Point marchés-L'Europe boucle dans le vert un trimestre difficile pour les actions

30/09/2022 | 18:11



*

Le CAC 40 a gagné 1,51% et le Stoxx 600 1,31%



*

Sur le T3, les deux indices finissent en baisse



*

Wall Street dans le désordre à mi-séance



*

Les pressions inflationnistes perdurent en Europe et aux USA



par Laetitia Volga

PARIS, 30 septembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi la dernière séance d'un trimestre marqué par le recul des actions mondiales avec les préoccupations liées à la politique monétaire, à l'inflation et au ralentissement économique.

À Paris, le CAC 40 a pris 1,51% à 5.762,34 points. Le Footsie britannique a gagné 0,27% et le Dax allemand a avancé de 1,16%.

L'indice EuroStoxx 50 a fini en hausse de 1,19%, le FTSEurofirst 300 de 1,24% et le Stoxx 600 de 1,31%.

Le trimestre juillet-septembre s'achève sur un recul de 4,73% pour ce dernier et de 2,71% pour le CAC 40.

A Wall Street, après un début de séance hésitant, le Dow Jones était en légère baisse, plombée par Nike, tandis que le Standard & Poor's 500 gagnait 0,21% et le Nasdaq Composite 0,62%.

Les indices américains ont momentanément été pénalisés par l'annonce d'une accélération de l'indice des prix "core PCE", le plus surveillé par la Réserve fédérale, ce qui entretient les craintes de nette remontée de taux aux Etats-Unis.

"Les données sur l'inflation ont surpris à la hausse une fois de plus. Cela maintiendra une pression à la hausse sur les taux d'intérêt et le dollar", a déclaré Adam Button, analyste chez Forexlive.

Mais pour le dernier jour du trimestre, l'analyste souligne que "les considérations fondamentales passent souvent au second plan", les investisseurs s'attachant à équilibrer leurs positions ou à prendre des bénéfices.

VALEURS

Tous les secteurs européens ont bouclé la journée en territoire positif.

Contre la tendance, les équipementiers sportifs Puma (-5,72%) et Adidas (-4,14%) ont fini dans le rouge après l'avertissement de Nike

(-11,5% à Wall Street) sur ses marges brutes, en raison des rabais nécessaires à l'écoulement des stocks et de l'augmentation du dollar.



A Milan, Banca Generali et la banque d'investissement Mediobanca

ont gagné 19,91% et 5,52% après des informations de l'agence Bloomberg selon lesquelles l'assureur Generali (+1,77%) étudie la possibilité d'un accord avec Guggenheim Partners qui pourrait inclure la vente de sa filiale de gestion d'actifs à Mediobanca.

CHANGES

Le billet vert est quasiment inchangé face à un panier de devises internationales , en raison des ajustements de positions de fin de trimestre.

La livre sterling gagne 0,25% face au dollar et s'achemine vers sa meilleure performance hebdomadaire en deux ans et demi à la suite de l'intervention d'urgence de la Banque d'Angleterre sur le marché obligataire.

Quant à l'euro, il recule de 0,23% à 0,9791 dollar suite au record atteint par l'indice des prix à la consommation de la zone euro en septembre.



TAUX

Les rendements en zone euro ont cédé du terrain après une forte augmentation en début de semaine, mais l'inquiétude persiste quant à la trajectoire des taux des banques centrales et aux possibles mouvements erratiques des emprunts d'Etat britanniques.

Le rendement du Bund allemand à dix ans perdait près de dix points de base en fin de séance à 2,11%. Son équivalent américain recule à 3,7361%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est en passe de réaliser son premier gain hebdomadaire en cinq semaines, de l'ordre de 2,5%, soutenus par des spéculations sur une éventuelle baisse de la production de l'Opep+. .

A SUIVRE : (Rédigé par Laetitia Volga, édité par)



© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09/12
09/12
09/12
09/12
09/12