Les Bourses européennes prudentes plombées par l'euro et la BCE

Envoyer par e-mail
11/01/2018 | 22:22

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont été jeudi irrégulières, plombées par la hausse de l'euro et les minutes de la BCE dont le ton jugé plus confiant a entraîné une forte tension des taux souverains.

"Le vrai moment du changement, dans une séance qui était jusqu'alors assez stable, a été la publication des minutes de la BCE à 13h30 avec l'euro qui a accéléré rapidement au-dessus de 1,20 dollar et les indices européens qui ont pris à nouveau un tournant baissier à ce moment-là", a expliqué à l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

C'est "clairement lié à la tonalité de ce compte-rendu", les minutes ayant "surpris par leur côté moins accommodant, plus directionnel", a-t-il complété, citant le fait que la BCE a indiqué "qu'une poursuite de l'assouplissement monétaire n'était pas considérée comme justifiée" et sa "confiance accrue dans le fait que les pressions inflationnistes vont se développer".

Cela a eu pour conséquence de "tirer tous les rendements obligataires à la hausse et de faire grimper l'euro, ce qui plaît moyennement aux marchés actions", a souligné M. Baradez.

L'Eurostoxx 50 a cédé 0,40%

La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge (-0,29%), l'indice CAC 40 reculant de 16,13 points à 5.488,55 points, dans un volume d'échanges soutenu de 4 milliards d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,35%.

Sur le front des valeurs, Sodexo s'est enfoncé de 5,12% à 104,70 euros après un premier trimestre décevant.

STMicroelectronics a de son côté gagné 2,09% à 20,00 euros.

Air France-KLM a reculé de 2,85% à 13,31 euros.

Le secteur bancaire a fini bien orienté. BNP Paribas a gagné 0,86% à 67,00 euros, Natixis 0,99% à 7,11 euros, Société Générale 0,95% à 46,57 euros et Crédit Agricole 0,49% à 15,24 euros.

Elior a bénéficié (+1,47% à 17,90 euros) d'un relèvement de recommandation.

La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,19%, l'indice FTSE-100 prenant 14,43 points à 7.762,94 points, un record en clôture.

Le marché britannique, qui avance prudemment ces derniers jours, a également battu un record en séance à 7.768,96 points.

Les investisseurs ont lourdement sanctionné Tesco (-4,53% à 202,30 pence) et Marks and Spencer (-7,04% à 301,20 pence).

Dans leur sillage, la chaîne de supermarchés Sainsbury's a perdu 2,09% à 248,60 pence, sa concurrente Morrisons 1,44% à 226,20 pence et l'enseigne d'habillement Next 1,53% à 4.963,00 pence.

S'agissant des matières premières, BHP Billiton a pris 1,79% à 1.628,00 pence et Rio Tinto 1,87% à 4.165,50 pence.

La Bourse de Francfort a cédé du terrain, l'indice Dax lâchant 0,59% (78,30 points) à 13.202.90 points. Le MDax des valeurs moyennes a terminé en repli de 0,36% à 26.856,18 points.

Du côté des valeurs, Volksvagen a cédé 0,22% à 177,80 euros.

L'énergéticien EON a reculé (-0,35% à 8,90 euros).

Deutsche Post a également reculé (-0,27% à 40,52 euros).

Enfin Commerzbank (+1,66% à 13,48 euros) et Heidelberg Cement (+1,06% à 95,50 euros) ont sorti leur épingle du jeu et terminé en tête de tableau.

La Bourse de Bruxelles a perdu 0,05%, l'indice Bel-20 s'établissant en clôture 4.155,31 points.

Dix valeurs ont fini dans le rouge, dont le groupe diversifié Ackermans & van Haaren le moins bien loti (-1,83% à 150,20 euros).

La holding Sofina est restée stable à 139 euros.

Et le groupe minier Umicore a affiché la meilleure performance (+0,53% à 43,85 euros).

L'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,28% à 558,89 points.

A la baisse, le groupe français de télécoms et médias Altice a chuté de 6,71% à 9,03 euros et l'éditeur professionnel Wolters Kluwer a perdu 1,75% à 43,19 euros.

A la hausse, le spécialiste de la peinture AkzoNobel a grimpé de 2,26% à 76 euros et le sidérurgiste Arcelor Mittal a pris 1,11% à 30,16 euros.

La Bourse de Madrid a clôturé en légère hausse, l'indice Ibex-35 progressant de 0,11% à 10.435,2 points.

Plusieurs banques étaient en nette hausse: Bankia +2,62% à 4,34 euros et Banco Santander +1,23% à 5,91 euros.

Le groupe gazier Gas Natural Fenosa a gagné 1,08% à 20,52 euros.

Des poids lourds de l'indice ont en revanche reculé: Inditex a lâché 1,04% à 28,55 euros et Telefonica 1,14% à 8,18 euros.

Dans la construction, ACS (-1,09%, 33,56 euros) et Ferrovial (-1,35%, 19,33 euros) ont été en baisse.

La Bourse de Milan a de nouveau fini en petite hausse, l'indice FTSE Mib gagnant 0,64% à 23.305 points.

Saipem a réalisé la meilleure performance, progressant de 3,65% à 4,032 euros. Suivaient Tenaris (+2,55% à 14,07 euros), Finecobank (+2,39% à 9,65 euros) et Fiat Chrysler (+2,26% à 19 euros), qui signe ainsi un nouveau record historique de fermeture.

En revanche, le luxe était en berne: Yoox Net-A-Porter a perdu 3,58% à 29,66 euros, Moncler 1,64% à 25,2 euros et Salvatore Ferragamo 1,53% à 21,9 euros. Mauvaise séance également pour Buzzi Unicem (-1,15% à 23,98 euros) ou Prysmian (-1,05% à 28,24 euros).

La Bourse suisse a à nouveau reculé, l'indice SMI clôturant sur une légère baisse de 0,22% à 9.503,85 points.

Les valeurs bancaires ont en revanche renforcé leur progression. Credit Suisse a gagné 1,79% à 18,17 francs suisses, terminant en tête du classement. Son concurrent UBS a pris 0,59% à 18,70 francs suisses et la banque privée suisse Julius Baer +0,26% à 62,74 francs suisses.

Richemont, numéro deux mondial du luxe, a vu son titre avancer de 0,56% à 89,60 francs suisses.

A Lisbonne, le PSI 20 a reculé de O,24% à 5644,26 points.

EDP Energias a cédé 1,16% à 2,89 euros. Idem pour la banque BCP qui a rétrocédé 0,56% à 0,30 euro.

Galp Energia a par contre gagné 1,15% à 16,28 euros.

bur-az/nas

© AWP 2018
Envoyer par e-mail