Les ours sont lâchés

14/06/2022 | 09:03

Ce matin, je me suis dit que vous auriez probablement plus besoin de sourire que de lire un énième commentaire déprimant sur l'orientation des marchés financiers. Je consacre donc une part minimaliste de la chronique à ce qui s'est passé hier avant de passer à quelque chose de plus léger et d'affreusement futile.

La phase douloureuse d'abord. Les places financières ont capitulé hier, comme l'illustre le plongeon de plus de 4% du Nasdaq aux Etats-Unis. L'indice de référence de la planète bourse, le S&P500, est entré en marché baissier, ou bear market pour les anglo-saxons qui associent l'ours à la baisse (c'est la raison des petits plantigrades colorés de l'illustration). Cela signifie qu'il a perdu plus de 20% sur ses derniers pics, une situation qui ne s'est produite qu'à 19 reprises en 140 ans. Un marché baissier typique dure 289 jours et entraîne une baisse de 37,3%, selon les données de Bank of America. Ce sont des moyennes bien sûr. Vous trouverez ici un petit précis de vocabulaire de la baisse. Allez, j'empile ici tous les mots que vous ne lirez plus après : chute, plongeon, krach, capitulation, rouge, incertitude, récession, stagflation, bear market, marché baissier, effondrement, plus bas.

Pour lutter contre le marasme ambiant, j'ai demandé à mon équipe de me trouver des fusions d'entreprises cotées qui répondent à toutes sortes de logiques… mais strictement en dehors de la logique financière. Voici mes propositions à l'issue de cette consultation.

Je propose de commencer par fusionner Pernod Ricard et Veolia, à raison d'un volume du premier pour trois volumes du second. Les synergies paraissent évidentes et la sécurisation de la ressource en eau nous semble d'un intérêt majeur pour le spécialiste des spiritueux.

Il nous semble opportun aussi de faire racheter Orange par Apple pour former Fruit Inc, une entreprise rafraîchissante en amont de cette semaine caniculaire en Europe. Le contraire eut été un peu plus ambitieux car les 30 milliards de dollars de capitalisation de l'opérateur national français nous semblent encore un peu légers face aux 2 219 Mds$ du Californien. Mais en attendant, c'est Orange qui a gagné 15% cette année pendant qu'Apple perdait 24%. Encore 11 ans à ce rythme et Orange pourra croquer la pomme, si mes calculs matinaux sont exacts.

Les hellénistes de l'équipe ont proposé de créer une nouvelle entreprise à partir d'Hermès, Hera et Cronos. Sachant que le premier est le beau-fils de la seconde, qui est la fille du troisième, ce rapprochement fait sens. Bon alors évidemment, Hermès fabrique des sacs en cuir, Hera vend de l'énergie et Cronos du cannabis. Mais recréer des conglomérats serait follement décadent à une époque où ils sont passés de mode.

Certains des analystes de Zonebourse ont la fibre artistique, et c'est fort logiquement qu'ils ont répandu la rumeur de négociations entre Leonardo et Vinci. Une façon de solder le vieux contentieux franco-italien sur l'héritage patrimonial du maître toscan, décédé en France où François 1er l'avait installé pour travailler.

Pour rester dans le domaine historique, un rapprochement entre Atos et Aramis paraît opportun, même si nous n'avons pu trouver de troisième larron pour reformer la troupe qu'Alexandre Dumas avait fournie à d'Artagnan. Atos a confirmé ce matin son projet de scission en deux entités. Les dirigeants n'ont pas eu suffisamment d'humour pour baptiser la nouvelle entité Porthos. Ce sera Evidian, dommage.

Nous avons aussi pensé à rapprocher Spie et Bénéteau, Pandora et Box et même Safran et Currys. Je vous fais grâce des autres mais on n'est pas à une ânerie près au bord du lac d'Annecy, donc il pourrait y avoir un épisode deux.

Dans l'actualité du jour, j'ai noté les bons résultats trimestriels d'Oracle cette nuit, qui permettent au titre de se distinguer hors séance à Wall Street, en plein marasme du secteur technologique. Le groupe de Larry Ellison est un grand ancien du secteur, dont nous avons dépeint hier les contours ici. En Europe, Atos confirme un grand chambardement et Air France-KLM boucle l'augmentation de capital entérinant l'arrivée de la CMA CGM à 9% du tour de table. Actifs risqués par excellence, les cryptomonnaies enfoncent leurs planchers récents. Les financiers attendent la publication à 14h30 des prix à la production de mai aux Etats-Unis, après la douche froide de l'inflation vendredi dernier. Ils auront probablement un impact sur les rendements obligataires, qui ont pris la pente ascendante hier et qui sont repartis en inversion des courbes, avec des échéances 2 et 5 ans mieux rémunérées que le 10 ans. L'inversion des taux à 2 et 10 ans est un traditionnel signe avant-coureur de difficultés économiques, comme l'explique cet article.

Ce matin en Asie Pacifique, le Nikkei 225 japonais recule de 1,75% et le Hang Seng de Hong Kong de 0,68%. C'est l'Australie qui paie le plus lourd tribut de la séance avec un indice ASX200 qui lâche 4,25% au moment où j'écris, emporté par un peu toutes ses valeurs, mais surtout par les matériaux de base et l'énergie, ce qui n'est pas forcément intuitif quand on voit la vigueur un peu sidérante du pétrole, toujours fermement ancré autour des 120 USD le baril. Le CAC40 gagnait 0,7% à 6064 points à l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Plusieurs statistiques "macro" aujourd'hui, dont les principales seront le sondage ZEW des financiers allemands et la production industrielle de la zone euro (11h00), avant l'indice des prix à la production aux Etats-Unis en mai. Tout l'agenda macro ici.

