Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel mais on est haut là, non ?

17/11/2021 | 09:01

Les marchés actions ne connaissent toujours aucune limite et poursuivent leur ascension 2021 en volant de cimes en cimes. Les investisseurs conservent une confiance aveugle dans la capacité des banques centrales à éliminer tous les obstacles qui se dresseront devant eux. Pendant ce temps, les économies restent dynamiques et soutiennent des niveaux de valorisation élevés sur une partie de la cote boursière.

Travailler de près ou de loin dans le microcosme boursier donne à mon entourage l'impression que je sais des choses que les autres ne savent pas. En réalité, je n'ai que rarement des informations à la fois exclusives ET intéressantes. Et quand c'est le cas, elles ne sont pas toujours utilisables ou publiables, faute d'un degré de certitude suffisamment élevé. "Alors, comment va la bourse ?" est une question à laquelle j'échappe rarement, même si la réponse ne varie plus beaucoup ces dernières années : elle va bien. J'ai aussi droit à haute fréquence à "qu'est-ce qu'il faut acheter en ce moment ?", sur le mode "sois sympa, partage avec moi les résultats du prochain tiercé". J'ai beau expliquer que je suis journaliste, pas analyste, ça ne manque jamais. D'ailleurs répondre quelque chose de précis est une très bonne façon de se fâcher avec des proches. Sauf bien sûr quand tout monte comme c'est le cas depuis quelques années déjà.

Mais la question la plus à la mode en ce moment c'est "tu peux m'expliquer le bitcoin, j'y comprends rien à ce truc" (sous-entendu : si j'y comprenais quelque chose je pourrais peut-être m'enrichir moi aussi comme ces béotiens à peine pubères). Comme je n'ai jamais mon Laurent Pignot sous la main dans ces moments-là, je suis bien obligé de me lancer dans une explication toute personnelle. Et si mon exposé s'améliore avec le temps, je vois bien dans le regard de mon interlocuteur qu'il est souvent perdu, même s'il me dit "oui, oui, je comprends". Ceci dit, je soupçonne une partie des détenteurs de cryptomonnaies de ne pas y comprendre grand-chose non plus et d'y voir un simple actif qui bouge beaucoup et qui est facile d'accès. Et tant que ça monte, pourquoi se poser la question ?

Mais revenons à la bourse, celle des actions cotées. Elle va bien, elle monte toujours. Le CAC40 français gagne désormais plus de 28% depuis le 1er janvier, soit une performance supérieure à celles du Nasdaq et du S&P500, qui avoisinent des gains 2021 de 25%. C'est mieux que les 0,50% du Livret A. Cette vigueur est visible un peu partout sur les marchés occidentaux. Seule l'Asie fait exception, en particulier la Chine même si le Hang Seng, l'indice de Hong Kong, est en train de relever la tête. Hier, la tendance positive constatée en Europe a été confortée par la publication en début d'après-midi de ventes de détail américaines bien plus vigoureuses que prévu en octobre. En dépit des pénuries et des hausses de prix, les ménages américains font ce qu'ils font de mieux, consommer et dépenser. Cela explique en partie la confiance des entreprises dans leurs perspectives de fin d'année, malgré les vents contraires qui soufflent actuellement.

Aujourd'hui, aucun indicateur majeur à l'horizon. Tôt ce matin, le Japon a publié des chiffres mitigés pour son commerce extérieur en octobre, avec des exportations un peu moins dynamiques que prévu. Plusieurs banquiers centraux de la Fed doivent prononcer des allocutions dans la journée, mais l'intérêt de ces interventions est souvent variable et ne permet pas vraiment d'anticiper. Il faut aussi noter que les relations sino-américaines ont un peu évolué après les communications initiales douces-amères post-sommet entre Joe Biden et Xi Jinping hier. Le dauphin du président chinois a reconnu que son pays ne peut se développer de façon isolée. Ça vaut ce que ça vaut, mais les dialogue reste ouvert entre les deux puissances. Enfin, on pourrait reparler du plafond de la dette aux Etats-Unis dès le 15 décembre, a prévenu la secrétaire au trésor Janet Yellen, qui a exhorté le Congrès à faire en sorte d'éviter une nouvelle comédie politique autour d'un nouveau relèvement.

Le CAC40 perd 0,05% à 7148 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les chiffres définitifs de l'inflation d'octobre dans la zone euro (11h00) précéderont les mises en chantiers & permis de construire d'octobre aux Etats-Unis (14h30) et les stocks pétroliers hebdomadaires américains (16h30).

