Point marchés-L'Europe finit en nette baisse, la perspective d'une récession se renforce

05/07/2022 | 18:02

* En Europe, le CAC 40 a perdu 2,68% et le Stoxx 600 2,14%
* Wall Street dans le rouge à mi-séance, le secteur du pétrole plonge
* La croissance du secteur privé en zone euro a ralenti en juin
* Les perspectives mondiales se détériorent, avertit la Banque d'Angleterre

par Claude Chendjou
PARIS, 5 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette
baisse mardi et Wall Street évoluait également dans le rouge à mi-séance,
l'envolée du prix du gaz naturel et des indicateurs économiques mitigés ayant
ravivé les craintes sur l'inflation et la perspective d'une récession imminente.
À Paris, le CAC 40 a perdu 2,68% à 5.794,96 points. Le Footsie
britannique a reflué de 2,95% et le Dax allemand de 2,91%.
L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 2,76%, le FTSEurofirst 300
2,14% et le Stoxx 600 2,14%.
Les places boursières en Europe, qui avaient ouvert en hausse à la faveur
d'un rebond de l'activité des services en Chine et d'un réchauffement des
relations entre Washington et Pékin, laissant augurer une levée des surtaxes
douanières sur certains produits chinois, ont été rattrapées en clôture par les
tensions sur l'énergie.
Une partie des salariés du secteur norvégien du pétrole et du gaz se sont
mis en grève mardi, un mouvement qui risque de faire chuter les exportations
gazières du pays de près de 60% dans les prochains jours et d'exacerber la
hausse des prix. Sur les marchés, le prix du gaz livrable à 24 heures
a bondi de plus de 17% mardi.
Aux inquiétudes sur le gaz se sont ajoutés des indicateurs économiques en
Europe jugés décevants: la croissance dans le secteur privé de la zone euro a de
nouveau ralenti en juin avec un indice d'activité PMI composite en baisse à
52,0, au plus bas depuis 16 mois, montrent les résultats définitifs de l'enquête
de S&P Global qui suggèrent que la région pourrait entrer en récession ce
trimestre.
En Grande-Bretagne, la croissance des entreprises s'est avérée un peu plus
forte que prévu en juin, mais la flambée des prix a affecté les nouvelles
commandes, tandis que la Banque d'Angleterre (BoE) a estimé que les perspectives
économiques mondiales s'étaient dégradées depuis le début de l'année.



VALEURS EN EUROPE
Sur le Stoxx 600 paneuropéen, le compartiment de l'énergie (-6,38%)
a essuyé sa plus forte baisse en une séance depuis juin 2020. Ce secteur et
celui des ressources de base (-5,28%) ont souffert des craintes d'une
dégradation de la conjoncture qui pourrait peser sur la demande à moyen terme.

Le compartiment défensif de l'immobilier (+0,7%) a en revanche
résisté à la tendance baissière.
Dans l'actualité des entreprises, Rémy Cointreau a bondi de 4,61%,
soutenu par la recommandation de Jefferies à "acheter", l'intermédiaire estimant
que le groupe de vins et spiritueux est bien positionné face aux pressions
inflationnistes.
Côté baisse, le groupe français de musique en ligne Deezer a
chuté de 29,41% pour sa première séance de cotation après son rachat par le
véhicule d'investissement I2PO, les analystes soulignant la redoutable
concurrence des géants comme Amazon Prime ou Apple Music dans
le secteur.
Ailleurs en Europe, la compagnie aérienne en difficulté SAS a
plongé de 10,21% après avoir engagé une procédure de sauvegarde aux Etats-Unis
pour tenter d'accélérer sa restructuration, tandis qu'Uniper, premier
acheteur de gaz en Allemagne, a reculé de 9,45%, le quotidien économique
Handelsblatt évoquant une possible nationalisation partielle du groupe.



A WALL STREET
Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 1,89%, le
Standard & Poor's 500 de 1,63% et le Nasdaq de 0,55% à la veille
de la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire
de la Réserve fédérale américaine.
La banque centrale américaine, qui a relevé depuis le début de l'année ses
taux d'intérêt de 150 points de base au total, doit procéder à une nouvelle
hausse du coût du crédit de 75 points ce mois-ci, selon le baromètre FedWatch,
ce qui pourrait provoquer un coup d'arrêt de l'économie et affecter la demande
dans les matières premières.
Exxon Mobil et Chevron cèdent respectivement 4,46% et 4,50%
avec le repli de 5,4% du compartiment de l'énergie, tandis que dans les
métaux, le cuivre se traite à un creux de 17 mois à 7.888 dollars la
tonne. L'aluminium, le zinc et le nickel perdent de 1% à
3%.
Tesla fléchit de 1,91% après une baisse de 17,9% de ses livraisons
de véhicules au deuxième trimestre liée aux restrictions sanitaires en Chine.

