Le jour de Joe Biden

20/01/2021 | 09:08

Encore une journée américano-centrée aujourd'hui, et pour cause, puisque Joe Biden va s'installer à la Maison Blanche pour quatre ans. Pour l'Europe, ce début de mandat sera l'occasion de mesurer la volonté des Etats-Unis de recréer le lien privilégié préexistant, mis à mal par la politique internationale sans fioritures de Donald Trump. En bourse, la période de flottement qui a caractérisé le début d'année se poursuit, en attendant les premières annonces de Biden et les signes positifs de la vaccination.

Nous y voilà. C'est aujourd'hui qu'un Donald Trump déchu va passer le flambeau à Joe Biden, pour ce qui est probablement l'une des alternances politique les plus chargés en symboles de l'histoire moderne des États-Unis. Je vous épargne le programme des cérémonies, mais pas les derniers potins en provenance de Washington. D'abord, le chef de file des républicains au sénat, Mitch McConnell, a déclaré que Donald Trump, par ses mensonges, a précipité les événements du Capitole, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les procédures visant le futur-ex président. Ensuite, le président sortant a donné du grain à moudre à ses partisans en soulignant que le mouvement qu'il a contribué à créer n'est qu'un début. Il songerait même, selon la presse américaine, à créer son propre parti. En tout cas, Donald a réussi le tour de force de ne jamais citer le nom de son successeur dans l'allocution préenregistrée pour son départ et s'est employé à gracier à tour de bras (mais pas lui-même, il ne faut pas exagérer).

J'ai réfléchi ce matin à quelques pardons à accorder pour participer à cette grande vague de générosité. Attention, aux Etats-Unis, la grâce présidentielle se mérite. Ou plutôt, elle se monnaie. Il existe en effet un intense lobbying financier pour faire entrer son nom sur la liste. Cette pratique malsaine n'est pas l'apanage de Donald Trump. Avant lui, Bill Clinton avait défrayé la chronique par les largesses tarifées de sa fin de mandat. Voici mes propositions :

  • On pourrait pardonner au PDG de Wirecard, Markus Braun, d'avoir floué tout le monde, pour nous avoir ouvert les yeux sur l'aveuglement collectif qui peut naître d'une success-story en carton.
  • On pourrait pardonner à l'ancien patron de Renault / Nissan, Carlos Ghosn ses excès, son ego, sa conception souple de la rémunération et de l'imposition, parce que son exfiltration du Japon avait quelque chose d'hollywoodien.
  • On pourrait pardonner à Jack Ma l'échec de l'entrée en bourse d'Ant Financial, parce que c'est surtout la faute du PC chinois et qu'on a retrouvé le fondateur d'Alibaba en un seul morceau ce matin.
  • On pourrait pardonner à Zonebourse d'avoir sorti Tesla de son portefeuille US un an trop tôt, parce que c'est un excellent sujet de moquerie contre celui qui a pris la décision.

La séance boursière se déroulera donc dans l'attente du discours d'investiture de Joe Biden. Hier, la future secrétaire au trésor et ex-cheffe de la Fed, Janet Yellen, a contribué à faire progresser Wall Street. Lors de l'audition devant la commission des finances du sénat, elle a plaidé pour une relance budgétaire de grande ampleur. Personne ne doutait vraiment qu'elle serait sur une longueur d'onde identique à celle de Joe Biden, mais la déclaration officielle n'en a pas moins été très bien accueillie. L'entrée en fonction du 46e président des États-Unis sera donc le déterminant principal pour les marchés aujourd'hui, qui continuent à faire abstraction d'une situation toujours tendue sur le front de la pandémie, en attendant les premiers retours (positifs !) des campagnes vaccinales.

Il faut aussi citer les résultats des entreprises, avec des signaux positifs en provenance de Netflix (+12% hors séance) aux Etats-Unis. En Europe, la Compagnie Financière Richemont a fait mieux que prévu ce matin, un signal pour l'industrie du luxe, pendant que le fabricant de machines pour l'industrie des semi-conducteurs ASML brille avec des prévisions plus robustes que prévu pour le début de l'année, dans un secteur qui avait déjà le vent en poupe.

Le CAC40 a ouvert en hausse de 0,1% à 5607 points.

Les temps forts économiques du jour

L'inflation de décembre au Royaume-Uni (8h00) et dans la zone euro (11h00) précèdera l'indice immobilier NAHB aux Etats-Unis (16h00).

