Les Bourses européennes dans le vert

Envoyer par e-mail
15/03/2019 | 19:39

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé la semaine dans le vert vendredi, tirées par "de bonnes nouvelles macroéconomiques" et par la perspective d'un report du Brexit.

En Angleterre, "il semble que les investisseurs commencent à miser à nouveau sur les actions britanniques avec l'espoir qu'un Brexit doux interviendra dans les prochaines semaines après le spectacle de ces derniers jours", explique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Le marché a été dans l'ensemble rassuré par le rejet d'un Brexit sans accord par les députés britanniques qui ont, par ailleurs, validé un report de la sortie de l'UE.

"De bonnes nouvelles macroéconomiques ont tiré le marché", en ce jour des quatre sorcières, marqué par l'arrivée à expiration simultanée de toute une série d'options et de contrats à terme, a de son côté noté Philippe Cohen, gérant de Kiplink Finance.

"Le report du Brexit enlève aussi un poids" tandis que les relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis prennent "une bonne tournure" même si le sommet entre le président américain et son homologue chinois se tient en avril plutôt qu'en mars, ajoute l'expert interrogé par l'AFP.

La question du report du Brexit devrait dominer l'agenda du sommet européen des 21 et 22 mars à Bruxelles. Pour l'heure, "le marché a intégré qu'il n'y aura pas de sortie sans accord ni de sortie brutale", a précisé M. Cohen.

A New York, les indices progressaient à la mi-séance: vers 16H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,69% à 25.887,29 points, le Nasdaq prenait 1,02% à 7.708,89 points, et l'indice élargi S&P 500 avançait de 0,65% à 2.826,76 points.

L'indice Dow Jones était particulièrement soutenu par la forte hausse de Boeing (+2,15%) après la publication d'informations par l'AFP affirmant que Boeing devrait modifier dans une dizaine de jours le système anti-décrochage MCAS mis en cause dans l'accident du 737 MAX 8 de Lion Air en octobre dernier.

L'Eurostoxx 50 a gagné 1,31%.

Le CAC 40 a clôturé en nette hausse (+1,04%), retrouvant ses niveaux d'octobre 2018 au-dessus des 5.400 points. L'indice a progressé de 55,54 points à 5.405,32 points, dans un volume d'échanges très élevé de 9,07 milliards d'euros.

La veille, la cote parisienne avait terminé en hausse de 0,82%. Au cours de la semaine écoulée, il a gagné 3,33%. Ses gains depuis le 1er janvier s'élèvent à 14,26%.

Casino a chuté de 6,54% à 40,99 euros, en raison d'inquiétudes sur la compétitivité du distributeur en France. Aéroports de Paris (ADP) a gagné 1,98% à 175 euros. L'Assemblée nationale a donné jeudi un nouveau feu vert à la privatisation du groupe.

Bolloré a cédé 2,04% à 3,83 euros après avoir vu son bénéfice net réduit quasi de moitié en 2018, à la suite à des effets exceptionnels.

La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,60%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 42,85 points, à 7.228,28 points, soit sa cinquième séance de hausse consécutive. Sur la semaine écoulée, il a engrangé 1,75%.

Parmi les titres dépendants de l'économie britannique, la banque Lloyds Banking Group a pris 1,63% à 64,84 pence, son homologue RBS 1,09% à 268,80 pence, la compagnie aérienne EasyJet 2,78% à 1.259,00 pence et le groupe de construction Persimmon 1,28% à 2.294,00 pence.

Le groupe de BTP Berkeley a grimpé (+1,89% à 3.981,00 pence) après avoir publié un rapport d'activité dans lequel il s'est dit confiant pour son activité à long terme, malgré les perturbations autour du Brexit.

La Bourse de Francfort a fini en hausse, le Dax gagnant 0,85%. L'indice a gagné 98,22 points sur la séance pour finir à 11.685,69 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,50%, à 25.150,78 points.

Volkswagen a grignoté 0,11% à 144,32 euros. Le gendarme boursier américain SEC a annoncé jeudi soir avoir porté plainte contre le constructeur et son ancien patron, Martin Winterkorn, pour "fraude" dans l'émission de titres d'emprunt. "La plainte de l'autorité boursière américaine présente d'importants défauts juridiques et de fond", a répondu le groupe à l'AFP.

BMW a pris 0,42% à 74,09 euros. Le groupe automobile a publié vendredi, avec quelques jours d'avance, un bénéfice net en baisse de 17%, plombé notamment par les investissements, les effets des normes WLTP et des guerres commerciales, sur fond d'un léger recul du chiffre d'affaires.

La Bourse de Milan a terminé en hausse, l'indice FTSE Mib gagnant 0,80% à 21.045 points. StMicroelectronics réalise la meilleure performance, soit une hausse de 4,65% à 14,62 euros tandis que Banco BPM enregistre la plus forte baisse, de 1,85% à 1,9664 euro.

L'indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a clôturé en hausse de 1,44% à 9.342,2 points, tiré principalement par ses poids lourds.

La plus forte hausse est à attribuer à Inditex. Le propriétaire de Zara, première capitalisation de l'indice espagnol, a gagné 3,55% à 25,96 euros. Le gestionnaire de réservations de voyages Amadeus a grimpé de 3,05% à 67,50 euros. Banco Santander a pris 2% à 4,38 euros et Telefonica 2,65% à 7,81 euros.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a baissé de 0,60% à 5240 points.

La banque BCP a terminé dans le vert (0,62%) à 0,2286 euro. Galp Energia a perdu 2,59% à 14,31 euros. EDP a perdu 1,13% à 3,311 euros et sa sa filiale dans le renouvelable EDP Renovais a perdu 0,06% à 8,755 euros. Le papetier The Navigator a perdu 0,88% à 4,296 euros.

La Bourse suisse a terminé à l'équilibre. L'indice SMI des valeurs vedettes a clôturé à 9.483,10 points (+0,01%), après une journée sans grande nouvelle du côté des entreprises suisses.

Le groupe pharmaceutique Novartis a terminé en tête de classement, prenant +1,36% à 93,80 francs suisses.

UBS a hérité de la lanterne rouge. Son titre a perdu 1,09% à 12,22 francs suisses, alors que la banque a indiqué avoir accru ses provisions à 450 millions d'euros après avoir été condamnée en février à une amende de 3,7 milliards d'euros par la justice française, dont elle conteste le jugement.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 1,47% à 552,18 points.

A la hausse, le groupe de médias Altice Europe a pris 4,93% à 2,06 euros. A la baisse, le groupe de biotechnologies Galapagos a perdu 1,59% à 86,82 euros.

L'indice Bel-20 des principales valeurs vedette a terminé vendredi en hausse de 0,85%, à 3.640,26 points.

La plus forte hausse est à mettre au crédit d'Argenx (2,26% à 117,40 euros), tandis que Galapagos a perdu (1,59%) à 86,82 euros, plus forte baisse de l'indice.

bur-cda/ef/evs

© AWP 2019
Envoyer par e-mail