CHANGES
Aux changes, l'euro, tombé à son plus bas niveau depuis près de 20
ans, se négocie à 1,0252 dollar, la nouvelle envolée des prix du gaz naturel en
Europe attisant les craintes d'une récession.
Le dollar, protégé par son statut d'actif refuge, affiche une hausse
de 1,49% par rapport à un panier de devises de référence.
Le dollar australien cède 1,35% après l'annonce sans surprise du
relèvement de 50 points de base du taux directeur de la banque centrale du pays.



TAUX
Les rendements obligataires en Europe ont fini en baisse après la
publication des indices PMI qui pointent vers une récession: celui du Bund
allemand à dix ans a cédé près de 16 points à 1,184% et son
équivalent français de même échéance a abandonné plus de 13 points à
1,797%.
Aux Etats-Unis, la portion deux ans-dix ans de la courbe des rendements
s'est brièvement inversée, signe que les marchés
anticipent à la fois une nette remontée des taux directeurs et une augmentation
du risque de récession à moyen terme. A la clôture des Bourses en Europe, le
taux des Treasuries à dix ans reculait de 10,9 points de base à
2,7945% et celui à deux ans de 6,1 points à 2,7858%.

PÉTROLE
Les cours pétroliers sont fortement affectés par les craintes d'une
dégradation des perspectives économiques, qui prennent le pas sur les
perturbations de la production en Norvège.
Le Brent perd 9,58% à 102,63 dollars le baril et le brut léger américain
(West Texas Intermediate, WTI) 8,53% à 99,18 dollars le baril.

A SUIVRE MERCREDI:
Compte rendu à 18h00 GMT de la réunion de politique monétaire de juin de la
Réserve fédérale américaine


LA SITUATION SUR LES MARCHÉS


LA CLÔTURE EN
EUROPE
Indices Dernier Var. Var. % YTD
Points
Eurofirst 300 1579,46 -33,96 -2,10% -16,44%

Eurostoxx 50 3357,22 -95,20 -2,76% -21,90%

CAC 40 5794,96 -159,69 -2,68% -18,99%
Dax 30 12401,20 -372,18 -2,91% -21,93%
FTSE 7020,15 -212,50 -2,94% -4,93%
SMI 10724,54 -157,43 -1,45% -16,71%

Les valeurs à suivre à Paris
et en Europe :

LA TENDANCE A
WALL STREET
Indices Dernier Var. Var. % YTD
Points
Dow Jones 30444,98 -652,28 -2,10% -16,22%
S&P-500 3751,85 -73,48 -1,92% -21,28%
Nasdaq 11024,09 -103,75 -0,93% -29,54%
Nasdaq 100 11476,48 -109,20 -0,94% -29,68%

Compte rendu de la séance à
Wall Street :
"The Day Ahead" - Le point sur la
prochaine séance à Wall Street

CHANGES
Cours Veille Var.% YTD
Euro/Dlr 1,0248 1,0421 -1,66% -9,85%
Dlr/Yen 135,64 135,69 -0,04% +17,89%
Euro/Yen 139,03 141,39 -1,67% +6,68%
Dlr/CHF 0,9682 0,9611 +0,74% +6,14%
Euro/CHF 0,9926 1,0016 -0,90% -4,27%
Stg/Dlr 1,1924 1,2105 -1,50% -11,86%
Indice $ 106,7300 105,1380 +1,51% +10,98%

OR
Cours Veille Var. % YTD
Or Spot 1765,29 1809,12 -2,42% +16,37%

TAUX
Dernier Var. Spread/Bund
(pts)

Future Bund 151,45 +2,34

Bund 10 ans 1,18 -0,01

Bund 2 ans 0,42 -0,20

OAT 10 ans 1,79 -0,01 +61,20

Treasury 10 ans 2,79 -0,11

Treasury 2 ans 2,78 -0,06


PETROLE
Cours Précédent Var Var.% YTD
Brut léger US 99,42 108,43 -9,01 -8,31% +62,42%

Brent 102,94 113,50 -10,56 -9,30% +55,90%



(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)



© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
18:19
18:16
18:12
18:09
17:48