Où l'on parle de hausse des marchés, de blockchain et d'un crocodile

09/02/2022 | 09:04

La tension est manifestement redescendue d'un cran sur les marchés boursiers, qui tentent d'aligner deux séances de rebond après une période plutôt agitée. La solidité des résultats des entreprises et un creux dans l'actualité macroéconomique et monétaire favorisent les repositionnements des investisseurs sur des dossiers maltraités, à tort ou à raison, dernièrement. Au programme du jour, une embellie, un croco et une digression sur la blockchain.

En commençant à me demander de quoi je pourrais bien vous parler ce matin, je suis tombé sur une dépêche Reuters titrée "L'autoproclamé Crocodile de Wall Street victime d'une importante saisie de bitcoins". Cet intitulé mystérieux et vaguement destroy m'a poussé à aller lire le contenu, puis à me documenter sur cette affaire. Enfin documenter, n'exagérons pas trop parce qu'il était 5h58 et qu'à cette heure-là, tous mes neurones ne sont pas connectés. Mais avant de parler du croco, quelques mots des marchés financiers.

La baisse de volatilité s'est confirmée hier avec des gains signalés un peu partout en bourse, hormis peut-être du côté d'un SMI suisse un peu trop lesté par ses piliers défensifs. L'indice VIX est redescendu de son perchoir pour passer sous les 22 points, soit sous son niveau du 18 janvier dernier, après avoir signé un pic à 32 points. Le VIX mesure la volatilité et se retrouve souvent affublé du qualificatif plus vendeur d'indice de la peur : plus il monte, plus les marchés sont secoués. Les rachats à bon compte se sont multipliés sur la plupart des secteurs, à quelques exceptions près dont l'énergie, victime du reflux du pétrole et de ses gains de 15 à 20% depuis le début de l'année. Comme souvent, la baisse a pris l'ascenseur et la hausse l'escalier. Bilan à la cloche hier soir : le CAC40 a repassé les 7000 points et n'accuse plus qu'un passif de 1,7% en 2022, le Nasdaq réduit ses pertes annuelles à moins de 10%, les taux obligataires américains se sont (un peu) assagis et le pétrole a reflué après ses pics du weekend. Dans cet environnement qui semble apaisé par rapport à la dernière quinzaine, les publications de résultats d'entreprises continuent à haute intensité, même si pas mal des cadors de la cote internationale ont déjà passé l'épreuve. Les statistiques macroéconomiques sont relativement bénignes, en attendant jeudi les chiffres de l'inflation américaine en janvier.

Mais revenons à notre crocodile. Apparemment une influenceuse américaine, Heather Morgan, et son mari, ont cherché à blanchir 4,5 milliards de dollars de bitcoins et ont été pincés pour ça. J'ai dû lire plusieurs fois le montant mais il s'agit bien de 4,5 Mds$. Ces bitcoins, au nombre de 119 754, auraient été volés en 2016 lors du piratage de la plateforme Bitfinex. A l'époque, ils représentaient 71 millions de dollars, ce qui constitue déjà une belle somme. Et donc 4,5 Mds$ désormais. Apparemment, le FBI a déjà récupéré 3,6 Mds$. Morgan et son mari ne seraient pas les auteurs du piratage, juste les blanchisseurs, mais je n'ai pas vraiment compris, faute de temps, comment ils avaient mis la main sur le grisbi. L'influenceuse de 31 ans se présente à la fois comme une investisseuse et comme une artiste sous son nom de scène Razzlekhan (une obscure référence à Gengis Khan). Ses créations, ses raps ou ses conseils sur tout et n'importe quoi en ont fait un personnage public avec manifestement un sacré melon. Au fil du temps, elle s'est trouvée plusieurs sobriquets dont celui de "crocodile de Wall Street", que j'ai du mal à situer dans le bestiaire boursier. Peut-être entre le requin de la finance et le loup de Wall Street ? Je vous fais grâce des vidéos et des tweets du couple, d'ores et déjà qualifié de Bonnie & Clyde des cryptos. Ils ont comparu hier devant à un tribunal à New York mais ont été laissés libres contre 8 M$ de caution cumulée (soit environ 179 bitcoins, si la justice américaine les accepte).

Quand je lis de telles informations et que je les empile avec d'autres tout aussi ahurissantes, je ne peux pas m'empêcher de penser que tout cet écosystème blockchain (cryptomonnaies, métavers, NFT et tout ce qui va suivre) part sur de très mauvaises bases. Laurent Pignot, notre spécialiste blockchain / Web3 se moquera sûrement de moi et tentera de me convaincre du contraire. Question de génération peut-être. Dans un excellent article publié le weekend dernier, Charlie Warzel pose la question fondamentale qui est celle de savoir si la blockchain est la révolution promise ou un serpent de mer (ou encore pire, le truc qui va conduire à la financiarisation spéculative ultime de toute notre vie numérique). Il cite notamment cette vidéo assez connue de Bill Gates, interviewé sur l'intérêt d'internet en 1995 par un David Letterman goguenard et franchement pas convaincu pour montrer qu'on a toujours du mal à appréhender les phénomènes de cette envergure. Warzel n'apporte pas de réponse à la question - il n'a pas de boule de cristal – mais il confronte une somme d'arguments considérables que je vous recommande chaudement d'aller lire si vous vous interrogez sur le phénomène blockchain. Vous n'y trouverez rien sur le crocodile de Wall Street en revanche, qui risque plutôt d'occuper les pages people.

