Le TSX a connu sa plus forte hausse depuis mai, la BoE ayant "calmé les nerfs".

28/09/2022 | 23:01
Le principal indice boursier du Canada a enregistré mercredi son plus grand gain en quatre mois, grâce aux actions des secteurs des ressources et de la technologie, alors que les rendements obligataires ont chuté à l'échelle mondiale à la suite de la décision de la Banque d'Angleterre de soutenir le marché de la dette publique britannique, qui est en perte de vitesse.

L'indice composite S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé en hausse de 341,01 points, ou 1,9 %, à 18 648,92, sa plus forte progression depuis le 13 mai.

Mardi, il a affiché son plus bas niveau de clôture depuis le 21 mars, à 18 307,91, les investisseurs craignant que la hausse des coûts d'emprunt mondiaux ne fasse dérailler la croissance économique.

Wall street a également terminé en forte hausse mercredi après sa récente liquidation, alors que la BoE a déclaré qu'elle achèterait des obligations britanniques à longue échéance dans le but de rétablir la stabilité financière sur les marchés ébranlés au niveau mondial par la politique fiscale du nouveau gouvernement de Londres.

La décision de la Banque d'Angleterre "semble avoir calmé les nerfs, du moins pour l'instant", a déclaré Jennifer Lee, économiste principale chez BMO Capital Markets, dans une note.

"Il y a une limite à ce que la BoE peut faire, étant donné qu'elle achète à long terme et augmente les taux à court terme. Cette situation n'est pas viable."

Le secteur de l'énergie a bondi de 4,1 %, le prix du pétrole s'établissant à 82,15 $ le baril, en hausse de 4,7 %, aidé par les chiffres des stocks de carburant américains montrant des prélèvements plus importants que prévu et un rebond de la demande des consommateurs.

Le secteur des matériaux, qui comprend les mineurs de métaux précieux et de base et les entreprises d'engrais, a gagné 4,4 % grâce à la hausse des prix de l'or et du cuivre, tandis que le secteur de la technologie a terminé en hausse de 2,9 %.

Malgré la reprise, le TSX était en voie de chuter de 3,5 % en septembre. Il se dirigeait également vers sa deuxième baisse trimestrielle consécutive. (Reportage de Fergal Smith ; Reportage supplémentaire de Shashwat Chauhan ; Montage de Arun Koyyur et Alistair Bell)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
08:28
08:26
08:25
08:23
08:22