Les gestionnaires de fonds américains misent sur le poker alors que les paris sur le marché sont importants

07/10/2022 | 22:57
Des centaines de gestionnaires de fonds spéculatifs et de traders se sont réunis jeudi dans la salle de bal du Gotham Hall de New York, fixés sur leurs gros paris - au poker, pas sur les marchés.

Les gestionnaires d'argent étaient réunis pour un tournoi de charité afin de jouer à un jeu de cartes qui, dans certains cercles, est pris presque aussi au sérieux que leur travail quotidien. Alors qu'un DJ diffusait de la musique, les concurrents ont passé la soirée épaule contre épaule, mettant de côté le travail pour le jeu.

Mais d'autres n'ont pu s'empêcher de discuter du tumulte qui balaie les actions, les obligations et les devises. Boaz Weinstein, fondateur du fonds spéculatif Saba Capital, n'a pas voulu prédire quand le marché boursier atteindrait un plancher.

"Quiconque vous donne une réponse n'est pas modeste, car personne ne sait avec ce marché", a déclaré Weinstein entre deux tours du 12e tournoi annuel "Take 'Em To School". L'événement a permis de récolter près de 2 millions de dollars pour Education Reform Now, une organisation à but non lucratif qui promeut l'amélioration de l'enseignement public.

La soirée a permis aux participants de mettre de côté leurs préoccupations concernant le marché baissier des actions, l'inflation galopante, la hausse des taux d'intérêt et la guerre en Ukraine, qui alimentent la volatilité du marché et créent de nombreuses opportunités de trading.

"Il se passe tellement de choses sur les marchés en ce moment qu'il est difficile de ne pas en parler ici, mais c'est une compétition amusante", a déclaré le gestionnaire de fonds spéculatifs John Petry de Sessa Capital.

Le tournoi a également proposé une distraction par rapport à l'agitation qui entoure le créancier Credit Suisse et, séparément, le rachat proposé par Elon Musk de Twitter Inc. pour 44 milliards de dollars. Un joueur a établi un parallèle entre la table de cartes et les affaires.

"Je ne sais pas si Musk va racheter Twitter", a déclaré un trader de produits dérivés qui a demandé à ne pas être identifié. "J'espère qu'il le fera, mais je parierais qu'il est un bon joueur de poker - on ne sait jamais ce qu'il a vraiment en tête."

Les quelque 400 participants étaient répartis sur une trentaine de tables sous un immense plafond en forme de dôme, inspiré du Panthéon de la Rome antique. La société Morgan Stanley de Wall street a sponsorisé une table, tout comme les célèbres fonds spéculatifs Pershing Square Capital Management et Third Point. Ils ont mangé des corn dogs et des gyoza en entrée, puis du steak et du poulet en plat principal.

Le champion a été couronné après 1 heure du matin. Le gagnant s'est avéré ne pas être un gestionnaire de fonds spéculatifs, un joueur de poker professionnel ou même un banquier. Il s'agissait d'Alejandra Cata, agent immobilier et mannequin, qui participait à sa deuxième compétition seulement.

"J'ai joué de manière agressive et décisive. J'ai aussi eu de bonnes cartes", a-t-elle déclaré. (Reportage de Carolina Mandl à New York ; édition par Lananh Nguyen et Matthew Lewis)

© Zonebourse avec Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
17:01
17:01
16:57
16:55
16:51