Point marchés-La hausse se poursuit en Europe avec les banques

12/09/2022 | 14:12

* Les valeurs bancaires encore en soutien des indices
* Les prix à la consommation aux USA attendus mardi
* Des données sur l'inflation en zone euro prévues cette semaine
* L'armée ukrainienne poursuit la "reconquête" dans le Nord-Est
* L'euro à un sommet de près d'un mois face au dollar

par Claude Chendjou
PARIS, 12 septembre (Reuters) - Wall Street est attendue de nouveau en
hausse lundi et les Bourses européennes progressent également à mi-séance, la
tendance positive sur les marchés d'actions étant toujours soutenue par des
achats à bon compte et la poursuite de la remontée des valeurs bancaires après
le relèvement des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) en
attendant celui de la Réserve fédérale américaine (Fed).
Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
en hausse de 0,28% pour le Dow Jones, de 0,56% pour le Standard & Poor's
500 et de 0,61% pour le Nasdaq
À Paris, le CAC 40 prend 1,34% à 6.295,44 vers 11h50 GMT. À
Francfort, le Dax avance de 1,65% et à Londres, le FTSE
s'octroie 1,29%.
L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 1,04%, l'EuroStoxx 50
de la zone euro 1,48% et le Stoxx 600 1,17%.
Ce dernier est en grande partie soutenu par le compartiment bancaire
, qui a gagné plus de 5% depuis le début du mois, la BCE ayant décidé la
semaine dernière de relever ses taux d'intérêt 75 points de base, une mesure
sans précédent, tout en laissant entendre que son resserrement monétaire allait
se poursuivre, donnant ainsi la priorité à la lutte contre l'inflation malgré le
risque d'une récession dans la zone euro cet hiver.
Aux Etats-Unis, où une hausse des taux de même ampleur est évaluée à 91% la
semaine prochaine, Jerome Powell, le président de la Fed, a également
réaffirmé la détermination de la banque centrale à lutter contre l'inflation.

A ce titre, la publication mardi des chiffres mensuels des prix à la
consommation (CPI) aux Etats-Unis, attendus en hausse de 8,1% sur un an en août
après +8,5% en juillet, sera particulièrement surveillée par les investisseurs.
En Europe, les chiffres définitifs mensuels de l'inflation allemande seront
également publiés mardi avant ceux de l'ensemble de la zone euro vendredi.
Dans l'agenda économique du jour, aucun indicateur majeur ne figure, hormis
les données sur la production industrielle britannique, ressortis inférieurs aux
attentes pour juillet (+1,1% contre +1,9% attendu).
Sur le plan géopolitique, les nouveaux gains territoriaux de l'Ukraine après
la reconquête d'Izioum et Koupiansk, deux centres logistiques de la région de
Kharkiv (Est), alimentent l'espoir d'un retrait russe du pays après six mois de
conflit.
"L'évolution du conflit russo-ukrainien donne au marché des lueurs d'espoir
qu'il pourrait y avoir un règlement et offrir un certain soulagement quant à
l'intensité du choc énergétique", commente Hani Redha, gestionnaire de
portefeuille chez PineBridge Investments.


LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET


VALEURS EN EUROPE
En Europe, tous les principaux secteurs évoluent dans le vert, le
compartiment bancaire affichant une nouvelle fois l'une des plus fortes
progressions (+2,06%) avec la remontée du coût du crédit.
BNP Paribas avance de 2,26%, Société générale de 2,02%,
Deutsche Bank de 2,62% et Unicredit de 2,18%.
Les ressources de base, la distribution et l'automobile
profitent eux de l'appétit pour le risque avec des gains respectivement
de 2,75%, 3,72% et 2,48%.
Dans l'actualité des entreprises, Orpea chute de 20,56%, le groupe
de maisons de retraite ayant averti que sa marge brute d'exploitation pourrait
continuer de se dégrader au second semestre.
Electrolux cède 0,39% après également un avertissement sur son
bénéfice trimestriel.
Swiss Re, en revanche, gagne 1,72%, l'assureur ayant déclaré que
les tensions géopolitiques dans le monde, l'évolution de la conjoncture
économique et le changement climatique avaient accru la demande de protection
contre les risques, ce qui se traduira par une hausse des cotisations.

