Les actions européennes sont en baisse, les détaillants, l'alimentation et les boissons menant la danse

19/05/2022 | 10:42

Les actions européennes ont chuté de 1,5 % jeudi, prolongeant les baisses pour la deuxième session consécutive, alors que les résultats décevants des grands détaillants américains ont souligné l'impact de l'inflation galopante sur la plus grande économie du monde.

À l'instar de leurs homologues américains, les détaillants européens ont chuté de près de 2 % et ont été les plus grands traînards de l'indice paneuropéen STOXX 600, qui a étendu ses baisses après une chute de 1 % mercredi.

Les pertes ont été généralisées, tous les principaux sous-secteurs étant dans le rouge.

Les contrats à terme sur les actions américaines ont laissé présager une nouvelle vente après que le bénéfice trimestriel de Target Corp ait été divisé par deux et que Walmart ait revu à la baisse ses prévisions de bénéfices.

Les détaillants européens tels que Tesco et Sainsbury ont également averti le mois dernier que la hausse des prix affecterait leurs bénéfices annuels.

Nestlé, Tesco, Diageo et Unilever ont chuté entre 4,5 % et 5,5 % jeudi.

"Le fait que les bénéfices soient comprimés pour les consommateurs de niveau moyen à inférieur indique que l'inflation a un impact sur l'Europe, probablement plus que sur les États-Unis, car les attentes salariales ne sont pas aussi bonnes", a déclaré Sébastien Galy, stratégiste macro senior chez Nordea Asset Management.

"Cela ravive les histoires de stagflation, en particulier dans la zone euro."

Parallèlement à la réduction continue des mesures de relance par les banques centrales et aux inquiétudes concernant les retombées de la guerre en Ukraine, les investisseurs ont fui vers la sécurité des obligations. [MKTS/GLOB] [US/] [GVD/EUR]

"La fin de la saison des bénéfices pourrait apporter un bref répit à toute cette négativité, mais avec d'autres lectures d'inflation élevée et des hausses de taux d'intérêt à venir, les actions vont subir beaucoup plus de mauvaises nouvelles", a déclaré Chris Beauchamp, analyste de marché en chef de la plateforme de négociation en ligne IG.

Le STOXX 600 est en baisse de 12 % sur l'année, les inquiétudes liées au COVID-19 de la Chine ayant ajouté aux craintes de récession mondiale. Mais alors que les affaires baissent, les espoirs de reprise ont proposé un certain répit aux investisseurs.

Parmi les autres actions, HomeServe a grimpé de 10,2 % après que la société canadienne Brookfield Asset Management a déclaré qu'elle avait accepté d'acheter la société britannique de services de réparation à domicile pour 4,08 milliards de livres (5,04 milliards de dollars).

La société française Valneva a bondi de 16,9 % après que le régulateur des médicaments de l'Union européenne a accepté le dépôt par la société d'une demande d'autorisation de mise sur le marché pour son candidat vaccin inactivé COVID-19.

La société britannique Royal Mail a chuté de 12,4 % après que le bénéfice de la société pour 2021-22 ait manqué de peu les attentes du marché.

Les bénéfices du premier trimestre des entreprises cotées au STOXX 600 devraient augmenter de 41,5 % par rapport à l'année dernière, selon les données de Refinitiv. En date de mardi, 68,4 % des résultats des entreprises avaient dépassé les attentes du marché. Au cours d'un trimestre typique, 52 % ont dépassé les estimations de bénéfices.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
21:40
21:30
21:21
21:20
21:15