Les animaux de compagnie : une thématique de niche en croissance

25/01/2022 | 09:49

Nous les aimons, les choyons. En retour, ils nous donnent de la tendresse et de la compagnie. L’attachement des humains à leurs animaux de compagnie est au cœur de cette thématique d’investissement. Tour d’horizon des drivers de ce marché de croissance.

Le nombre d'animaux de compagnie et l'argent qu'on leur consacre n'ont cessé d'augmenter ces dernières années. La pandémie de Covid-19 a encore renforcé cette tendance pour faire face au stress et à l’isolement durant la crise sanitaire. Même si les sociétés de soins aux animaux domestiques ont largement profité de la pandémie, rappelons que ce secteur s’inscrivait en forte croissance avant l’arrivée du coronavirus : le marché mondial progresse en moyenne de 5,8 % par an. 

Ventes de produits pour animaux de compagnie aux Etats-Unis (le plus grand marché mondial) en milliards de dollars : 

animaux de compagnie graphique croissance du marche

Source : APPA & Statista

Trois moteurs de croissance 

Ce marché est porté par la mégatendance du changement démographique et des mutations sociétales à l’échelle globale. D’une part, dans un monde développé, l’espérance de vie progresse et les animaux de compagnie sont devenus une source de compagnie importante. D’autre part, la population mondiale a tendance à faire des études plus longues, à avoir des enfants plus tard. Les nouvelles générations se consacrent donc à ses “bébés animaux”. Pour preuve, la génération Y (aussi appelée les “millenials”) est la génération qui possède le plus d’animaux de compagnie. C’est dans ce contexte que les animaux de compagnie occupent une place de plus en plus importante dans la vie des humains. 

Autre moteur de croissance : les marchés émergents. Avec l’augmentation du niveau de vie, le nombre d’adoptions d’animaux domestiques progresse. En Chine, par exemple, le nombre de foyers possédant un animal de compagnie frôle les 100 millions, pour un secteur qui pèse plus de 25 milliards de dollars. C’est trois fois plus qu’il y a cinq ans, en 2017. Ces tendances se sont traduites par une augmentation du nombre d’animaux de compagnie et une progression des dépenses en leur faveur. 

Nos amis les bêtes 

Les animaux nous aident à adopter des modes de vie plus sains. Lorsqu’on possède un chien, il faut sortir le promener plusieurs fois par jour. Le fait d’avoir un animal de compagnie est donc bon pour notre santé mentale, mais aussi pour notre forme physique. Des études montrent que les propriétaires de chiens sont beaucoup plus susceptibles de respecter les recommandations quotidiennes d’activité physique. Le fait de promener un chien ou de monter à cheval nous permet de sortir de chez nous, ce qui est excellent pour la santé. Le fait de posséder un animal de compagnie et de s’occuper de lui nous aide donc à prendre soin de nous-mêmes. 

Cela va même plus loin que ça puisque les animaux de compagnie sont devenus aujourd’hui des membres à part entière de la famille. Alors que, par le passé, ils ne vivaient qu’à l’extérieur, ils sont désormais installés pour de bon à l’intérieur de nos maisons. Cette évolution s’explique par ce que l’on appelle “l’effet animaux de compagnie” : de nombreuses études scientifiques ont démontré que les animaux domestiques ont un effet positif sur notre santé mentale. Les chiens d’assistance ont ainsi sauvé la vie de nombreux soldats souffrant de troubles de stress post-traumatique (TSPT). Les animaux de compagnie aident aussi leurs propriétaires à mieux gérer leurs émotions et les personnes souffrant de problèmes de santé mentale à penser à autre chose. La cynothérapie (thérapie avec des chiens) est parfois utilisée pour aider les étudiants à réduire leur stress. 

En partageant présence et affection, les humains et les animaux s’aident mutuellement. C’est sans surprise que 98 % des propriétaires d’animaux de compagnie considèrent leur animal comme un membre de la famille . Et ce lien semble avant tout profiter à leur santé. Des études scientifiques ont ainsi montré que les chats et les chiens peuvent faire baisser la tension artérielle et le niveau de cortisol, l’hormone du stress. Leur présence stimule également la production d’ocytocine, de sérotonine et de dopamine, des molécules qui aident le corps à se détendre . Certaines études ont même montré que les chiens peuvent faire baisser le risque de schizophrénie chez l’adulte . C’est d’ailleurs ce que pensent aussi les propriétaires d’animaux de compagnie. Un sondage a révélé que 74 % des personnes interrogées estimaient que leur santé mentale s’était améliorée depuis qu’elles avaient adopté un animal. En outre, 75 % des sondés indiquaient que leurs amis et les membres de leur famille avaient fait le même constat. 

Investir dans l’économie des animaux 

De façon générale, il s’agit d’une tendance de croissance à long terme dont les retombées positives sont nombreuses. Pour les investisseurs, cela signifie que la demande en aliments, jouets, suivi médical, accessoires et même mode pour animaux devrait rester constante. C’est un secteur qui peut offrir des rendements stables sur le long terme et qui devrait continuer d’avoir le vent en poupe. L’économie des animaux domestiques a d’ailleurs bien résisté aux chocs, signant de belles performances lors des trois dernières récessions (2001, 2008 et 2020). En effet, les animaux de compagnie font partie de la famille et, en tant que tels, ils sont assurés de recevoir nourriture, soins médicaux et assurance quel que soit l'état de l’économie. Un animal adopté représente en général 10 ans de compagnie ; cela assure des bénéfices récurrents à ce marché. 

Beaucoup d’entreprises en sont conscientes et elles ont massivement investi dans ce secteur pour profiter de sa forte croissance. Les experts Zonebourse ont créé une liste thématique qui vise à identifier les acteurs au quatre coins du globe profitant du marché prospère et porteur des animaux de compagnie. 

Découvrez la liste thématique en cliquant ici

 

Sources : 

  • Johns Hopkins Medicine (18 décembre 2019), Early-life exposure to dogs may lessen risk of developing schizophrenia, ScienceDaily.
  • Equities News (9 décembre 2020). Freshpet Inc. (FRPT) Breaks into New 52-Week High on December 09 Session. 
  • Newman, K. (24 mai 2018), More Than Horseplay, U.S. News.
  • Evans, J. (18 octobre 2020), Petcare market booms as lockdown loneliness drives sales, Financial Times. 
  • Agne Blazyte (2020), China’s pet industry market size 2010-2019. 
  • Zooplus AG Capital Markets Day, 17 novembre 2020 (novembre 2020). 
  • Human-Animal Bond Research Institute (16 avril 2018), 2016 Pet Owners Survey, HABRI.
  • Beetz, A., Uvnäs-Moberg, K., Julius, H., & Kotrschal, K. (2012), Psychosocial and Psychophysiological Effects of Human-Animal Interactions: The Possible Role of Oxytocin, Frontiers in Psychology, 3, 234.
  • Allianz Global Investors (25 février 2021). 
  • China’s pet economy surges to record highs (26 juillet 2019). 
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
29/11
28/11
23/11
18/11
18/11