TAUX
Les rendements obligataires en Europe, en hausse en matinée, reculent
légèrement à mi-séance, mais restent proches de leur sommet de plusieurs années
touchés la semaine dernière.
Celui du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro,
cède environ trois points de base à 1,674%.
"Le marché risque d'être assez volatil pendant la journée (...) les
investisseurs continuent d'évaluer la situation concernant les prix de
l'énergie, l'inflation et les prochaines mesures de la BCE", explique David
Zahn, responsable marché obligataire chez Franklin Templeton.
Aux Etats-Unis, les rendements des bons du Trésor à dix ans et
deux ans cèdent chacun environ deux points à respectivement 3,2964%
et 3,5485%. Ce dernier a atteint vendredi en séance son plus haut niveau depuis
plus de 14 ans à 3,575% après les déclarations des responsables de la Fed en
faveur d'une forte hausse de taux ce mois-ci.


CHANGES
L'euro, en hausse lundi de 1% à 1,0139 dollar, bénéficie des déclarations du
week-end de responsables de la BCE en faveur d'un nouveau resserrement monétaire
marqué le mois prochain. La monnaie unique européenne a touché en séance son
plus haut niveau depuis le 17 août à 1,0198 dollar, contre un creux de 20 ans la
semaine dernière à 0,9862.
Le dollar affiche, quant à lui, un repli de 0,73% face à un panier de
devises de référence dans l'attente des chiffres de l'inflation
américaine.
La livre sterling, elle, est tombée lundi à son plus bas niveau depuis début
2021 face à l'euro, à 87,215 pence, en raison de la contraction
inattendue du produit intérieur brut (PIB) britannique en juillet (-0,2% contre
un consensus à +0,4%) par rapport au mois précédent.

PÉTROLE
Le marché pétrolier est tiré par les craintes sur l'offre, les discussions
sur la relance de l'accord sur le nucléaire iranien, qui permettrait à Téhéran
de reprendre ses exportations de brut, semblant se heurter à de nouveaux
obstacles.
La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont déclaré samedi qu'elles
avaient de "sérieux doutes" sur les intentions de l'Iran concernant cet accord.
Le Brent avance de 0,98% à 93,75 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,78% à 87,47 dollars.

AUCUN INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L'AGENDA DU JOUR

LA SITUATION SUR LES MARCHÉS
(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)


WALL STREET

Indices Dernier Var. Var. %
points
Dow Jones 32254,00 +90,00 +0,28%

S&P-500 4091,00 +23,75 +0,58%

Nasdaq-100 12675,75 +83,25 +0,66%



"The Day Ahead" - Le point sur la prochaine
séance à Wall Street
La séance
précédente :
Indices Clôture Var. Var. % YTD
points
Dow Jones 32151,71 +377,19 +1,19% -11,52%

S&P-500 4067,36 +61,18 +1,53% -14,66%

Nasdaq 12112,31 +250,18 +2,11% -22,58%
Nasdaq 100 12588,29 +267,10 +2,17% -22,87%


MARCHES
EUROPEENS

Indices Dernier Var. Var. % YTD
points
Eurofirst 300 1676,41 +18,05 +1,09% -11,31%

Eurostoxx 50 3622,72 +52,68 +1,48% -15,72%

CAC 40 6295,37 +83,04 +1,34% -11,99%
Dax 30 13306,12 +217,91 +1,66% -16,23%

FTSE 7445,59 +94,52 +1,29% +0,83%
SMI 10953,48 +53,24 +0,49% -14,93%
Les valeurs à suivre à Paris et
en Europe :

CHANGES
Cours Veille Var.% YTD
Euro/Dlr 1,0143 1,0039 +1,04% -10,78%

Dlr/Yen 142,48 142,52 -0,03% +23,83%
Euro/Yen 144,53 143,23 +0,91% +10,90%

Dlr/CHF 0,9534 0,9599 -0,68% +4,52%
Euro/CHF 0,9671 0,9643 +0,29% -6,73%

Stg/Dlr 1,1688 1,1587 +0,87% -13,61%
Indice $ 108,1920 109,0030 -0,74% +12,50%


TAUX
Dernier Var. Spread/B
und
(pts)

Future Bund 144,3400 +0,7700

Bund 10 ans 1,6490 -0,0540

Bund 2 ans 1,2890 -0,0260

OAT 10 ans 2,2230 -0,0490 +57,40

Treasury 10 3,2793 -0,0420
ans

Treasury 2 ans 3,5277 -0,0430


PETROLE
(en dollars) Cours Précéden Var Var. % YTD
t
Brut léger US 87,45 86,79 +0,66 +0,76% +42,87%

Brent 93,74 92,84 +0,90 +0,97% +41,97%



(Rédigé Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)


© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
10:07
09:38
09:37
09:33
08:47