Londres rebondit grâce à Wall Street

Envoyer par e-mail
12/02/2018 | 18:04

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en forte hausse de 1,19% lundi, profitant du rebond des marchés américains après une semaine de fortes turbulences.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 84,63 points, à 7.177,06 points.

"L'optimisme est revenu sur les marchés boursiers", relève David Madden, analyste chez CMC Markets.

"Un début de séance impressionnant à Wall Street est une bonne nouvelle pour les marché européens", dont "la hausse se maintient alors que certains investisseurs se sont inquiétés d'un faux départ", explique-t-il.

Le marché britannique retrouvait des forces après les soubresauts ayant affecté les places financières la semaine dernière, notamment à Wall Street, sur fond de craintes quant à une remontée des taux d'intérêt américains.

La reprise de l'indice vedette a été nourrie par le secteur minier, qui s'est appuyé sur une hausse des cours des métaux. BHP Billiton a pris 2,01% à 1.505,00 pence, Anglo American 2,37% à 1.642,40 pence et Rio Tinto 2,82% à 3.895,50 pence.

Les gérants d'actifs, particulièrement malmenés la semaine dernière, ont été recherchés à l'image de Standard Life Aberdeen (+3,21% à 424,00 pence) et Old Mutual (+2,52% à 232,30 pence).

Le géant des hydrocarbures BP a pris 1,86% à 478,80 pence après avoir annoncé le début de la production dans un gisement gazier offshore en Egypte avec sept mois d'avance.

La banque Barclays a avançait nettement moins vite que le marché (+0,22% à 193,32 pence) alors que le gendarme britannique contre la délinquance financière a étendu les poursuites à une de ses filiales dans une affaire de fraude lors de levées de fonds à Qatar en 2008.

Le groupe de télévision Sky a gagné 0,81% à 1.055,50 pence. L'américain Fox a proposé de garantir l'indépendance de Sky News afin d'obtenir le feu vert du gendarme britannique de la concurrence pour son rachat sur l'ensemble du groupe.

Enfin, le géant des supermarchés Tesco a pris 1,15% à 201,60 pence, après des informations du Sunday Times selon lesquelles le groupe envisage de lancer des magasins à très petits prix pour concurrencer Aldi et Lidl, dont les parts de marché s'envolent au Royaume-Uni.

jbo/cj

© AWP 2018
Envoyer par e-mail