Les acteurs du renouvelable, à l’aube de subir un contrecoup ?

04/11/2020 | 11:26

A l’heure où ces lignes sont écrites, le candidat démocrate Joe Biden mène la danse de seulement 25 grands électeurs. Le président Donald Trump a en effet fait un rattrapage éclair, un peu comme en 2016. Les résultats de l’élection s’annoncent donc très serrés et une victoire surprise de Trump pourrait bien faire vaciller des acteurs du renouvelable à court terme.

Bien sûr, il y a plein d’inconnues et surtout nombre de théories pouvant expliquer telle ou telle variation de cours sur une action selon l’issue du scrutin. C’est pourquoi nous allons adopter une vision très globale, d’autant plus que les résultats définitifs ne sont pas encore connus. 

Toutefois, on sait que Joe Biden encouragera les énergies renouvelables s’il est élu, de même qu’il dynamisera le marché du véhicule électrique. 

A lire La Chine mets le cap sur les "VEN", les véhicules à énergies nouvelles

De fait, si Donald Trump venait à l’emporter dans les heures ou jours qui viennent (selon le décompte des votes et la saisine de la cour Suprême), alors des entreprises comme NextEra Energy qui réalise près de 30 % de son chiffre d’affaires dans la production et la distribution d’énergies renouvelables, n’auraient pas le coup d’accélérateur attendu et pourraient subir un revers en bourse à court terme. Ce n’est pas seulement les actions cotées aux Etats-Unis qui seraient touchées. Le danois Vestas Wind Systems, premier producteur mondial de turbines éoliennes, qui réalise un tiers de son CA outre-Atlantique pourrait être affecté. De même pour son concurrent espagnol Siemens Gamesa Renewable qui réalise 15 % de son CA aux Etats-Unis ou encore le portugais EDP Renovaveis dont la majorité de ses ventes sont issues d’Amérique du Nord (36 %).

Outre le secteur éolien, les acteurs positionnés sur l’énergie solaire pourraient se trouver impactés. Beaucoup sont d’ailleurs cotés aux Etats-Unis : First Solar, SunPower, Vivint Solar, Tesla, Enphase Energy, Sunrun, SolarEdge, Canadian Solar, JinkoSolar, Bloom Energy, NextEra Energy, Azure Power Global, Sunnova Energy, Ormat Technologies, SolarWindow, SolarEdge , Daqo New Energy, ReneSola et la récente IPO Maxeon.

A lire : LA MINUTE DURABLE : ça va se faire dorer la pilule

Enfin, les constructeurs de véhicules électriques pourraient également subir un contrecoup à court terme. Joe Biden prévoit en effet la construction de plus d'un demi-million de stations de recharge d'ici 2030, de rétablir le crédit d'impôt pour les véhicules électriques et à promouvoir une réglementation plus stricte pour les véhicules à essence. Ainsi, une victoire surprise de Trump pourrait venir ralentir les plans de développement de ces entreprises et l’adoption de masse de ces nouvelles technologies. WorkHorse, Tesla, Nikola et Blink Charging pour les stations de recharge, bénéficieront probablement davantage d’une victoire de Biden que de Trump.

A lire : Ces acteurs du véhicules électriques encore méconnus et Nikola, dans la tourmente boursière

A l’inverse, il est sans doute possible que les pétrolières ainsi que le secteur de la défense/aéronautique se comportent bien dans l’hypothèse d’une victoire de Donald Trump. 

Finalement, tant que le résultat de l’élection sera indécis, la prudence reste a de mise sur les marchés financiers. Les investisseurs vont réduire leur prise de risque face à une potentielle hausse de la volatilité et dans l’attente d’une plus grande clarté sur l’issue de l’élection.

La Rédaction
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
17:06
16:59
16:47
16:36
16:36