La pression reste forte sur l'euro, qui recule à 1,1297 USD. L'once d'or perd un peu de terrain à 1954 USD, pendant que le pétrole se replie à 80,05 USD le baril de WTI et 81,70 USD le baril de Brent. La hausse des taux obligataire continue aux Etats-Unis avec une dette américaine à 10 ans rémunérée 1,64%, tandis qu'en Europe, le Bund varie peu à -0,25%. Le bitcoin poursuit sa décrue à 59 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aedifica : Citigroup démarre le suivi à l'achat en visant 158,80 EUR.
  • Ahold Delhaize : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 32 EUR.
  • ASOS : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 5800 à 4050 GBp.
  • Banco Bilbao Vizcaya Argentaria : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 6,80 à 7,60 EUR.
  • Banco Santander : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 3,10 à 3,30 EUR.
  • Bike24 : Berenberg reste acheteur avec un objectif réduit de 26,40 à 25 EUR.
  • Cancom : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 62 à 72 EUR.
  • Compagnie Financière Richemont : Stifel passe de conserver à acheter en visant 165 CHF.
  • Cyan : Kepler Cheuvreux reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 6,50 à 6,40 EUR.
  • Dassault Systèmes : AlphaValue reste à la vente avec un objectif relevé de 40,20 à 42,20 EUR.
  • Diageo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 4200 à 4800 GBp.
  • Dormakaba : Baader Helvea reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 693 à 700 CHF.
  • Home24 : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 23 EUR.
  • Marks and Spencer : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 250 GBp.
  • Netgem : Oddo BHF passe de neutre à surperformance en visant 2 EUR.
  • Shurgard Self-Storage : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 62 EUR.
  • Siemens : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 170 à 180 EUR.
  • Sixt : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 195 EUR.
  • Stabilus : AlsterResearch démarre le suivi à l'achat en visant 75 EUR.
  • Unicredit : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 13,40 à 14,75 EUR.
  • Volkswagen : Exane BNP Paribas passe de neutre à sousperformance en visant 188 EUR.
  • Westwing : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 45 EUR.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • En octobre, la division concessions de Vinci accuse un retard de 4,6% dans les autoroutes et de 48,3% dans les aéroports par rapport à octobre 2019.
  • Thales investit 6 millions de dollars pour accélérer sa capacité de fabrication d'armes guidées.
  • Gaztransport & Technigaz reçoit une commande du chantier DSME.
  • Selectirente va procéder à la fusion-absorption de Macasa.
  • Metabolic Explorer reprend sa production à Carling comme prévu.
  • Coface noue un partenariat avec Scope.
  • Alpha Mos vend un second nez électronique à Biffa.
  • Altur va céder ses parts dans le cadre de la réorganisation capitalistique de Complétude et Kinougarde.
  • Europlasma discute avec NCC Environnement pour créer une usine de vitrification de l'amiante et de PCB en Algérie.
  • Ekinops choisi par Ikoula pour améliorer les liens d’interconnexion de ses datacenters.
  • Archos annonce un partenariat avec OSSIA.
  • GenSight rapporte un second cas de récupération visuelle chez une patiente traitée avec la thérapie optogénétique GS030.
  • OSE Immunotherapeutics et la Fondation FoRT ont "randomisé" le premier patient de la phase II avec Tedopi associé à Opdivo dans le cancer du poumon non à petites cellules.
  • Nicox améliore la protection brevetale européenne de NCX 4251.
  • Crypto Blockchain Industries annonce des initiatives dans l'univers blockchain.
  • Genoway signe un contrat cadre avec un grand groupe pharmaceutique.
  • Ober, Total Gabon et Foncière Volta ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • Elon Musk poursuit la cession d'actions Tesla pour des raisons fiscales.
  • SSE Plc songe à céder une participation minoritaire dans ses réseaux.
  • Tony Staffieri prend les commandes de Rogers Communications.
  • Experian revoit ses prévisions en hausse.
  • Volkswagen va changer de responsable en Chine.
  • Roche met un terme à son partenariat avec Atea Pharmaceuticals.
  • Le CEO d'Activision était au courant depuis des années des faits de harcèlement sexuel au sein de la société, selon le Wall Street Journal.
  • Lonza renforce les capacités du laboratoire de développement microbien sur son site suisse.
  • Miramax assigne Quentin Tarantino en justice concerne les projets NFT du réalisateur sur Pulp Fiction.
  • China Duty Free Group obtient le feu vert pour une introduction en bourse de 5 milliards de dollars à Hong Kong.
  • Principales publications de résultats : Nvidia, Cisco, Lowe's, Target, Baidu, Experian, NIBE Industrier, Grifols, Embracer, Royal Unibrew

Lectures

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
17/01
14/01
13/01
12/01
11/01