de minage de bitcoins.
  • Principales publications de résultats : BHP Group, Investor AB, Philips, State Street, Sandvik, Virbac

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09:03
29/11
26/11
25/11
24/11