Point marchés-L'aversion au risque domine, les craintes liées au gaz s'amplifient

26/07/2022 | 13:55

* Wall Street devrait reculer, Walmart avertit sur ses bénéfices
* Le CAC 40 perd 0,3% à la mi-séance
* Les craintes sur le gaz russe pénalisent les actions et font monter le
pétrole
* Les résultats des grands groupes technologiques US en ligne de mire

par Laetitia Volga
PARIS, 26 juillet (Reuters) - Wall Street devrait ouvrir en baisse mardi
tandis que les Bourses européennes, Londres exceptée, sont dans le rouge à
mi-séance en raison des craintes concernant le gaz russe et d'un accueil mitigé
réservé à plusieurs résultats d'entreprises à la veille d'un nouveau tour de vis
monétaire de la Réserve fédérale.
Les contrats à terme signalent un repli de -0,38% pour le Dow Jones,
de -0,36% pour le Standard & Poor's-500 et de-0,45% pour le Nasdaq.
À Paris, le CAC 40 cède -0,27% à 6 220,84 vers 11h50 GMT. À
Francfort, le Dax perd -0,66% et à Londres, le FTSE gagne
0,53%.
L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 0,23%, l'EuroStoxx 50
de la zone euro recule de -0,41% et le Stoxx 600 monte de
0,12%.
La prudence domine sur les marchés depuis le début de la semaine, dans
l'attente des décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui
devrait à nouveau mercredi relever ses taux face à l'inflation.
Les incertitudes renouvelées concernant les flux de gaz russe vers l'Europe,
qui amènent les Vingt-Sept à se mettre d'accord pour réduire leur consommation
l'hiver prochain incitent également les investisseurs à délaisser
les actifs risqués.
"L'idée que le prix à payer pour soutenir l'Ukraine contre la Russie sera le
rationnement du gaz est de plus en plus répandue", a déclaré Lyn Graham-Taylor,
stratégiste senior chez Rabobank. "Tout cela alimente les préoccupations sur la
récession et l'inflation".
Les publications des résultats et prévisions des grandes sociétés cotées se
poursuivent en attendant. Ceux d'Alphabet et Microsoft vont
ouvrir la bal pour les géants du secteur technologique après la clôture de Wall
Street.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET
Dans les échanges en avant-Bourse, Walmart retient l'attention avec
une chute -9,8%, le numéro un de la grande distribution aux Etats-Unis ayant
abaissé ses prévisions de bénéfice annuel et trimestriel à cause de l'inflation
sur le comportement d'achat de ses clients.
Les investisseurs prennent également connaissance des résultats de General
Motors, McDonald's ou encore Coca-Cola.
3M a publié un bénéfice ajusté en baisse à cause de la stratégie
zéro COVID en Chine et annoncé la scission de son activité de soins de santé.

VALEURS EN EUROPE
L'indice Stoxx de la distribution (-2,57%) affiche le plus fort
recul sectoriel après la révision à la baisse des prévisions de profits de
l'américain Walmart.
H&M, Marks & Spencer et Zalando perdent entre
-3,26% et -5,69%.
Au CAC 40, Veolia cède -4,49% après un conseil de JPMorgan à
"sous-pondérer" tandis que Rémy Cointreau recule de-2,29% après ses
résultats.
Dassault Systèmes prend 0,75% après avoir relevé son objectif de
bénéfice net par action dilué pour 2022.
UBS chute de -7,15% après avoir dégagé un bénéfice net inférieur
aux attentes au deuxième trimestre, ses activités de banque d'investissement et
de gestion de fortune ayant souffert des conditions de marché difficiles.

La progression des compartiments des ressources de base (0,6%) et de
l'énergie (+1,36%) profitent au FTSE 100, de même que la hausse
d'Unilever (+2,41%) et de Compass (+2,1%).

TAUX
Le rendement du Bund et celui de l'OAT à dix ans évoluent au plus en deux
mois, l'annonce par Gazprom d'une baisse à venir de ses livraisons de gaz vers
l'Europe alimentant les craintes d'un fort ralentissement économique et d'une
crise de l'énergie.
Selon Deutsche Bank, l'Allemagne pourrait passer l'hiver si les capacités du
gazoduc Nord Stream 1 sont réduites à 40%, mais à seulement 20%, un rationnement
important sera probablement nécessaire.
Le taux du dix ans allemand perd plus de huit points de base à 0,923% et son
équivalent français cède plus de neuf points à 1,515.
Dans leur sillage, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans
s'affiche à 2,7485%, en baisse de plus de six points de base.

CHANGES
Les craintes autour du gaz russe pèsent également sur l'euro, en repli de
-0,86% à 1,0132 dollar.
Le dollar gagne 0,68% face à un panier de référence.

PÉTROLE
Les cours du pétrole sont en hausse pour la deuxième séance consécutive en
raison des inquiétudes sur l'offre en Europe.
Le Brent gagne 1,61% à 106,84 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,83% à 98,47 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 26 JUILLET :
PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT
USA 14h00 Ventes de logements neufs juin 660.000 696.000

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par)


© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
19:04
18:16
18:04
17:52
17:38