Nouvel accord de cessez-le-feu entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan au Haut-Karabakh

17/10/2020 | 21:54

(Actualisé avec déclarations de l'Elysée et du ministère des Affaires étrangères du Haut-Karabakh, précisions, contexte)

EREVAN/BAKOU, 17 octobre (Reuters) - L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont annoncé conjointement samedi avoir trouvé un accord sur un cessez-le-feu humanitaire qui débutera à partir de minuit (20h00 GMT) après des semaines d'affrontements dans la région du Haut-Karabakh, région séparatiste azerbaïdjanaise peuplée majoritairement d'Arméniens.

Les deux pays s'étaient auparavant mutuellement accusés samedi de nouvelles attaques dans le Haut-Karabakh en dépit d'une trêve négociée il y a semaine avec la Russie, sans effet sur le terrain.

Les combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, qui ont débuté le 27 septembre, sont les plus violents depuis l'accord de cessez-le-feu conclu en 1994, qui a mis fin à une guerre ayant fait au moins 30.000 morts.

Dans un communiqué, le président français Emmanuel Macron a salué la nouvelle trêve humanitaire et demandé à ce que le cessez-le-feu soit "inconditionnel et strictement respecté par les deux parties".

"La France (...) restera engagée pour que les hostilités cessent durablement et que des discussions crédibles puissent rapidement s'engager", a ajouté l'Elysée.

Ce cessez-le-feu intervient à l'issue d'une médiation française conduite au cours des derniers jours et des dernières heures, en coordination avec les co-présidents du groupe de Minsk, a précisé la présidence française.

Le "Groupe de Minsk", mis en place par l'OSCE en 1992 pour aider à la médiation dans le Haut-Karabak, est présidé par la France, la Russie et les Etats-Unis.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov, qui avait négocié la précédente trêve il y a une semaine, a discuté avec ses homologues arméniens et azerbaïdjanais par téléphone samedi et les a pressés de respecter cet accord de cessez-le-feu, a indiqué pour sa part Moscou.

"Nous saluons les efforts des co-présidents du Groupe de Minsk de l'OSCE ainsi que de l'Arménie pour obtenir un cessez-le-feu dans la zone de conflit Azerbaïdjan-Karabakh ainsi que pour réduire les tensions", a déclaré dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères du Haut-Karabakh après l'annonce du nouveau cessez-le-feu.

"Le Haut-Karabakh réaffirme sa volonté de maintenir les termes du cessez-le-feu humanitaire sur une base réciproque, conformément à la déclaration de Moscou du 10 octobre et aux accords du 17 octobre", a-t-il ajouté. (Umit Bektas et Bulent Usta à Ganja et Ali Kucukgocmen à Istanbul; Blandine Hénault pour la version française)

© Thomson Reuters 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
10:29
09:09
08:46
08:46
08:45