Les actions européennes exposées à la Russie s'effondrent alors que l'Occident prépare de nouvelles sanctions.

24/02/2022 | 16:19

Les actions des sociétés russes exposées ont été les plus touchées par la pression à la vente sur les marchés d'actions européens jeudi, après que les forces russes ont lancé une invasion à grande échelle de l'Ukraine, laissant entrevoir la perspective de sanctions plus sévères.

Parmi les plus touchées figurent les actions des mineurs Polymetal et Evraz, cotés à Londres, de l'entreprise polonaise de vêtements LPP, des banques Raiffeisen et OTP, et du négociant allemand en énergie Uniper. Leurs actions étaient en baisse de 10 à 36 % à 9 h 44 GMT.

Les actions cotées à Londres des deux plus grandes entreprises russes en termes de valeur boursière, Sberbank et Gazprom, ont chuté de 77% et 42% au début de la séance, avant de récupérer certaines pertes. Le marché boursier européen a perdu 3 %.

Le président américain Joe Biden a promis des "sanctions sévères" en réponse à la plus grande attaque menée par un État contre un autre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale et a indiqué qu'il rencontrerait tôt jeudi les dirigeants du G7.

Le chef des affaires étrangères de l'UE, Josep Borrell, a également promis les sanctions financières les plus sévères jamais imposées par l'Union.

M. Biden, qui a orchestré cette semaine une première série de sanctions occidentales à l'encontre d'oligarques, d'institutions financières et d'exportations russes, avait clairement indiqué que Moscou paierait plus cher la poursuite de son agression.

Le rouble plonge alors que la Russie lance l'invasion de Kiev.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:32
06:21
06:11
06:10
06:09