Le FMI et la Banque mondiale appellent à l'allégement de la dette des pays pauvres

Envoyer par e-mail
25/03/2020 | 16:33
La Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont appelé mercredi les créanciers bilatéraux officiels à alléger immédiatement la dette des pays les plus pauvres du monde qui risquent de subir de plein fouet les effets de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Dans un communiqué commun, les deux institutions demandent aux créanciers de suspendre les remboursements émis par les pays membres de l'Association internationale du développement (AID) qui représentent un quart de la population mondiale et les deux tiers des populations vivant dans un état d'extrême pauvreté.

"Cela aidera les pays de l'AID à résoudre leurs besoins immédiats en liquidités afin de surmonter les défis posés par l'épidémie de coronavirus et de prendre le temps d'évaluer l'impact de la crise et les besoins de financements de chaque pays", disent le FMI et la Banque mondiale dans un communiqué.

Parmi les pays membres de l'AID, figurent de nombreux Etats africains jusque-là relativement épargnés par l'épidémie de coronavirus mais où les cas commencent à se multiplier.

(Andrea Shalal; version française Nicolas Delame)

© Thomson Reuters 2020
Envoyer par e-mail