Les Bourses européennes toutes dans le vert, rassurées par la BCE

Envoyer par e-mail
08/03/2018 | 18:50

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont toutes terminé en hausse jeudi, rassurées par la réunion de la Banque centrale européenne qui a éloigné la perspective d'un risque inflationniste et par le discours plus apaisant de Donald Trump sur les taxes à l'importation.

Le président de la BCE, Mario Draghi, "a délivré un message de confiance sur l'économie européenne, qui plaît aux investisseurs, sans bouleverser fondamentalement la politique monétaire européenne", a résumé pour l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant bleu Gestion.

La BCE amorce un retrait progressif de son vaste soutien à l'économie mais maintient ses taux à leur plus bas.

Les investisseurs ont été également soulagés par l'adoucissement du discours de Donald Trump jeudi, promettant que les taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium qu'il devrait annoncer plus tard dans la journée seront "très équitables".

L'Eurostoxx 50 a terminé la séance en hausse de 1,06%, à 3.413,28 points.

A Paris, l'indice CAC 40 a avancé de 1,28%, prenant 66,27 points à 5.254,10 points, dans un volume d'échanges nourri de 3,7 milliards d'euros.

Engie a fortement progressé (+3,84% à 13,13 euros) après avoir renoué avec les bénéfices en 2017 et tenu ses objectifs financiers tandis que Sanofi a pris 1,30% à 64,91 euros.

Nexans a de son côté bondi de 4,93% à 45,11 euros, profitant d'un relèvement de sa recommandation par JPMorgan.

Côté perdants, Air France-KLM a lâché 4,51% à 9,75 euros et Casino a perdu 3,66% à 42,68 euros. JCDecaux a également reculé de 2,98% à 30 euros, pénalisé par un bénéfice net en baisse de 13,8% pour 2017.

A Londres, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 0,63%, soit 45,40 points à 7.203,24 points.

Le secteur des biens de consommation a été le principal gagnant de la journée avec le fabricant de spiritueux Diageo qui a pris 2,54% à 2.441,00 pence ou le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever qui a gagné 2,42% à 3.880,00 pence.

Le groupe de sécurité G4S a fortement reculé (-2,16% à 258,30 pence), après avoir fait état d'un chiffre d'affaires annuel moins bon que prévu.

Le secteur minier a quant à lui tiré le marché vers le bas, avec Anglo American (-2,94% à 1.707,20 pence) et BHP Billiton (-0,02% à 1.403,80 pence).

Le Dax, indice vedette de la Bourse de Francfort, a terminé dans le vert, prenant 0,90% (110,21 points) à 12.355,57 points. Le MDax des valeurs moyennes a suivi la même tendance, avançant de 0,83% à 26.049,05 points.

Le fabricant allemand de gaz industriels Linde a bondi de 3,53% à 190,65 euros grâce notamment à une publication 2017 conforme à ses ambitions.

Continental a également fini dans le vert, s'appréciant de 1,63% à 223,90 euros.

Merck a fini lanterne rouge (-4,24% à 77,66 euros), après avoir averti que son bénéfice opérationnel pourrait être plombé en 2018, notamment par la concurrence chinoise.

A Amsterdam, l'indice AEX a clôturé en hausse de 0,85% à 535,22 points.

Le brasseur Heineken fait partie des gagnants de la journée, prenant 2,67% à 87,58 euros, tout comme le numéro un mondial de la peinture AkzoNobel (+2,56% à 80,78 euros).

En baisse, le fournisseur de services maritimes Boskalis a chuté de 10,79% à 26,88 euros et le géant belgo-néerlandais de la distribution Ahold Delhaize a perdu 1,57% à 18,15 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a terminé en hausse de 1,15%, frôlant la barre des 4.000 points, à 3.974,52 points.

Le fabricant de produits d'hygiène Ontex a bondi de 3,84% à 22,16 euros et le numéro un mondial de la bière AB InBev s'est apprécié de 3,26% à 93,45 euros.

Parmi les quelques valeurs dans le rouge, le fabricant d'acier inox Aperam a cédé 2,27% à 40,54 euros.

L'indice SMI de la Bourse suisse a fini en nette hausse de 1,27% à 8.896,42 points, toutes ses valeurs terminant dans le vert.

Le géant de l'alimentation Nestlé a progressé de 1,75% à 75,64 CHF et les deux autres poids lours de l'indice ont suivi le même mouvement. Le laboratoire Novartis a terminé à 78,16 CHF, en hausse de +1,51%, tandis que son concurrent Roche s'adjugeait +1,04% à 228,75 CHF.

Le secteur bancaire n'était pas en reste, UBS gagnant 0,81% (17,49 CHF), Credit Suisse 0,82% (17,17 CHF) et la banque privée Julius Baer 0,84% (60,34 CHF).

La Bourse de Milan a suivi la tendance du jour en terminant en hausse de 1,15% à 22.371 points.

Mediaset, l'empire médiatique de Silvio Berlusconi qui avait chuté après les élections de dimanche, a rebondi de 9,23% à 3,338 euros.

Derrière, Atlantia a gagné 5,05% à 27,05 euros, STmicroelectronics 4,65% à 19,685 euros et Telecom Italia 4,63% à 0,823 euro.

La Bourse de Madrid, un peu plus timide que les autres places européennes, a terminé en hausse de 0,49% à 9646,20 points.

L'indice Ibex 35 a été tiré par le poids lourd des télécoms Telefonica (+2,06% à 8,07 euros) et par le spécialiste de la construction ACS qui a connu la plus forte hausse de la place (+7,75% à 29,34 euros) après avoir confirmé être en discussions avec son concurrent italien Atlantia dans l'OPA sur le gestionnaire autoroutier espagnol Abertis (-3,97% à 18,63 euros).

Les banques ont terminé aussi dans le vert, à l'image de Banco Santander qui a pris 0,20% à 5,47 euros ou de BBVA qui a fini en hausse de 0,33% à 6,65 euros.

A Lisbonne, l'indice PSI s'est apprécié de 1,04% à 5.339,13 points.

Galp a avancé de 0,58% à 14,72 euros. EDP Energias a fini largement dans le vert (+2,82% à 2,91 euros). En revanche, Jeronimo Martins a terminé en baisse de 1,03% à 14,96 euros.

bur-pid/eb

© AWP 2018
Envoyer par e-mail