Point marchés-L'Europe finit en hausse malgré une certaine prudence avant la Fed

02/11/2021 | 18:37

* Le CAC termine en hausse de 0,49%, le Stoxx 600 gagne 0,14%
* Wall Street en hausse à mi-séance mais Tesla plie
* La santé en soutien, le compartiment minier recule
* Première journée de la réunion de deux jours de la Fed

par Claude Chendjou
PARIS, 2 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception de
Londres, ont terminé mardi en hausse, tandis que Wall Street évoluait également
dans le vert à mi-séance dans un contexte d'optimisme lié aux résultats et
prévisions d'entreprises même si une certaine prudence demeure à l'entame d'une
réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine.
À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,49% à 6.927,03 points.
Le Footsie britannique a en revanche reflué de 0,19%, plombé par les
groupes miniers. Le Dax allemand a pris 0,94%.
L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,37%, le FTSEurofirst 300
de 0,14%. Le Stoxx 600 s'est adjugé pour sa part 0,14%,
confortant son pic historique touché lundi à 479,62 points.
Selon les dernières données de Refinitiv, le bénéfice des sociétés du Stoxx
600 devrait augmenter de 52% au troisième trimestre par rapport à la même
période il y a un an.
Aux Etats-Unis, parmi les entreprises du S&P-500 ayant déjà publié leurs
comptes trimestriels, 82,1% ont dépassé les attentes des analystes.
En Europe comme aux Etats-Unis, les investisseurs font cependant preuve
d'une certaine prudence à la veille des conclusions de deux jours de débats du
comité de politique monétaire de la Fed, qui devrait déboucher selon les
analystes sur le début d'un resserrement monétaire.
La banque centrale d'Australie (RBA), qui se réunissait également dans la
journée, a maintenu son taux directeur à 0,1% mais a supprimé, dans son
communiqué, la référence au fait que les taux ne seront pas relevés avant 2024,
ce qui suggère une hausse de taux plus tôt que prévu.
Jeudi, la Banque d'Angleterre publiera à son tour un communiqué de politique
monétaire à l'issue de sa réunion.

VALEURS EN EUROPE
Aux valeurs en Europe, la tendance a été soutenue par le secteur de la santé
qui a gagné 1,27%. Le groupe danois Demant a notamment pris
3,4% à la faveur d'un relèvement de sa prévision de bénéfice annuel.
A l'inverse, le compartiment des ressources de base , en repli de
2,88%, a pesé sur les indices, dans le sillage de la baisse des cours du minerai
de fer en Chine, qui ont touché un creux de près d'un an sur fond de repli des
prévisions de la demande et de contraction de la production.
ArcelorMittal , lanterne rouge du CAC 40, a fini sur un repli de
3,76%. A Londres, Glencore , BHP et Anglo American ont
reflué respectivement de 3,31%, 2,95% et 3,28%.
Côté résultats d'entreprises, Standard Chartered a chuté de 7,8%,
la banque britannique prévoyant une stagnation de ses revenus annuels. BP
a pour sa part abandonné 3,4% après une perte de 2,54 milliards de dollars.
A Zurich, AMS et Adecco ont affiché respectivement des
pertes de 8,44% et 4,01% après des prévisions trimestrielles jugées décevantes.

La plus forte progression du jour sur le Stoxx 600 est revenue à HelloFresh
(+17,2%) à la faveur d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux
attentes.
Sodexo a gagné 0,75% et Elior a perdu 5,5% après une
note sectorielle de Goldman Sachs prenant compte de l'impact de l'inflation sur
les groupes de restauration collective.

A WALL STREET
Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones gagnait 0,47%, le
Standard & Poor's 500 0,41% et le Nasdaq 0,22%, les marchés
d'actions étant essentiellement animés pour l'heure par les résultats et
prévisions de sociétés dans l'attente de la Fed.
Pfizer avance de 4,85% après avoir relevé de 7,5%, à 36 milliards de
dollars (31 milliards d'euros), sa prévision de ventes de son vaccin contre le
COVID-19 pour l'ensemble de l'année.
Under Armour Inc bondit de plus de 15% grâce à ses prévisions.
Côté baisse, Tesla abandonne 3,84%, après les déclarations de son
directeur général, Elon Musk, selon lesquelles le constructeur automobile n'a
pas signé d'accord avec Hertz, plus d'une semaine après l'annonce d'une commande
de 100.000 voitures par le géant de la location, ce qui avait alors déclenché un
rally boursier sur l'action Tesla.

LES INDICATEURS DU JOUR
Au chapitre macroéconomique, la croissance de l'activité manufacturière en
zone euro a souffert en octobre des goulets d'étranglement dans les chaînes
d'approvisionnement et des problèmes logistiques, qui ont fait grimper le coût
des intrants. L'indice d'activité PMI définitif mesuré par IHS Markit a reculé à
58,3 contre 58,6 le mois précédent.

CHANGES
Sur le marché des changes, l'indice dollar , qui mesure l'évolution de
la devise américaine face à un panier de devises de référence, gagne 0,24%.
L'euro est lui stable autour de 1,1580 dollar.

TAUX
Le rendement des Treasuries à dix ans cède trois points de base
à 1,5435%.
Son équivalent allemand de même échéance , référence pour la zone
euro, s'est contracté de 5,7 points de base à -0,159%.

PÉTROLE
Le pétrole, lui, est en légère baisse à deux jours de la réunion de l'Opep+,
avec un baril de Brent à 84,61 dollars et celui du brut léger américain
à 83,73 dollars.

A SUIVRE MERCREDI:
Fin de la réunion du FOMC de la Réserve fédérale, communiqué de politique
monétaire à 18h00 GMT, conférence de presse à 18h30 GMT

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)



© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
18/08
18/08
18/08
18/08
18/08