Les forces de sécurité tunisiennes arrêtent un député

30/07/2021 | 18:16

TUNIS, 30 juillet (Reuters) - Les forces de sécurité tunisiennes ont arrêté vendredi un député, Yassine Ayari, qui a accusé le président Kaïs Saïed d'avoir mené un coup d'Etat après sa décision de congédier le gouvernement et de geler les travaux du Parlement.

Son épouse, Cyrine Fitouri, a déclaré par téléphone qu'une vingtaine d'hommes en civil se présentant comme des membres du service de sécurité présidentiel avaient fait irruption à leur domicile vendredi matin et interpellé l'élu avec violence.

Dans un long post Facebook publié mercredi, Yassine Ayari annonçait son intention de quitter le Parlement et de se rendre à l'étranger, critiquant "une monarchie populiste militaire".

Ni les forces de sécurité ni le parquet n'étaient joignables pour un commentaire.

"Ils l'ont empoigné avec force alors que sa mère criait", a rapporté Cyrine Fitouri, précisant qu'il leur avait été demandé de ne pas filmer la scène avec leurs téléphones portables.

Yassine Ayari, pourfendeur régulier du pouvoir en place, avait été condamné en 2018 à trois mois de prison par un tribunal militaire pour diffamation à l'encontre des forces armées. Ce même chef lui avait valu quatre mois d'emprisonnement en 2015.

La France a appelé jeudi à la nomination rapide d'un Premier ministre et à la formation d'un nouveau gouvernement. (Reportage Tarek Amara, rédigé par Angus McDowall, version française Sophie Louet)

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
09:06
09:01
09:00
08:58
08:54