Sur les marchés, le moral est bon ce matin, avec des indicateurs avancés qui sont fermement ancrés dans le vert. Tokyo, Hong Kong, Séoul et Sydney affichent de belles dispositions en clôture ou en fin de parcours. Le CAC40 gagne 1,1% à 7106 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les stocks des grossistes américains de décembre (16h00) et les stocks pétroliers hebdomadaires du DoE (16h30) sont au programme du jour.

L'euro remonte légèrement à 1,1426 USD. L'once d'or est ferme à 1827 USD. Le pétrole recule de quelques cents à 91,08 USD le baril de Brent et 89,70 USD le baril WTI. Le rendement de la dette américaine perd 2 points à 1,95% sur 10 ans. Le bitcoin recule de 1,5% à 43 465 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Admiral : HSBC passe de conserver a acheté en visant 3300 GBp.
  • Ambu : SEB passe d'acheter à conserver en visant 130 DKK.
  • BHP : Exane BNP Paribas passe de neutre à sousperformance en visant 2185 GBp.
  • Boohoo : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer.
  • Brunello Cucinelli : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 55 à 60 EUR.
  • Burberry : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 2100 à 2200 GBp.
  • Chemring : Barclays passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 300 GBp.
  • Epiroc : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 215 SEK.
  • Fiskars : SEB passe de conserver à acheter en visant 27,10 EUR.
  • HelloFresh : Davy démarre le suivi à surperformance en visant 70 EUR.
  • Hexaom : Société Générale passe de conserver à acheter en visant 46,50 EUR.
  • Idorsia : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 30 à 29 CHF.
  • Infotel : Oddo BHF démarre le suivi à surperformance en visant 72 EUR.
  • JCDecaux : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 27,50 EUR.
  • Kahoot : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 40 NOK.
  • Melexis : Berenberg reste à conserver avec un objectif réduit de 101 à 100 EUR.
  • Mithra : Berenberg reste à l'achat avec un objectif relevé de 37 à 41 EUR.
  • Nokian Renkaat : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 37,50 à 35 EUR.
  • Novartis : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 82 à 84 CHF.
  • Outokumpu : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 6,50 à 6,25 EUR.
  • Rightmove : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 565 GBp.
  • Saipem : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours réduit de 1 à 0,80 EUR.
  • The Weir Group : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 2030 GBp.
  • Volkswagen : Exane BNP Paribas passe de sousperformance à neutre en visant 210 EUR.

En France

Résultats des sociétés

  • Amundi a publié des résultats 2021 supérieurs aux attentes. Les cap des 2 000 Mds€ d'euros a été dépassé avec l'intégration de Lyxor.
  • Orpea a publié ses revenus annuels et un commentaire de son PDG, Philippe Charrier sur l'actualité. Le groupe glisse que ses EHPAD français représentent moins de 25% de ses revenus.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • TotalEnergies prévoit des mesures d'aide aux consommateurs.
  • Euronext lance Tech Leaders, un segment dédié aux entreprises technologiques avec des services de pre et de post-IPO.
  • Eurasia émet 15 M€ d'obligations pour un projet parisien.
  • R3, filiale operateur de DBT va déployer 43 stations de recharge ultra-rapide avec Norauto dans les Hauts-de-France et le Grand Est.
  • Ekinops présente une nouvelle solution OTN compacte.
  • Alpha MOS coopère avec l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens dans le but de participer à l’établissement de normes internationales pour les appareils de détection des odeurs.
  • Osmozis signe un partenariat de distribution des serrures OsmoKey avec Bio Habitat (Bénéteau).
  • Archos fait entrer en bourse Medical Devices Venture.
  • Neovacs investit dans Medical Devices Venture à l’occasion de son admission sur Euronext Access+.
  • Erytech élargit son portefeuille de brevets dans le traitement de maladies métaboliques rares.
  • Streamwide muscle sa direction.
  • SEngine Precision Medicine et Oncodesign scellent un partenariat pour la découverte d'un nouveau traitement personnalisé.
  • Altamir, Toosla, Vente-Unique, Kumulus Vape, Etablissements Fauvet-Girel, Artmarket, Herige, Saint Jean, AST Groupe, ont publié leurs comptes et/ou des prévisions.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • ABN Amro va racheter 500 M€ d'actions après des résultats plus élevés que prévu.
  • Adyen dévoile des revenus semestriels un peu inférieurs aux attentes.
  • Akzo Nobel rate ses prévisions de bénéfice principal pour le quatrième trimestre en raison du coût des matières premières.
  • Les résultats de Chipotle permettent au titre de gagner plus de 6% hors séance.
  • Equinor, avec 4,4 Mds$ de bénéfices au T4, dépasse les attentes et annonce une hausse de dividende et 5 Mds$ de rachats d'actions.
  • GlaxoSmithKline dépasse les attentes de bénéfice par action au T4.
  • Honda enregistre une baisse de 17 % de son bénéfice d'exploitation au troisième trimestre fiscal, mais dépasse les attentes.
  • Lyft perd 5,5% post-séance après ses trimestriels.
  • Siemens Energy a publié une perte nette de 240 M€ pour le T1 du nouvel exercice décalé, principalement due aux difficultés de son unité d'éoliennes Siemens Gamesa.

Annonces importantes (et autres)

Lectures

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
29/06
28/06
27/06
24/06
23/06