L'euro se négocie 1,0418 USD. L'once d'or baisse à 1824 USD. Le pétrole reste d'une stupéfiante résistance, avec un Brent de Mer du Nord à 122,20 USD le baril et un brut léger américain WTI à 120,93 USD. Le rendement de la dette américaine à 10 ans accélère à 3,35% pendant que le 5 ans monte à 3,49%. Le bitcoin chute encore à 22 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adidas : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 200 EUR.
  • AstraZeneca : UBS passe d'acheter à neutre en visant 10 100 GBp.
  • Avanza : Barclays démarre le suivi à souspondérer en visant 195 SEK.
  • Burckhardt Compression : Credit Suisse reste à surperformance avec un objectif de cours réduit de 570 à 530 CHF.
  • Compagnie Financière Richemont : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 146 à 126 CHF.
  • Enagas : Berenberg passe de vendre à conserver en visant 22 EUR.
  • Gecina : Deutsche Bank réduit son objectif de cours de 137 à 115 EUR.
  • Givaudan : Bernstein passe de performance de marché à la sousperformance en visant 3100 CHF.
  • Hannover Rück : HSBC passe de conserver à acheter en visant 173 EUR.
  • Hermès : Goldman Sachs reste à la vente avec un objectif réduit de 1245 à 980 EUR.
  • Icade : Deutsche Bank réduit son objectif de cours de 74 à 50 EUR.
  • JCDecaux : Citigroup réduit son objectif de cours de 25 à 17,50 EUR.
  • Kering : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif réduit de 795 à 640 EUR.
  • LVMH : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif réduit de 765 à 675 EUR.
  • Michelin : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 110 EUR.
  • Nokia : Citigroup passe de neutre à achat en visant 6,50 EUR.
  • Nordnet : Barclays démarre le suivi à surpondérer en visant 180 SEK.
  • Raiffeisen Bank : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 12,80 EUR.
  • ReNeuron : Liberum démarre le suivi à l'achat en visant 80 GBp.
  • RWE : AlphaValue passe d'alléger à accumuler en visant 47,70 EUR.
  • Scor : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 27 EUR.
  • Swiss Re : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 90 CHF.
  • The Swatch Group : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 350 à 300 CHF.
  • Verbund : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 107,30 EUR.
  • YouGov : Liberum démarre le suivi à l'achat en visant 1500 GBp.
  • Wizz Air : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 2200 GBp. Berenberg passe de conserver à acheter en visant 3300 GBp.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • TotalEnergies s'associe avec l'indien Adani dans l'hydrogène vert.
  • Le nouveau directeur général d'Atos, Rodolphe Belmer, quitte le navire. Le groupe va céder le solde de ses titres Worldline et se scinder en deux entités cotées, avec une division qualitative et une autre
  • Valeo va fournir à Stellantis son radar pour voiture autonome LiDAR.
  • Le Trésor fait passer la TVA de certaines offres de Canal+ (Vivendi) de 10 à 20%. Le groupe étudie les recours et la façon de répercuter aux abonnés.
  • Air France-KLM a bouclé sa levée de fonds de 2,256 Mds€ à 1,17 EUR l'action. CMA CGM détient 9% du capital.
  • Ipsos dévoile son plan stratégique de moyen terme.
  • Technicolor deviendra Vantiva au troisième trimestre de 2022.
  • Euronext annonce l'acquisition des activités technologiques des activités de marchés de capitaux de Nexi pour 57 M€.
  • Rubis et NRJ Group détachent leurs dividendes.
  • Atos, Ipsos et Technicolor tiennent des journées investisseurs.
  • Valbiotis obtient des résultats positifs en phase II avec TOTUM-070 dans la lutte contre le cholestérol.
  • Eurobio acquiert BMD.
  • Amoéba émet de nouvelles OCA.

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Oracle bondit de 15% hors séance après ses résultats trimestriels.
  • MicroStrategy s'effondre de 25%, sa perte latente sur le Bitcoin avoisinerait 1 Md$.
  • The Go-Ahead va être rachetée pour 648 M£, soit 1500 GBp par action, dividende inclus.
  • Elon Musk assistera à une réunion de questions-réponses du personnel de Twitter pour la première fois depuis le lancement de l'offre.
  • Telecom Italia remporte un appel d'offres gouvernemental de 725 M€ pour le déploiement de la 5G.
  • Google, Microsoft et d'autres géants de la technologie vont adhérer au nouveau code anti-désinformation de l'UE.
  • Coty réaffirme ses prévisions de BPA ajusté pour 2022.
  • Zalando prend une le contrôle d'Highsnobiety.
  • Entain rachète BetCity pour 850 M€.
  • La chaîne britannique ITV achète le producteur d'histoire naturelle Plimsoll.
  • Hochdorf reporte le paiement optionnel des intérêts de son hybride perpétuel.
  • Pfizer, MorphoSys, Incyte s'associent pour étudier une combinaison de médicaments pour traiter le lymphome.
  • Google pourrait autoriser des publicités tierces sur YouTube pour apaiser l'UE.
  • Amazon prévoit de tester la livraison par drones en Californie cette année.
  • Ferrari nomme Carla Liuni au poste de chef de la marque.
  • GSW détache son dividende.
  • Principales publications du jour : Ferguson, Ashtead, Fraport, ColruytTout l'agenda ici.

Lectures

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09:01
12/08
11/08
10/08
09/08