Le CAC 40 termine en baisse en raison d'inquiétudes sur les changes

Envoyer par e-mail
13/02/2018 | 18:02




PARIS (Agefi-Dow Jones)--Au lendemain d'un rebond de plus de 1%, le marché parisien a opté pour la prudence mardi. Le CAC 40 a cédé 0,6% à 5.109 points et le SBF 120 s'est replié de 0,6% à 4.096 points, alors que Wall Street reprend également son souffle.



Les investisseurs continuent à surveiller les rendements obligataires comme le lait sur le feu alors que nouvelles projections du Congrès américain ne prévoient plus de retour à l'équilibre budgétaire d'ici à dix ans. Au contraire, le déficit public américain se creusera fortement en 2018 et 2019 en raison des baisses d'impôts et du plan de relance dévoilés par la Maison-Blanche.



La hausse de l'euro face au dollar a également pesé sur les échanges à la Bourse de Paris, alors que plusieurs entreprises tricolores ont évoqué des effets de change négatifs pour l'exercice en cours. C'est notamment le cas de Kering, qui compte améliorer sa rentabilité et sa performance opérationnelle en 2018 mais met en garde contre le risque lié aux parités monétaires. Le titre a chuté de 3,9% à 365 euros malgré des résultats records en 2017. Michelin s'attend lui aussi à un impact négatif des devises sur son résultat opérationnel des activités courantes en 2018. En 2017, le bénéfice net du fabricant de pneumatiques est resté quasiment stable, à 1,69 milliard d'euros. Le titre a reculé de 2% à 122,70 euros. Les revenus d'Ubisoft ont atteint 725 millions d'euros au troisième trimestre de son exercice décalé, un montant supérieur à son objectif pourtant relevé récemment à 700 millions d'euros. L'éditeur de jeux vidéo a confirmé ses objectifs pour l'exercice qui se terminera fin mars, soit un chiffre d'affaires de 1,64 milliard d'euros et un résultat opérationnel de 270 millions d'euros. L'action s'est adjugé 6,2% à 67,34 euros.





-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH





Envoyer par e-mail