Les USA inquiets de mouvements chinois à la lisière de Hong Kong

Envoyer par e-mail
14/08/2019 | 20:05

WASHINGTON, 14 août (Reuters) - Les Etats-Unis sont inquiets de ce qui se passe à la frontière hongkongaise où il est fait état de mouvements de troupes chinoises, a déclaré mercredi une porte-parole du département d'Etat américain.

Elle a aussi souligné que l'érosion des droits accordés par la Chine à ce territoire semi-autonome menaçait le statut préférentiel que lui accordent les Etats-Unis en matière commerciale.

Mardi, Donald Trump a cité des informations américaines selon lesquelles le gouvernement chinois aurait massé des troupes à sa frontière avec Hong Kong, et a appelé au calme alors que les affrontements se poursuivaient entre les manifestants et les autorités hongkongaises.

Le président n'a pas dit s'il faisait référence à une activité nouvelle ou à celle mentionnée précédemment par la presse. Selon le journal d'Etat chinois Global Times, la police chinoise a organisé cette semaine une réunion à Shenzhen, la ville voisine de Hong Kong, pour ce qui semble être des manoeuvres.

La porte-parole du département d'Etat a parlé mercredi de "mouvements paramilitaires chinois à la frontière de Hong Kong" mais n'a donné aucun détail.

"Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les informations faisant état de mouvements paramilitaires chinois à la frontière de Hong Kong", a déclaré la porte-parole. "Les Etats-Unis demandent instamment à Pékin de respecter ses engagements (...), de permettre à Hong Kong d'exercer un degré élevé d'autonomie."

"Nous condamnons la violence et invitons toutes les parties à faire preuve de retenue, tout en restant fermes dans notre soutien à la liberté d'expression et à la liberté de réunion pacifique à Hong Kong", a dit la porte-parole.

"Les manifestations à Hong Kong reflètent le sentiment des Hongkongais et leur préoccupation légitime (...) face à l'érosion de l'autonomie de Hong Kong", a-t-elle encore dit. "L'érosion de l'autonomie de Hong Kong met en péril son statut spécial établi de longue date dans les affaires internationales."

Une loi américaine de 1992 accorde à Hong Kong un traitement préférentiel en matière de commerce et d'investissement par rapport à la Chine.

La Chine a été avertie mardi par les Etats-Unis que Hong Kong pourrait perdre son statut commercial spécial en cas d'intervention directe de Pékin pour réprimer les manifestations de plus en plus violentes en faveur de la démocratie dans la ville.

La France, dont la discrétion sur la situation à Hong Kong a été critiquée jusque dans la majorité, a pour sa part appelé toutes les parties à renouer le dialogue afin de trouver une issue pacifique à la crise.

Mercredi également, le département d'Etat a appelé les voyageurs américains à "une prudence accrue à Hong Kong en raison des troubles civils". (David Brunnstrom et Tim Ahmann; Danielle Rouquié pour le service français)

© Thomson Reuters 2019
Envoyer par e-mail