La pandémie s'invite à nouveau dans l'été

10/08/2021 | 09:00

L'actualité n'est pas folichonne cette semaine, entre le rapport du GIEC, les catastrophes naturelles et la nouvelle dégradation de la situation sanitaire dans plusieurs pays. Les marchés n'en ont cure pour l'instant, abreuvés par les résultats des entreprises, les statistiques macroéconomiques, les dépenses fédérales américaines et la bienveillance des banques centrales. Mais un biais un peu plus conservateur se dessine dans les allocations. Au cas où.

Il s'est passé hier beaucoup de choses dans le monde et presque rien sur les marchés financiers. Au milieu des flammes et des inondations, le GIEC a publié son dernier rapport sur l'état de la planète pour avertir d'humanité qu'il faudrait voir à se bouger un peu pour prendre le problème à bras le corps, sans quoi les bouleversements climatiques à venir deviendront hors de contrôle. Une position qui fait consensus. Du moins en pensée puisque dans le même temps des articles ont fleuri depuis hier sur le fait que les industriels ne savent plus où donner de la tête pour satisfaire l'appétit des consommateurs en produits de toutes sortes, notamment électroniques. Le GIEC souligne que pour éviter une évolution catastrophique, il faut non seulement prendre des mesures politiques radicales et rapides, mais aussi changer les habitudes individuelles vers davantage de sobriété. Acheter des carottes bios, faire pipi sous la douche et investir dans les ETF ESG ne suffira pas. Comme nous sommes à peu près tous des paradoxes ambulants, le sevrage risque d'être compliqué.

En bourse hier, les indices ont assez mollement réagi à cette actualité. Le CAC40, le DAX et le S&P500 ont un peu baissé, pendant que le Nasdaq et le SMI progressaient. Les investisseurs ont accordé une prime à la défense, un peu effrayés par la combinaison d'une remontée des cas de coronavirus et de statistiques américaines propices à une réduction du soutien de la Fed. Jusqu'à présent, la nouvelle dégradation de la situation sanitaire était surtout considérée comme un problème européen. Maintenant que les cas remontent en Chine et aux Etats-Unis, Wall Street s'intéresse à nouveau à la question. La pandémie revient même durablement en première page du Wall Street Journal, alors qu'elle était reléguée dans les pages intérieures ces dernières semaines.

L'actualité des sociétés a tendance à se réduire comme peau de chagrin à l'approche de la mi-août, mais il reste quelques gisements d'intérêt. Les opérations financières par exemple avec la finalisation du rachat de Bountiful par Nestlé pour 5,2 MdsCHF ou les rumeurs qui entourent toujours la cession du bloc de contrôle de l'équipementier allemand Hella, qui serait courtisé dit-on par les français Faurecia et Compagnie Plastic Omnium. Côté résultats, quelques vedettes de l'année 2020 comme Valneva, HelloFresh et Flutter sont sur le pont en Europe ce matin.

Pour le reste, je reviens sur le décalage des parcours boursiers entre marchés occidentaux et marchés émergents évoqué hier avec de nouveaux chiffres. Les analystes de Bank Of America Merrill Lynch soulignent que le différentiel de valorisation entre les actions émergentes et les actions américaines est au plus haut depuis une vingtaine d'années (le MSCI World a gagné 15% depuis le début de l'année, le MSCI Emerging 0). En temps normal, ces gros décalages sont provoqués par des "événements cathartiques" comme la faillite de Lehman Brothers en 2008 ou les attentats du 11 septembre 2001, mais ce n'est pas le cas cette fois. Pour autant, la banque américaine estime que les pays émergents sont clairement ceux où se trouve la valeur de long terme. A bon entendeur…

Le CAC40 démarre la séance en hausse de 0,1% à 6818 points.

Les temps forts économiques du jour

L'indice ZEW de confiance des investisseurs allemands d'août est attendu à 11h00, avant à 14h30 les chiffres de la productivité et du coût de la main-d'œuvre aux Etats-Unis.

La paire euro / dollar évolue à 1,17394 USD, tandis que l'once d'or se reprend un peu à 1736 USD. Le pétrole est quasiment stable à 69,30 USD le Brent et 66,91 USD le WTI. Le T-Bond affiche un rendement de 1,31% sur 10 ans, le Bund à -0,46%. Le Bitcoin perd un peu de terrain à 45 590 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Allianz : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 240 à 230 EUR.
  • Be Shaping The Future : Kepler Cheuvreux reste acheteur avec un objectif relevé de 2,10 à 2,50 EUR.
  • Burkhalter : Research Partners passe de conserver à acheter.
  • Carl Zeiss Meditec : HSBC passe de conserver à alléger en visant 164 EUR.
  • Clarkson : HSBC passe de conserver à acheter en visant 4000 GBp.
  • Covestro : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 78,50 à 75,50 EUR.
  • Dürr : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 53 EUR.
  • Helios Towers : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 203 à 224 GBp.
  • Hypoport : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 550 à 600 EUR.
  • Imerys : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 50 EUR.
  • Legrand : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 92 à 102 EUR.
  • Meggitt : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 747 GBp.
  • Mister Spex : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 33 EUR.
  • NH Hotel : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 4,10 EUR.
  • Norsk Hydro : Citigroup passe de neutre à achat.
  • Poenina : Research Partners passe d'acheter à conserver en visant 52 CHF.
  • SKF : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 215 à 230 SEK.
  • Swisscom : Julius Bär relève son objectif de cours de 500 à 540 CHF.
  • Vastned : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 25 à 27 EUR.
  • VAT Group : Research Partners relève son objectif de cours de 270 à 310 CHF.

En France

Annonces importantes

  • Faurecia et Compagnie Plastic Omnium lorgneraient toujours Hella, qui pourrait être valorisé 8 Mds€, selon Bloomberg.
  • Paprec va prendre 20% de Groupe Pizzorno auprès des actionnaires familiaux et pourrait à terme en prendre le contrôle. Les conditions financières n'ont pas été communiquées.
  • Valneva publie ses résultats semestriels et estime que les résultats préliminaires de la phase III avec son candidat-vaccin Covid-19 seront disponibles au début du T4.
  • Quadient lance un nouveau système de gestion du courrier et d'expédition haute performance.
  • Hiolle cède sa filiale Team Turbo Machines à
  • Biosynex prépare un crédit syndiqué de 109 M€ avec la Caisse d'Epargne Grand Est.
  • Idsud rachètera 397 574 de ses propres actions en échange de 1,59 million d'actions La Française des Jeux à l'issue de son OPRA.

Dans le monde

Annonces importantes

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
26/11
25/11
24/11
23/11
22/11