Paris recule légèrement à l'approche du week-end

18/09/2020 | 13:30

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris reculait de 0,10% à la mi-séance vendredi, clôturant la semaine sur une touche négative alors que les incertitudes sont encore grandes sur l'état de l'économie mondiale.

Vers 13H00 (11H00 GMT), l'indice CAC 40 baissait de 4,90 points à 5.034,60 points.

A l'échelle européenne, les indices hésitaient: le Dax allemand prenait 0,38% et le FTSE 100 à Londres cédait 0,07%.

Comme la veille, les investisseurs étaient sur la réserve, entravés par les incertitudes économiques internationales en pleine pandémie de Covid-19.

"Les discussions autour de potentielles mesures de confinement ciblées, les couvre-feux et les mesures de quarantaine deviennent une nouvelle norme, rendant les investisseurs inquiets au sujet de la reprise économique en Europe", observe Michael Hewson, analyste marchés en chef pour CMC Markets UK.

De son côté, Waldemar Brun-Theremin, gérant pour Turgot Asset Management, observe que "la crise économique larvée qu'on traverse avec le Covid-19 va être avec nous pendant un certain temps".

"On l'a digéré, maintenant on attend de voir comment les Etats-Unis vont repartir", ajoute-t-il.

C'est l'un des grands points d'interrogation de la reprise mondiale, au moment où le pays dirigé par Donald Trump alterne entre bons indicateurs et statistiques alarmantes.

L'un des rendez-vous majeurs du jour vendredi sera la publication en cours de séance de l'indice de confiance des consommateurs par l'Université du Michigan, selon les analystes de Saxo Banque.

"Nous craignons que la crise dans les mois à venir ne s'accentue via le facteur des faillites d'entreprises et ne conduise à une dégradation de la consommation qui pourrait conduire à un niveau d'épargne élevé", affirment-ils.

Tout ce contexte tendu a fait reculer les indices américains jeudi et faisait évoluer les contrats à terme en ordre dispersé vendredi sur les trois principaux indices de Wall Street.

LES BOURSES S'AGITENT

L'actualité brûlante des marchés financiers était davantage tournée vendredi du côté des opérateurs boursiers.

Le London Stock Exchange (LSE, +1,40% à 8.966 pence) a annoncé vendredi être entré en "discussions exclusives" avec Euronext (+5,81% à 103,80 euros) pour lui vendre la Bourse de Milan, ce qui constituerait l'une des plus belles prises pour l'opérateur boursier européen. Concurrent, Deutsche Börse prenait malgré tout 1,29% à 149,55 euros.

DE L'EAU DANS LE GAZ

Veolia perdait 0,34% à 18,83 euros, Suez 0,30% à 14,99 euros et Engie 0,17% à 11,80 euros. Engie a décliné jeudi en l'état l'offre faite par Veolia de lui racheter sa participation dans Suez, tandis que le gouvernement temporise, soucieux d'éviter d'éventuelles conséquences sociales.

LE TOURISME S'AFFOLE

Alors que les mesures de restrictions se multiplient dans le monde pour faire face au Covid, le groupe aérien britannique IAG chutait de 11,89% à 114,06 pence et le croisiériste Carnival de 6,26% à 964,60 pence.

En France, Airbus lâchait 1,90% à 69,77 euros.

alb/cd/spi

© AWP 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
00:07
19/10
19/10
19/10
19/10