Londres pénalisée par la hausse de la livre

16/09/2020 | 17:52

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,44% mercredi, pénalisée par la fermeté de la livre et dans l'attente des conclusions d'une réunion de la banque centrale américaine.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 27,06 points à 6.078,48 points.

"Le FTSE recule alors que la livre se dirige à nouveau vers les 1,30 dollar", signale Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Selon lui, la devise est portée par "des informations sur un compromis du gouvernement britannique" sur la loi qui revient sur l'accord de Brexit et a tendu un peu plus les discussions avec l'UE sur la relation post-Brexit, complète-t-il.

Le Premier ministre Boris Johnson a même déclaré avoir "bon espoir" de parvenir à un accord avec Bruxelles.

La livre grimpait malgré un fort ralentissement de l'inflation à 0,2% en août sur un an, en raison d'un programme gouvernemental de subventions des repas pris dans les restaurants pour dynamiser le secteur.

Cette fermeté de la devise pèse sur les nombreuses multinationales cotées à Londres et qui font commerce dans d'autres monnaies.

Les investisseurs attendaient par ailleurs le communiqué de la Réserve fédérale américaine (Fed) et la conférence de presse de son président Jerome Powell à l'issue de sa réunion après la clôture européenne.

LES MULTINATIONALES EN NETTE BAISSE. Ces titres ont été plombés par la hausse de la livre qui amenuise mécaniquement la valeur des résultats réalisés dans d'autres devises une fois convertis en monnaie britannique. Le fabricant de spiritueux Diageo a perdu 1,03% à 2.630,50 pence et le groupe de produits d'hygiène et de santé Reckitt Benckiser 1,11% à 7.510,00 pence.

LE SECTEUR AÉRONAUTIQUE SOUFFRE. Ces valeurs ont été pénalisées par les perspectives toujours sombres pour le trafic aérien. Le motoriste Rolls-Royce a lâché 5,39% à 192,35 pence et le groupe aérien IAG, maison mère de British Airways, 0,90% à 132,20 pence.

ROYAL MAIL GRIMPE (+5,35% à 242,30 pence). Le groupe postal britannique a profité des bonnes performances cet été de son concurrent américain Fedex.

TUI CHUTE (-5,96% à 317,40 pence): Le numéro 1 mondial du tourisme, en crise, prévoit, "dans les prochaines semaines", une augmentation de son capital "entre 0,7 et 1 milliard d'euros", affirme mercredi le quotidien économique allemand Handelsblatt, qui cite des sources internes à l'entreprise. Le groupe a déjà reçu près de 3 milliards d'euros de prêts garantis par le gouvernement allemand, pour faire face aux effets de la pandémie de coronavirus, qui a plombé ses finances.

THE HUT GROUP S'ENVOLE (+25% à 625,00 pence): La société, spécialisés dans les ventes en ligne de cosmétiques et produits nutritifs, a levé près de 2 milliards de livres mercredi lors de son introduction en Bourse à Londres, un record en Europe dans le secteur florissant du e-commerce.

jbo-fcz/etr

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
23/10
23/10
23/10
23/10
23/10