L'euro se négocie 1,2142 USD. L'once d'or remonte à 1850 USD. Sur le marché pétrolier, le Brent progresse à 56,24 USD et le WTI atteint 53,34 USD. Le rendement du T-Bond ressort à 1,09% sur 10 ans. Le Bitcoin perd du terrain à 35 268 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aalberts : Morgan Stanley démarre le suivi à surpondérer en visant 42,40 EUR.
  • Air France-KLM : Barclays relève son objectif de cours de 2,70 à 5,10 EUR.
  • Alstom : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 55 EUR.
  • Ambu : DNB passe d'acheter à conserver en visant 262 DKK.
  • British American Tobacco : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 2909 à 2792 GBp.
  • Coloplast : Berenberg passe de vendre à conserver avec un objectif de cours de 870 DKK.
  • EDP Renovaveis : Morgan Stanley reprend le suivi à pondération en ligne en visant 25 EUR.
  • Flow Traders : Exane BNP Paribas passe de neutre à surperformance en visant 32 EUR.
  • GEA Group : Stifel passe de conserver à acheter en visant 35 EUR.
  • Global Fashion Group : Goldman Sachs reprend le suivi à l'achat en visant 16 EUR.
  • Imperial Brands : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 1957 à 2041 GBp.
  • Ipsen : Credit Suisse réduit son objectif de cours de 86 à 75 EUR.
  • Kion : Stifel passe de conserver à acheter en visant 85 EUR.
  • Logitech : Goldman Sachs relève son objectif de cours de 105 à 118 CHF. AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 92,60 à 98,20 EUR.
  • LVMH : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 461 à 534 EUR.
  • Nexi : AlphaValue démarre le suivi à alléger avec un objectif de cours de 15,90 EUR.
  • Prosus : Oddo BHF démarre le suivi à l'achat en visant 125 EUR.
  • Rio Tinto : RBC reste neutre avec un objectif de cours réduit de 6100 à 6000 GBp.
  • Ryanair : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 17,50 EUR.
  • Sanofi : Credit Suisse réduit son objectif de cours de 105 à 96 EUR.
  • Schindler : Stifel passe de conserver à acheter en visant 265 CHF.
  • Siemens Healthineers : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 52 à 54 EUR.
  • Standard Chartered : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 530 GBp.
  • Sulzer : Morgan Stanley démarre le suivi à pondération en ligne en visant 100 CHF.
  • Temenos : Julius Bär passe de conserver à acheter en visant 130 CHF.
  • Total : Cowen passe de surperformance à performance de marché en visant 51 EUR.
  • UniCredit : Société Générale passe de vendre conserver en visant 8,10 EUR.
  • Yara : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 370 NOK.

L’actualité des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Stellantis n'a pas l'intention de supprimer des emplois dans le cadre des efforts de réduction des coûts programmés par le groupe.
  • ASML voit des revenus du T1 2021 entre 3,9 et 4,1 Mds€, pour un consensus à 3,52 Mds€.
  • Les revenus de la Compagnie Financière Richemont ont dépassé les attentes au T3 2020/2021.
  • La Ligue de football professionnel a lancé deux appels d'offres pour les droits d'exploitation audiovisuelle des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 en France, Canal+ (Vivendi) devrait se positionner.
  • Bureau Veritas renforce son offre de cybersécurité en collaboration avec Secura.
  • Eurazeo investit 55 M€ dans PPRO, plateforme leader pour les moyens de paiement locaux.
  • Néovacs lève 2,85 M€ via ses instruments dilutifs, tandis que le programme d'ORNANE s'achève.
  • Ucar a été visé par une cyberattaque.
  • Hoffmann Green Cement a lancé la construction de son deuxième site de production.
  • Réalités s'implante en Mayenne avec la construction d'une résidence services seniors.
  • Biophytis a déposé son document d'enregistrement en vue d'une Introduction en Bourse aux Etats-Unis.
  • La commercialisation des solutions Navya par Macnica démarre au Japon via l'Automotive World de Tokyo.
  • Fnac Darty, Manutan, Theraclion, Les Hôtels Baverez, Ateme, Genoway, Implanet, Mecelec, Umalis, Virbac ont fait le point sur leurs résultats et/ou leurs perspectives.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Le London Stock Exchange prévoit de finaliser le 29 janvier l'acquisition de Refinitiv pour 27 Mds$.
  • Alibaba reprend 6% à Hong Kong après la "réapparition" de Jack Ma.
  • International Consolidated Airlines confirme le rachat d'Air Europa, mais à prix cassé (500 M€).
  • Netflix dépasse le cap des 200 millions d'abonnés payants dans le monde.
  • Ford contraint de rappeler 3 millions de véhicules aux États-Unis.
  • BHP Group prend une charge de 1,15 à 1,25 Md$ sur son charbon en Australie.
  • The Walt Disney Company sabre les bonus de ses cadres dirigeants.
  • Microsoft investit dans Cruise, la filiale de véhicules autonomes de General Motors.
  • Walmart et Western Union collaborent dans les transferts d'argent.
  • EBay examine ses options pour l'avenir de son activité en Corée du Sud.
  • Relief Therapeutics s'offre l'allemand Advita.
  • Le fabricant de gros véhicules électriques Rivian valorisé 27,6 Mds$, selon l'AFP.

Ça publie aujourd'hui. Procter & Gamble, Unitedhealth, ASML, Morgan Stanley, Compagnie Financière Richemont, Antofagasta, Burberry, Soitec, Pearson

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
14:27
14:26
14:21
14:11
13:55